Magazine Basketball

12.11.09 Phoenix Suns 102 @ LA Lakers 121

Publié le 15 novembre 2009 par Masterzen

12.11.09 Phoenix Suns 102 @ LA Lakers 121

Image

En grande partie grâce au retour de Bynum, les Lakers sont facilement imposés face aux Phoenix Suns qui accusaient une certaine fatigue avec 7 matchs en 10 jours.

Les Lakers commencent très bien ce match avec une défense de fer qui empêche tout démarquage et qui se soldera par un shoot forcé complètement manqué de la part de Richardson. Offensivement, les Lakers n’y arrivent pas. Du moins à distance. Et ce sera Bynum qui sera là pour capter les rebonds des deux côtés du terrain. C’est d’ailleurs grâce à l’un de ceux-ci qu’Artest ouvre le score avec un and one. Mais celui qui pèse le plus, au propre comme au figuré, c’est bien Bynum. Non content d’aller à la chasse aux rebonds, il va commencer à imposer sa masse dans la raquette adverse pour leur faire subir un petit calvaire et passer 4 points à la suite. Les Suns sont déjà derrières et au vu du niveau de Stoudemire en ce début de match, on peut déjà craindre le pire.

L’attaque des Suns manque de mouvement sur jeu placé et cela se reflète en une seule stat : 1/7 aux shoots pour débuter le match à cause d’une adresse des plus mauvaise à distance. Les Lakers n’étant pas en réussite non plus dans ce domaine vont décider de jouer intelligemment à l’intérieur et notamment Kobe qui va faire mal avec son Turnaround fadeway et il va ainsi porter le score à 16-8 à la moitié du quart-temps. Son duo avec Bynum va d’ailleurs faire des ravages offensifs mais il est assez dommage de ne pas voir les autres se montrer plus en attaque à l’une ou l’autre exception près. Il faut dire que le pivot des Lakers est bien aidé par une défense fort laxiste des visiteurs et Bynum a tout le loisirs pour scorer des paniers faciles.

Même si Frey assure le spectacle d’un gros dunk au milieu d’une défense des Lakers spectatrice, ce qui arrive rarement, son équipe ne parvient toujours pas à revenir au score puisque Kobe fait toujours un énorme boulot offensif, que ce soit dans ses shoots ou dans ses passes lorsqu’il reçoit une prise à deux. Chez les Suns, Amare tente toujours énormément mais sans succès. Le seul qui tient le bateau, c’est Nash, aidé par une défense de Fisher qui n’est pas des plus correctes. Mais les locaux vont permettre aux Suns de revenir à 6 points avec un peu plus d’une minute à jouer à cause d’une attaque moins bonne qu’auparavant car même s’il y a beaucoup de mouvement de balle, les joueurs oublient d’attaquer l’anneau et n’ont donc plus de solutions offensives. A la fin du quart-temps, le score est de 31-24, les visiteurs ne survivant que grâce à leur jeu intérieur.

Image

Pour reprendre ce second quart-temps, les Lakers proposent encore une bonne circulation de balle mais sans vraiment de réussite.. Côté Suns, Barbosa va à plusieurs reprises tenter d’accélérer le rythme mais sans réussite puisque la transition défensive des Lakers est très bonne. Mais la présence des intérieurs aux rebonds va tout de même leur permettre de scorer le premier panier de ce quart-temps. Pour les Angelinos, Bynum continue à faire un excellent boulot dans la raquette, surtout offensivement où il s’impose très bien et c’est d’ailleurs un des seuls à sortir du lot offensivement chez les Lakers. L’homme en vue de l’autre côté, c’est Clarck. Il fait un très bon début de quart-temps, se montrant très agressif et utile en attaque. Mais son équipe ne va pas le chercher longtemps puisqu’ils vont se concentrer en périphérie où là, ils ratent pas mal de shoots.

Toujours grâce aux rebonds offensifs, les Suns vont malgré tout pouvoir revenir, à deux petits points. Mais Farmar va distribuer un assist pour Vujacic à trois points ( son deuxième de la soirée déjà !! ) et pour Bynum afin de voir l’écart remonter à 7 points en moins de 30 secondes. Pour tenter de répondre à cela, c’est Barbosa qui va tenter de prendre ses responsabilités mais cela fonctionne moyen. Il faut dire qu’il n’a pas beaucoup d’autres solutions au vu du peu de solutions que proposent ses coéquipiers. De retour au jeu, Kobe va à nouveau prendre pas mal de shoots mais ceux-ci seront presque exclusivement pris dans la raquette comme on en a maintenant l’habitude depuis ce début de saison. Et ceci combiné au trois points de Walton quelques secondes avant permet aux locaux de mener 47-37 alors qu’il reste 5 minutes avant le repos.

Image

Le retour de Stoudemire ne va pas vraiment aider son équipe puisqu’il va continuer à rater à peu près tout ce qu’il rate inside tandis que, de l’autre côté, Bynum se montre toujours très adroit près du cercle. Chez les Suns, seuls Steve Nash, Dudley et Hill sont à sortir du lot même si le meneur ne peut pas jouer à son vrai niveau au vu du faible niveau des ses coéquipiers. Grâce à une bonne défense, les Lakers vont pouvoir accentuer leur avantage avec des paniers faciles et lorsqu’ils jouent sur jeu placés, ils scorent presque uniquement dans la raquette puisqu’ils ne sont pas en réussite à distance. Avec 38 points sur les 53 premiers inscrits dans la raquette, il ne faut pas en dire plus pour comprendre la domination locale dans ce secteur. Et comme si cela ne suffisait pas, les Suns vont rater plusieurs lancer-francs, peut-être la seule chose qui les aurait maintenus dans le match. A la mi-temps, le score est de 59-45 et on voit déjà mal comment les Suns pourront combler cet écart.

Ce début de seconde mi-temps est dans la continuité de la première période. Des paniers inside, principalement avec Kobe mais qui sera moins en réussite et une bonne défense pour amener des paniers faciles en transition. Et les Suns continuent de rater pas mal à distance malgré les shoots ouverts qui leurs sont parfois laissés. Mais les Lakers n’en profitent pas puisqu’ils n’arrivent plus à trouver de solutions offensives ou, du moins ils ne scorent plus les paniers « faciles « . Et alors que l’écart s’était réduit à 10 points, les Lakers vont faire ce qu’il faut pour ne pas être rejoint plus près. Une bonne circulation de balle pour amener un dunk facile de Bynum puis un trois points de Fisher, sur lequel il trouvera même la faute de Richardson qui était sorti en catastrophe mais surtout une excellente défense.

Pendant plus de trois minutes, les Suns ne vont pas scorer le moindre panier du à la bonne défense adverse donc mais aussi aux mauvais choix offensifs de l’équipe puisqu’ils vont bien souvent confondre vitesse et précipitation, ce qui va les amener à perdre de bêtes balles. De plus, les locaux vont profiter d’une flopée de rebonds offensifs, ce qui n’arrangera en rien les affaires des Suns. Les Lakers vont en profiter pour passer un 15-0 et la messe est déjà dite : 80-55 à un peu plus de 5 minutes de la fin du quart-temps. Les Lakers vont alors se relâcher un peu, notamment en défense et les visiteurs vont pouvoir profiter de quelques paniers ouverts mais ceux-ci ne sont pas toujours scorés. Les seuls à faire du bon boulot en attaque sont Dudley et Nash, comme en première mi-temps tandis que Stoudemire s’enterre dans son pire match de la saison. Côté Lakers, Powell est à peu près le seul à faire de bonnes choses offensives en cette fin de quart-temps et il confirme son bon shoot à distance avec un tir à trois points. En fin de quart-temps, les deux équipes vont se rendre coup pour coup et l’écart va stagner à 21 points, 92-71 avec un Bynum qui fait un excellent math pour son retour.

Image

Pour reprendre ce dernier quart-temps, les Suns ne vont rien faire de concret pour remonter leur avance. Sans mouvement offensif, ils sont contraints d’attaquer l’anneau mais la bonne défense des Lakers leur empêche un panier facile tandis que la défense des Suns donne justement un panier facile à Bynum qui se démarquer avec un simple screen et qui part en alley-oop. Après cela, c’est Kobe qui va assurer le scoring avec 6 points à la suite, grâce aux isolations. Et tandis que les arbitres sifflent pas mal de fautes en ce début de quart-temps, les Suns continuent d’attaquer l’anneau mais toujours avec une réussite minimale. Mais lorsque la défense des Lakers se relâchent et ne revient pas sur une transition, la punition est immédiate, 3 points de Dudley. Mais cela ne plait pas à Brown qui va venir éclater l’anneau deux fois de suite enchainé d’un trois point wide open, je vous laisse admirer les trois actions

L’écart est alors de 27 points, 107-80 et il reste un peu plus de 6 minutes à jouer. Les deux équipes vont alors commencer ( ou plutôt continuer pour les Suns ) à faire de mauvaises choses offensives, les attaques ne ressemblant plus à rien, les pertes de balles affluent d’un côté comme de l’autre. Le seul à sortir du lot chez les Lakers est Farmar qui fait du bien avec ses shoots et ses passes. Il va d’ailleurs réaliser une magnifique passe pour MBenga mais celui-ci va rater un dunk facile. La fin du match verra les Suns se reprendre du côté offensif avec une défense des Lakers qui laissent jouer et le seul suspense qu’il y aura eu dans ce match aura été de savoir si oui ou non les Lakers’ fan allaient se voir offrir des tacos. Et bien non puisque Amundson scelle le score à 102 tandis que MBenga clôture le match pour faire 121-102.

Highlights

Les Lakers auront dominé tout le match et ce qui était annoncé comme un choc aura viré un flop pour les Suns. Supérieurs dans tous les domaines, les locaux n’auront fait qu’une bouchée de leurs adversaires et on remarque tout de suite le bien que fait Bynum à son équipe. Avec 26 points et 15 rebonds, il aura été à la base d’une domination sans partage de la raquette ( 78 points in the paint pour les Lakers, la dernière fois qu’il en avait inscrit autant, c’était contre les Kings avec un certain O’neal dans l’équipe ). La défense aura tenu tout le match, hormis les 6 dernières minutes où le match était plié. Le banc et surtout Farmar ainsi que Brown a fait un excellent boulot. Mais même si les Lakers ont fait un très bon match, les Suns ont joué le pire match de la saison à l’image de Stoudemire ( 8 points à 2/15 ). Demain se profile les Nuggets et ce sera un match plus dur, plus costaud. Il faudra être fort si on veut espérer ramener quelque chose du Colorado

Image


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Masterzen 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines