Magazine Sport

GPTL, la journée du jeudi, Tsonga en pleine lumière

Publié le 26 octobre 2007 par Bernard Suzat
Marquée par une évacuation de la salle et une panne d'électricité qui interrompit le match Grosjean-Santoro pendant cinquante-trois minutes en fin de soirée, la journée d'hier a vu Tsonga éliminer Gasquet, Benneteau Simon et Ljubicic Ascione. Le Croate est la seule tête de série encore en course
Merci à PHOTOGONE pour la photo.
La ligue du Lyonnais a le sourire. Après Stéphane Simian, battu par Sampras en 1993, et Lionel Roux, éliminé par Courier en 94 et Boestch en 96, un autre de ses enfants s'est qualifié pour les quarts de finale du GPTL. Malheureux ces derniers mois Julien Benneteau, qui n'avait pas remporté plus de deux matches dans un même tournoi sur le «grand» circuit depuis le mois de juin, a en effet logiquement disposé de Gilles Simon, s'ouvrant ainsi les portes d'un «Top 8» qui lui donne des idées.
«C'est ouvert pour tout le monde mais je ne veux surtout pas m'enflammer. Cette victoire n'est qu'une étape», expliqua le Bressan, qui apprit en début d'après-midi qu'il n'avait pas été retenu pour bénéficier d'une wild-card à Paris (elles ont été attribuées à Tsonga, Mahut et Grosjean).
Son proche avenir est donc beaucoup plus limpide que les eaux du Rhône. Soit il entre dans le dernier carré du GPTL soit il échoue et se dirigera vers le POPB où l'attendront alors les qualifications. «Je préfère gagner demain (aujourd'hui)» avança logiquement Benneteau, qui affrontera un Grosjean victorieux d'un Santoro diminué (cuisse) à l'issue d'une rencontre arrêtée (à 6/4, 1/3 pour Santoro) pendant cinquante-trois minutes en raison d'une panne d'électricité qui provoqua une évacuation du palais des sports.
S'il joue aussi libéré qu'hier lors de son second set il peut nourrir de solides espoirs. «Je suis bien entendu très heureux de m'être qualifié pour mon premier quart de finale ici mais c'est surtout la manière qui m'a plu. J'ai bien servi (NDLR: 75% de premières balles), bien retourné (39% de points gagnés derrière le premier service de Simon, 46% derrière le second) et ai su créer du jeu. Ce match confirme les bonnes sensations que j'avais ces derniers temps.»
Appelé pour la première fois à ce stade du tournoi le plus beau fleuron du TC Bourg sera donc l'un des quatre Français qualifiés pour les quarts. Outre Gicquel, qui s'est offert un jour de repos bienvenu hier, Jo-Wilfried Tsonga s'est lui aussi invité à la table des rescapés, impressionnant Gerland (10 aces, aucune balle de break concédée) en éliminant un Gasquet incapable de défendre son titre en raison d'un genou qui remet en question sa participation au tournoi de Paris et rend la route menant à Shanghaï encore plus escarpée.
«Je suis ému» souligna l'ancien numéro 2 mondial chez les juniors (2003) qui a fait, malgré tout, forte impression face au numéro 1 tricolore et rencontrera aujourd'hui Olivier Rochus, tombeur de Mardy Fish après avoir sauvé cinq balles de match.
L'élève d'Éric Winogradski a bien mérité son invitation pour le dernier Master serie de la saison que Thierry Ascione, éliminé sur le fil par Ivan Ljubicic, suivra de loin. «Ayant obtenu les points que je cherchais je me suis retiré du «Challenger» de Aachen (Alolemagne) mais je ne pourrai pas disputer les qualifications de Bercy. Ma saison s'arrête donc là et j'en profite pour passer une petite annonce. Si quelqu'un veut partir en vacances avec moi je suis libre!»
Celles d'Alejandro Falla attendront. Passés par les qualifications le Colombien, cent vingt-huitième joueur mondial, a écrasé hier Oliver Marach en quarante-quatre minutes, concédant notamment seulement six points sur sa mise en jeu. Ljubicic est prévenu. Son service, si efficace hier face à Ascione (34 aces), ne suffira peut-être pas aujourd'hui.
Luc Paganon pour le progrès

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bernard Suzat 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine