Magazine Asie

Interview : Ashmi, étudiante indienne à Paris

Publié le 15 novembre 2009 par Olivia1972

Interview : Ashmi, étudiante indienne à Paris

Ashmi est une de nos lectrices et nous sommes entrés en contact avec elle. Elle est étudiante à Paris et prépare une thèse sur Iman Bakhsh Lahori, un artiste indien contacté par le Général Allard en 1836 pour illustrer les Fables de La Fontaine. Elle a bien voulu accepter de répondre à nos questions.
Qu'est-ce qui vous a amené à venir étudier à Paris ? Et quelles études faites-vous ?

Interview : Ashmi, étudiante indienne à Paris

Ma passion pour les miniatures d’Imam Bakhsh Lahori, conservées au musée Jean de La Fontaine à Château-Thierry m’a amenée à Paris. Je suis un Master 2 en Histoire de l’Art- Art, échanges et diffusion, de Paris 4 Sorbonne et mon sujet de mémoire porte sur ces miniatures. L’histoire derrière cette œuvre est unique : on y témoigne des échanges précieux entre l’Inde et la France dans les domaines de la littérature, l’art et la diplomatie.

Le 19e siècle était une période de grands changements pur mon pays. Entre la chute de l’empire mogohl et la gloire de l’empire britannique, l’Inde essayait de ne pas perdre ses valeurs, de retenir sa propre identité. Pendant cette période marquée par le déclin artistique et culturel on voit la floraison d’un atelier unique – oublié jusqu’à ce que ces miniatures ne réapparaissent lors d’une vente aux enchères en 1969.

Aviez-vous appris le français à Delhi ? Pourquoi avoir choisi d'apprendre cette langue ?

Oui, j’ai appris le français à Delhi- à l’Université Jawaharlal Nehru et à l’Alliance Française de Delhi où je suis aussi professeur depuis 8 ans. J’ai fait une pause dans ma carrière pour poursuivre mes deux passions – la langue française et les miniatures de Lahori. J’ai choisi d’apprendre le français car je voulais faire quelque chose de différent par rapport à mes amis qui avaient choisi des matières très classiques.

Les enseignements universitaires en France et en Inde sont-ils différents ?

Je ne pourrais pas répondre à cette question car je ne suis que 2 séminaires pour le moment. Je suis là pour faire de la recherche et rédiger mon mémoire sous la direction de mon directeur de recherche. Mais je peux dire que les possibilités de recherche sont excellentes à Paris. Les bibliothèques ont beaucoup d’œuvres que je n’aurais pas trouvées en Inde.

Vous êtes née hindoue mais vous pratiquez aussi le bouddhisme ; pour quelles raisons ?

Je pratique le bouddhisme de Nichiren Daishonin. Selon moi, la philosophie du bouddhisme de N.D est très adaptée à notre époque. On pratique pour la paix et la joie : que chaque individu devienne heureux. On appelle ça « Kosen Rufu ». En fait, je pense que cette philosophie est à la base de toute religion mais malheureusement les gens l’ignorent.

A Paris il y a beaucoup de temples hindous ?

Je ne sais pas, il doit y avoir quelques temples…

Vous êtes indienne et vous avez vécu toute votre jeunesse en Inde. L'adaptation à Paris a-t-elle été difficile ? Comment se passe votre vie parisienne ?

Dans les grandes villes comme New Delhi, la vie n’est pas très très différente…. Certaines choses sont plus faciles là-bas et vice-versa. Au niveau physique l’adaptation n’était pas difficile mais au niveau psychologique- j’ai eu mes moments de solitude. Mon mari, mes parents,  mes amis, mes chiens me manquent beaucoup.

Interview : Ashmi, étudiante indienne à Paris


Je n’ai pas l’habitude de vivre seule… les choses qui me gênaient en Inde me manquent ici, comme le son des vendeurs dans la rue, la porte qui sonnait tout le temps, les appels téléphoniques de la famille, la circulation (oui c’est vrai !!)…même la foule partout.

Je voulais rentrer mais je me suis dit que j'étais là pour une chose importante… je tiens beaucoup à mon sujet et je pense que cette recherche a besoin d’être faite.

Ceci dit j’adore Paris, je me perds dans ses rues, au milieu des architectures grandioses, dans le métro, les grands supermarchés où je n’arrive jamais à faire le bon choix… Non, je suis en train de vivre une expérience enrichissante qui restera gravée dans ma mémoire.

Est-il facile de se faire des amis français et comment les indiens sont-ils vus par les français ?

Je trouve les parisiens un peu réservés mais gentils et aideurs. Je ne les ai pas trouvés ni indifférents ni froids. J’ai quelques amis français que je connais depuis des années et on reste en contact. Mais depuis mon arrivée comme j’habite à la cité u, j’ai des amis de chaque coin du monde !

Dans cette vie à Paris, qu'est-ce qui vous a le plus surprise, agréablement ou désagréablement ?

Tout le monde est toujours pressé ici… donc moi aussi j’ai commencé à marcher très vite maintenant. La vie est trop chère. Tout est payant, mais en Inde les services sont pour la plupart gratuits.

Ce que j’adore ici, c’est la liberté : on porte ce qu’on veut et on fait ce qu’on veut sans être jugés. J’apprécie beaucoup le niveau d’acceptation des habitants de cette ville.

Combien d'indiens y a-t-il à Paris ? existe-t-il une communauté indienne ?

Je ne sais pas mais le quartier de La Chapelle ressemble bien à une ville sud indienne. J’ai vu des vendeurs de journaux tamouls, quelques boutiques avec des produits indiens, des magasins qui vendaient des dvd de films bollywoodiens. Je pense que la communauté indienne doit être assez importante à Paris.

Les français vous posent-ils beaucoup de questions sur l'Inde, s'intéressent-ils à ce pays ?

Oui, ils sont assez curieux : ils me posent tous types de questions sur Bollywood, l’économie, l’hindouisme, la politique, etc.

Que pensez-vous d'Indiablognote et avez-vous lu des articles qui vous ont intéressée ?

J’ai beaucoup aimé votre blog. Vous ne cachez pas la vraie image de l’Inde mais vous arrivez à montrer une image positive du pays… que les gens y sourient malgré tous leurs problèmes. Aussi, j’ai beaucoup aimé le fait que vous montriez l’Inde comme un pays traditionnel et moderne à la fois. Je trouve sympa les recettes ici et là, comme si vous invitiez vos lecteurs à vraiment  ‘savourer’ l’Inde… bravo !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Interview Monicelli

    Interview Monicelli

    Découvrez Monicelli, réalisateur du Pigeon, dans une interview Euronews..."Les Italiens et leurs petites misères, Mario Monicelli a passé les 60 dernières année... Lire la suite

    Par  Romeimages
    CINÉMA, CULTURE
  • Paris

    Tiens, prend-toi ça dans la tronche, t'arrives à Paris ! Il fait super beau, pas mal chaud, les filles sont jolies, les terrasses sont sympas, les bords du cana... Lire la suite

    Par  Graeme
    INTERNET
  • Le coup de jeune de McCann :interview de Mike Zonnenberg, nouveau directeur de l...

    Racontez nous votre début comme créatif. Quel est votre parcours ?Après 1 an et demi de stage, Jo et moi étions à la recherche d’un emploi. Marcel était la seul... Lire la suite

    Par  Jérémy Dumont
    FOCUS EMPLOI, MARKETING & PUBLICITÉ
  • [interview] Ma non-interview de Placebo

    J'étais toute folle lorsqu'on m'a proposé de retrouver les membres de Placebo chez Ouï FM pour une interview à l'improviste. Arrivée sur place à 17h15, le group... Lire la suite

    Par  Lindt
    CÔTÉ FEMMES
  • Paris ::

    Paris

    Après un samedi à errer dans le XIVe, les allées de Saint-Anne, puis dans les rues entourant la Santé, c'est au Palais de Tokyo que nous avons fini par diner. Lire la suite

    Par  Adelap
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Interview : Milow

    Interview Milow

    Il y a quelques mois, débarquait sur nos ondes une reprise d’« Ayo Technology », le duo de 50 cent et Justin Timberlake, sauf que cette nouvelle version... Lire la suite

    Par  Guillaume
    CULTURE, MUSIQUE
  • Paris

    Paris

    Je pars, loin de Paris. Mais faut pas croire, j'adore cette ville. Alors pendant mes vacances, je vais aprtager avec vous quelques clichés glanés lors d'une... Lire la suite

    Par  Mlle A
    JOURNAL INTIME, TALENTS

A propos de l’auteur


Olivia1972 1305 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte