Magazine Cinéma

Testimony : Effort de guerre [Festival Franco-Coréen]

Par Diana
Testimony : Effort de guerre [Festival Franco-Coréen]Le Festival Franco-Coréen du Film 2009 nous offre un panel de film dit Classique pour notre plus grand plaisir. Cette saison voit la projection de quatre films de propagande sous l’ère de la dictature à (re)découvrir. Pour ma part, c’est la découverte d’un cinéma méconnu qui compte parmi eux deux oeuvres d’Im Kwon-taek, un cinéaste que nous admirons tout particulièrement à Made in Asie. Il est toujours agréable et enthousiasmant de découvrir des œuvres antérieures à celles connues. Et le moins que l’on puisse dire avec Testimony / Jeungeon (1973) de Im Kwon-taek c’est qu’elle dénote de sa filmographie récente. On a tous un passé, même les maîtres en ont un qu’il soit discutable ou non…
25 juin 1950, l’aviation Nord-Coréenne s’attaque à Séoul, nous suivons dès lors le parcours de Jiang, un sous-lieutenant et sa fiancée, Soon-ah qui vont traverser chacun de leur côté les horreurs de la guerre…
Testimony : Effort de guerre [Festival Franco-Coréen]Testimony est un film de propagande, il n’y a aucun doute à ce sujet tant le film se veut patriotique avec des relents de nationalisme, anti-communiste pour sa diabolisation du système nord-coréen et pro-militariste pour sa mise en avant de la ô combien grandiose armée sud-coréenne qui même face à l’adversité se bat pour la Liberté (noté le grand L). Testimony c’est un grand film de guerre qui pour l’époque se donne les moyens de réaliser une fresque imposante. Des centaines de figurants, des chars d’assaut en veut tu en voilà, bref tout ce qui ravira les amateurs.
Après, Testimony souffre du poids des ans mais surtout d’une époque. Un jeu outrageusement exagéré, sans parler des dialogues hallucinants de nullité, des caricatures dans les rôles phares du film et un discours qui pourra en amuser certain ou en consterner d’autre. Ainsi, on visionne ce Testimony avec un certain recule et on l’apprécie pour ce qu’il est. Un film de propagande nous ouvrant les yeux sur la communication d’une dictature à son peuple par le biais du cinéma, tous les moyens étant bons pour faire passer un message. Côté mise en scène, rien de frappant, très académique dans la manière de développer son récit.
Pour ma part, c’est plus un fétichisme (de) cinéphile qui me pousse à voir ces œuvres telles que Testimony. Pour le reste, pas sûr que le film plaise, d’autant plus qu’il s’avère très longuet par moment voire lassant.
I.D.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Diana 569 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte