Magazine Politique

Créer un clivage élu local - opinion publique pour faire passer la réforme territoriale ?

Publié le 17 novembre 2009 par Falconhill
Nicolas Sarkozy va donc sécher l'invitation des Maires de France... Pas question que lui, le Roy qui ne lâche rien, se fasse siffler... Il enverra donc François Fillon, qui se prendra de face l'ire des élus locaux. Ceux là même qui sont actuellement victimes d'une campagne de dénigrement (que je juge) insupportable, lancée par les fanatiques de cette réforme.
On lit ci et là que Brice Hortefeux va organiser la contre attaque pour défendre cette réforme. Couper l'herbe sous le pied de ceux qui "jouent contre leur camp".
Et surtout utiliser la fibre populiste pour faire passer cette réforme : faire jouer dans l'opinion le combat du peuple contre les élus locaux, ses barons impotents et bedonnants, frein à toutes réformes... Jouer le peuple contre les élus locaux...
Je trouve cette méthode qui consiste à opposer les uns aux autres terriblement dangereuse. Typiquement lefebvrienne... Et, entre nous, profondément anti-républicaine...
D'autres présidents de la République, peut être plus immobilistes, privilégiaient la discussion pour arriver à une sorte de consensus. Là, non seulement on passe en force, mais on joue un clan contre un autre, une catégorie contre une autre. Dans quel état trouvera t'on notre pays après 5 ans de gestion les uns contre les autres ? Quand je dis qu'on n'a encore rien vu le 21 Avril 2002, je crains d'avoir terriblement raison...
Créer un clivage élu local - opinion publique pour faire passer la réforme territoriale ?Il est facile de faire s'opposer le peuple qui bosse aux obèses élus locaux arqueboutés sur leur "trésor de guerre", leur mairie, leur département, leur région... Mais je crois que le débat est un peu plus sensible que ça. Est on bien convaincu que l'UMP officielle posera les bonnes questions aux français ?
Parmis les questions que j'aimerais voir posées :
  • A quel niveau sera le véritable pouvoir local ? Municipal, intercommunal, régional, national ?
  • Quid du réel pouvoir exécutif local ? Sera ce le maire, élu du peuple ? Sera le président d'agglo, élu des élus ? Sera le Préfet, nommé tout en haut ?
  • Le français moyen qui a un problème de poubelle ou de permis de construire (compétence communautaire), devra il aller à sa mairie ou partir à la grande ville à 60 km de chez lui, centre de son agglo ?
Ca parait peut être décalé, corporatiste, mais je crois en la valeur de l'élu de proximité. Je vois, en tant que modeste élu local pour qui son mandat est plus une passion (voire un sacerdoce par moment...) qu'un moyen de gagner ma vie, les attentes des gens. Pour qui l'élu local représente quelque chose quand même...
Veut on rendre les élus tout juste bon à organiser les fêtes des écoles, et mettre à sa place un super fonctionnaire méga intelligent qui sort des bonnes écoles ? Certains pensent que par essence, le peuple étant con, il ne peut élire que des idiots... Ils ne seront pas en désaccord avec cette idée de supprimer l'élu, tous les élus. Et de le remplacer par le super intelligent et compétent qui sort de la bonne école qui va bien... Cela va sans dire que ce n'est pas ma position...
C'est aussi pour ça, et parce qu'une majorité des élus locaux sont des bénévoles qui se donnent pour leurs populations, que je trouve que ce clivage population - élu local lancée par l'Elysée est abject, et indigne de notre République.
Je dis ça tout en ayant aucun regret de voir disparaitre l'élu régional. Je ne suis pas attaché à cet élu de liste, apparatchik de parti, qui doit son poste à une bonne place sur sa liste départementale...
Créer un clivage élu local - opinion publique pour faire passer la réforme territoriale ?Enfin, dernière question à propos de la réforme fiscale. Qui va payer les conséquences de la suppression de la Taxe Professionnelle ? Qu'on ne nous raconte pas de conneries : quand les collectivités conservent les compétences, mais perdent ce qui permet de leur financer, il y a forcément un manque quelque part. Qu'il faudra combler...
Est ce que, au final, les taxes et ponctionnement sur les ménages vont augmenter au final ? C'est ce qui risque de se produire, et il sera scandaleusement malhonnête de clamer par la suite : "c'est la faute aux élus locaux...". Non, ça sera la faute à celui qui voudra se représenter en 2012, et qui ne voulait surtout pas céder sur ses caprices... Et tant pis pour les conséquences...
J'en ai marre de cette manière de faire de la politique en dressant les uns contre les autres... Les conséquences ne sont jamais anodines, je crains qu'on ne paie les pots cassés dans peu de temps... Le pouvoir UMP officiel risque de ne pas être le seul à payer, l'ensemble des français aussi...
C'est ça qui m'emmerde le plus...
PS1 : parce que j'aime nos villages et nos quartiers, deux photos de village pour illustrer mon billet... Un ami qui passe parfois par ici reconnaitra le premier village juché dans la Chartreuse iséroise... Le Gard pré-camarguais accueille le deuxième...
PS2 : si vous voulez lire des bons billets, très bon article de mon copain gaulliste David Doucet : "Sarkozy ou l'impasse d'une stratégie de communication". Cité même par Partageons mon avis ce billet : c'est dire s'il est bon ^___^ !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Falconhill 1363 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines