Magazine Beaux Arts

Petite lorgnette sur le texte de Liviu Dopinescu

Publié le 29 octobre 2009 par Paule
Je ne connais malheureusement pas très bien le théâtre, malgré qu'une grande part des recherches sur l'effet de présence porte sur les nouvelles formes de représentation dans le théâtre (Performativité et effets de présence). J'essaie de me mettre à jour dans mes lectures plus récentes sur l'effet de présence en même temps que je développe ma pensée avec mes fantômes (Husserl, Nietzsche..etc.). Je serais bien mal à l'aise d'analyser, du point de vue du théâtre, le magnifique texte de Liviu Dopinescu "Effet de présence et non-représentation dans le théâtre contemporain" paru en 2008.
Je m'intéresserai plutôt, et assez brièvement, aux apparitions du terme effet de présence dans son texte puisque qu'elles relancent ma propre pensée. Son approche théorique phénoménologique est très intéressante et permet d'éclairer certains mécanismes de réception dans le théâtre, certainement, mais aussi dans les oeuvres d'art. L'auteur s'intéresse, entre autre, à cette idée que les êtres et les objets soient perçus, au théâtre, non comme représentations, mais plutôt comme de purs vécus phénoménologiques : Regarder directement le monde? Enfin, j'élabore ce petit dialogue imaginaire en espérant ne pas déformer les propos de l'auteur avec ma lorgnette.
Petite lorgnette sur le texte de Liviu Dopinescu
Le terme "effet de présence" est utilisé de différentes manières tout au long du texte. D'abord, il semble interchangeable avec la notion de simulacre, tel qu'entendu par Baudrillard, c'est-à-dire, comme quelque chose qui est "vrai". Le simulacre n'est pas une illusion au sens où il ne contient pas une erreur de perception. Si le simulacre est "vrai", c'est bien parce que pour Baudrillard, le réel n'existe pas. C'est donc avec le simulacre, une forme vide, que nous sommes constamment en contact dans la vie quotidienne. Je trouve cette idée intéressante, même si j'aurais tendance à penser que le simulacre est en quelque sorte l'inverse de l'effet de présence. L'effet de présence nous fait prendre conscience qu'il y a des simulacres autour de nous. S'il est un simulacre, il doit être un peu spécial. Un simulacre qui montre sa réversibilité?
L'effet de présence est ensuite entendu comme un équivalent à la "brèche" Brechtienne dans la représentation, qui crée une "sortie de la fiction vers la réalité". Ça me fait bien réfléchir. Si on se campe dans la posture de Baudrillard, la sortie de la fiction vers la réalité ne devrait-elle pas justement pointer le simulacre du réel? Enfin, je trouve cette idée de "brèche" très intéressante! Je définissais l'effet de présence comme un accroc dans notre représentation du monde, mais l'effet de présence est peut-être un simulacre avec une petite brèche en son sein? J'y songe.
La manière dont Dopinescu développe sur le simulacre et très intéressante du point de vue de l'idée de l'investissement du spectateur : "le simulacre est une forme qui a perdu son contenu et qui fait en sorte que le spectateur se sent en droit de l’investir de sa propre sensibilité, de son vécu." Enfin, ce qui m'apparaît de plus en plus évident est que l'effet de présence a besoin du simulacre ou de la simulation pour émerger.
Référence :
Liviu Dopinescu, "Effet de présence et non-représentation dans le théâtre contemporain", Tangence, no88, 2008, p. 45-61.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Gone Girl, de David Fincher

    Avec son dernier thriller, Gone Girl, David Fincher pulvérise à nouveau le box-office américain. Un succès mérité tant il adapte... Lire la suite

    Le 12 octobre 2014 par   Rémy Boeringer
    BEAUX ARTS, CINÉMA, CULTURE
  • Sacrée Niki de Saint Phalle !

    Née Marie-Agnès à Neuilly-sur-Seine, élevée dans une école religieuse à New-York, la jeune femme refuse la vie facile qui... Lire la suite

    Le 19 octobre 2014 par   Marcel & Simone
    BEAUX ARTS, CULTURE, EXPOS & MUSÉES
  • Mon top 10 sculptures antiques dans les musées: N°9: La Vénus de Milo (Louvre,...

    La Venus de Milo est l'une des oeuvres majeures du Louvre, à peine eclipsée par La Joconde de Leonard de Vinci et certainement au même niveau de notoriété que L... Lire la suite

    Le 22 octobre 2014 par   Romain Delannoy
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier

    Presque rien. C'est par ces deux mots que commencent le nouveau Modiano. Tout est dit, fermez le ban. L'art du presque rien est sa signature,... Lire la suite

    Le 23 octobre 2014 par   Litterature_blog
    CULTURE, LIVRES
  • Le Japon au fil des saisons

    J'ai toujours le goût à me repasser le film d'un passé que j'ai aimé, qui m'a nourri, à distance, afin de le savourer à nouveau.... Lire la suite

    Le 13 octobre 2014 par   Plk De Noétique
    ASIE, BEAUX ARTS, CULTURE, EXPOS & MUSÉES
  • François Truffaut redessiné

    Dans le cadre des célébrations du 30e anniversaire de la disparition de François Truffaut, en collaboration avec la Cinémathèque... Lire la suite

    Le 15 octobre 2014 par   Golem13
    BEAUX ARTS, CINÉMA, CULTURE, EXPOS & MUSÉES
  • Critique de BD : Comix remix

    Bonjour tout le monde ! Oui, je sais : ça faisait longtemps… Mais, l’oeuvre dont je vais vous parler aujourd’hui va me permettre de me faire pardonner. Lire la suite

    Le 12 octobre 2014 par   Poisonfanny
    BD, CULTURE, LIVRES, MANGA

Ajouter un commentaire