Magazine Asie

deuxième jour dans le Fu Jian – le 9 octobre 2009

Publié le 16 novembre 2009 par Larzen118

suite de la visite du Fu Jian qu’on a faite… Pas eu le temps de la continuer avant (c’est ça que d’avoir repris le boulot et la vie parisienne…)

Vendredi 9 octobre 2009, 16h45 : ce matin, on est allés manger dans un marché, sur le bord du chemin, des mines !! (nouilles sautés pour les non-créoles de la Réunion…!!)

deuxième jour dans le Fu Jian – le 9 octobre 2009

deuxième jour dans le Fu Jian – le 9 octobre 2009

C’était bon !!!!
Ensuite, on a encore roulé pendant une heure, mais en redescendant vers Moyan cette fois. On était allés le plus loin possible le premier jour pour que le retour soit rythmé par des balades. Une heure plus tard donc, on arrivait au temple “Lim Kwang Tze”, devant lequel il y a deux arbres : un mort et un vivant. La légende liée à cet endroit : un petit garçon est né avec les mains fermées, et personne ne savait pourquoi, ni ne savait quoi faire. Alors il est allé voir les moines, et l’un d’entre eux a soufflé sur sa main, et elle s’est ouverte. Alors, pour remercier les moines, il leur constuit un temple et plante deux arbres devant, il y a plus de mille ans. Et puis il y a 300 ans, l’arbre de gauche quand on regarde le temple est mort, mais est resté debout, alors maintenant, on les appelle les arbres de la vie et de la mort.

deuxième jour dans le Fu Jian – le 9 octobre 2009

deuxième jour dans le Fu Jian – le 9 octobre 2009

On avait acheté des bougies et de l’encens pour faire des prières,

deuxième jour dans le Fu Jian – le 9 octobre 2009

puis on a demandé aux moines de faire une cérémonie spécialement pour la famille. pour ça, ils commencent à écrire le nom des gens pour lesquels on prie sur une feuille, en chinois.

deuxième jour dans le Fu Jian – le 9 octobre 2009

deuxième jour dans le Fu Jian – le 9 octobre 2009

deuxième jour dans le Fu Jian – le 9 octobre 2009

deuxième jour dans le Fu Jian – le 9 octobre 2009

Ensuite, on est allés dans un grand parc, qui ressemblait à un club de vacances. www.yanminghu.cn Avec piscine, toboggan sur gazon, manège, tirolienne, golf, hotel…
On a bu un thé excellent ! et fait des grimaces…
A ce moment là, Ah-Youne me dit “c’est pas normal, tu est trop rouge !! ne me dis pas que c’est le soleil, regarde, nous on n’est pas rouge comme ça nous !” (bon, il faut essayer de l’imaginer en créole parlé par une chinoise, hein, je simplifie, hein !) alors je lui explique que c’est sans doute parce que mon père est blanc, et elle ne me croyait pas. Il a fallu que ça soit Mémé qui lui dise pour qu’elle me croit !!
Puis Amenfa et Ami voulaient apprendre à dire merci en français, quand on leur a dit “Merci”, ils ont explosé de rire : en hakka, ça veut dire “carresser la barbe” !! et en hakka donc, ça se dit “tôr thia !” alors moi ça m’a fait penser aux tortillas… :p

On a remangé au restaurant ce midi, et c’était super bon ! On a eu du sanglier laqué (Mémé ne me l’a dit qu’après, elle avait peur que je n’ose pas en manger :p ), brèdes, riz… et même un pepsi, à la place du maintenant Traditionnel thé (toujours aussi bon cela dit !

:)
)

Tiens, tant qu’on y est à parler de boissons : on nous déconseille fortement de boire l’eau du robinet, du coup, on ne boit que du thé ou alors du bouillon pendant les repas, et on doit acheter des petites bouteilles d’eau (de marque c’estbon). A tel point que souvent, en arrivant au resto, la première chose qu’on fait est de nettoyer les assiettes, bols, couverts avec de l’eau bouillante que nous apportent les serveurs. Même qu’hier soir, Ah-Youne s’est trompée, elle a nettoyé les assiettes avec du thé :p

Ah, et ce midi, j’avais mal à la tête, mais genre une mégamigraine. Ami m’a massé les tempes et les poignets avec je ne sais quel médicament avec 8 herbes (magiques ?) dedans, et c’est passé !!! trop fort !

Ensuite, on est repartis vers Moyan. Dans la voiture, on parlait de ce qu’on ferait le dimanche suivant : visiter la maison où mon grand-père est né ! Alors Mémé m’a raconté…
Juste avant la naissance de Pépé, sa maman était malade, et est allée demander aux sœurs ce qu’elle devait faire. (comment on demande : on va voir les sœurs au temple, on pense très fort à ce qu’on veut demander, les sœurs font une cérémonie, et pendant ce temps-là, on prend un pot, genre pot à crayons, rempli de baguettes. on secoue le pot, jusqu’à ce qu’une baguette tombe. Cette baguette a une signification en fonction de la question posée, et grâce à ça, les sœurs donnent une réponse à la question…). Le destin a donc dit qu’il ne fallait pas qu’elle (mon arrière-grand-mère) voit l’enfant, sinon il y allait avoir un malheur (je ne sais pas si c’était pour elle ou pour l’enfant). Donc quand il est né, la dame qui l’a aidée à l’accouchement l’a caché dans son tablier, pour l’emmener chez une tante. (La dame au tablier est en fait la grand-mère d’un ami de mes parents). La tante en question ne pouvait pas avoir d’enfant, et mon grand-père avait déjà 4 frères, c’est donc pour ça qu’il s’est retrouvé adopté par cette tante, et aussi qu’il s’appelle Li alors que tous ses frères s’appellent Thia.
Seulement, cette tante n’ayant jamais eu d’enfants, et les enfants étant de toute façon turbulents, elle le grondait souvent, et sa vraie maman, qui habitait juste à côté, était très triste de l’entendre pleurer, mais elle ne pouvait rien faire, elle ne pouvait pas le récupérer…
Quand il a grandi, il ne gagnait pas beaucoup d’argent, et ses grands frères avec qui il était resté très proche, en particulier le père de Julie (chez qui on est), l’a fait venir avec lui à la Réunion. Il avait 18 ans, et une fois arrivés, ce même grand frère s’est beaucoup occupé de lui, pour lui trouver un boulot, etc. C’est aussi pour ça que, même si on n’a pas le même nom, on est cousins avec beaucoup de familles Thia à la Réunion

:)

On est arrivés à Moyan, directement dans un temple avec un énorme Bouddha.

deuxième jour dans le Fu Jian – le 9 octobre 2009

deuxième jour dans le Fu Jian – le 9 octobre 2009

On est montés tout en haut, mais on n’a pas pu monter dans la chapelle. On a pris une bougie, pour qu’elle brûle toute la semaine pour la famille, avec le nom de toute la famille dessus (même celui de papa, même s’il n’a pas de nom chinois !)

deuxième jour dans le Fu Jian – le 9 octobre 2009

deuxième jour dans le Fu Jian – le 9 octobre 2009

Finalement on a visité un dernier temple, derrière la forêt, en fait au milieu d’une forêt. On a repris des bougies, de l’encens, pour refaire une prière. Et Amenfa, le guide, a même pris des pétards !

deuxième jour dans le Fu Jian – le 9 octobre 2009

deuxième jour dans le Fu Jian – le 9 octobre 2009

deuxième jour dans le Fu Jian – le 9 octobre 2009

Et on a même vu un couple faire des photos de mariage, en robe blanche etc, on se serait cru en Europe… Je ne pensais pas que les mariages chinois ressemblaient autant aux “nôtres” de mariages !

deuxième jour dans le Fu Jian – le 9 octobre 2009

On s’est arrêtés au retour pour que je puisse racheter une disquette SD pour mon appareil photo. Et là, c’était vraiment la 1e preuve qu’on était dans une ville où y’a jamais de non-chinois. Mis à part le fait que je ne parlais pas chinois (donc que j’étais grillée d’avance quoi), quand le gars m’a vue arriver, il avait déjà décidé qu’il ne ferait pas baisser le prix, puisqu’il savait que je ne saurais pas où trouver la même chose ailleurs… Tant pis pour moi ! ça m’apprendra à ne pas parler hakka !

Quand on est rentrés, Julie était là, et juste après, Max et Viviane sont rentrés. Max est le frère de Julie, un de ses petits frères. Viviane est métropolitaine, et du coup, ça faisait assez bizarre de reparler français après avoir parlé créole pendant déjà toute une semaine. On a dîné (cari de poisson, boeuf chou-chou et bouillon d’oeufs) et après le dessert (bananes et petites bananes), on est sortis se promener un peu. La ville est tout le temps animée ! Et en plus, il y a pleins de gens qui dansent un peu partout.

deuxième jour dans le Fu Jian – le 9 octobre 2009

deuxième jour dans le Fu Jian – le 9 octobre 2009

qui tente une brochette ?

Depuis que Max et Viviane sont rentrés, Mémé dort… Ces deux jours l’ont vraiment fatiguée je crois, et elle dit que ça ira mieux demain. Je crois que je vais aller me coucher aussi, tant pis pour la fin du match Nadal/Safin !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Larzen118 79 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte