Magazine Bien-être

Le Shiatsu pour retrouver détente et bien-être

Publié le 02 novembre 2009 par Benjamin Magras

shiatsu

Art japonais reconnu pour ses bienfaits sur le corps et l’esprit, le Shiatsu n’échappe malheureusement pas à certaines pratiques détournées de son esprit originel pouvant ternir son image, la faute à des pseudo praticiens peu recommandables. Toujours est-il que la véritable pratique du Shiatsu est une source intarissable de bien-être.

Signification et reconnaissance du Shiatsu

D’abord reconnu officiellement par le ministère japonais de la santé, la commission européenne attendra 1997 pour à son tour attribuer au Shiatsu les honneurs d’une reconnaissance officielle. L’initiative est à l’origine du député européen belge Paul Lannoye qui mettra son poids dans la balance pour que le Shiatsu bénéficie d'une stature de médecine complémentaire digne d’intérêt.

Étymologiquement, « Shi » signifie « Doigt », et « Atsu » veut dire « Pression ». Le Shiatsu est donc une technique de digito-pressure (acupuncture sans aiguille) qui peut se pratiquer sur une partie du corps ou sur son ensemble afin de stimuler l’énergie interne et ainsi apporter le bien-être recherché.

Ainsi, les différentes pressions effectuées lors d’un shiatsu complet, c’est-à-dire sur l’ensemble du corps, stimulent le système de guérison naturel de l’organisme et lui permettent ainsi de récupérer plus rapidement d’un surcroît de stress, d’une activité physique intense ou bien toute autre source de contraction potentielle.

Dans certains cas, le Shiatsu peut aussi avoir recours à quelques manipulations ou étirements. Le but est alors de réguler la circulation de l’énergie en recherchant un équilibre, ce qui devient un excellent moyen de prévention contre certaines maladies ou dérèglements.

Des études réalisées à Taiwan ont ainsi mis en évidence non seulement l’efficacité de l’acupression pour réduire la douleur, la gêne fonctionnelle et l’insomnie, mais elle s’est surtout révélée plus efficace que les traitements physiques classiques !

Malheureusement même si le Shiatsu est reconnu au Japon et au niveau européen il n’existe pas encore de diplôme d’Etat en France. Distinguer les bons praticiens des charlatans n’est donc pas forcément évident. Avant de recevoir un Shiatsu, vous pouvez passer du temps avec le praticien afin de mieux le connaître ou plus précisément de bien cerner sa méthode, car il existe en effet différents courants, tous aussi valables les uns que les autres.

shiatsu

Quelques conseils pour déceler les bons praticiens des mauvais

  • Si on vous demande de vous déshabiller, refusez et partez ! Le Shiatsu se pratique habillé.
  • Si on vous demande de stopper tout traitement médical, refusez ! Le Shiatsu est utilisé en complément de celui-ci et non en remplacement.
  • Si on vous demande des informations financières personnelles, refusez ! Votre shiatsu doit être payé par chèque ou en espèce.
  • La plupart des praticiens de Shiatsu, quel que soit le courant ou la fédération, sont titulaires d’une attestation de formation aux premiers secours et signataires d’un code de déontologie. Vous pouvez éventuellement demander à le consulter.

Comme dans de nombreuses médecines et/ou méthodes parallèles, on trouve malheureusement de bons praticiens et des personnes sans scrupules qui en ternissent l'image. Le Shiatsu mérite bien mieux que les idées que peuvent véhiculer ces personnes mal intentionnées.

Il est alors essentiel d’en comprendre les différents principes pour cerner au mieux les valeurs et les bienfaits de ces médecines au savoir-faire reconnu.

Quoi qu’il en soit, les personnes actives, sportives ou stressées devraient essayer le Shiatsu, car celui-ci peut apporter bien-être et détente, mais également réguler certains petits troubles de santé.

Merci à Jacqueline pour cet article.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Benjamin Magras 109 votes Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog