Magazine

SportCo - Les bleus dominateurs et convaincants

Publié le 17 novembre 2009 par Ytty54
SportCo - Les bleus dominateurs et convaincantsBon week end de sport collectif pour nos couleurs tricolores avec coup sur coup un test match face aux champions du monde côté ovale, un match aller de barrages de Coupe du monde côté rond. Deux victoires à la clé, ce qui compte tout de même le plus à la fin. On ne boudera donc pas notre plaisir même si le spectacle fut plus présent à Toulouse qu'en Irlande mais pour bien jouer, c'est bien connu il faut être deux.
J'en profite donc pour commencer par le foot en égratignant volontiers le 11 du trèfle paré de toutes les intentions et de toutes les qualités mais qui, malgré un public superbe n'a fait que défendre et éventuellement contrer. Une surprise qui n'en était pas vraiment une quand on regarde la carte de visite de leur illustre sélectionneur adepte du catenaccio. Du coup la France s'est quand même retrouvée à devoir faire le jeu ce qu'elle n'a pas su faire avec un Gourcuff aux abonnés absents et des attaquants de couloir jouant dans le rond central. Les pertes de balle rapides ont pu faire craindre le pire avant que la paire de Diarra ne commencent à tenir le terrain. Reste que la plus grosse occasion fut irlandaise et que la bonne maîtrise française manquait cruellement de vitesse et de percussion. La seconde mi-temps fut du même accabit et pour tout dire assez ennuyeuse et un tantinet crispante. Et si les français méritaient sans doute un pénalty, les verts ont eu les ballons pour marquer sur quelques boullettes somme toute habituelle d'une défense centrale sinon présente. Finalement Anelka, valeureux à défaut d'être génial, bénéficiait d'un petit coup du destin salvateur. La messe pouvait être dite quelques minutes plus tard quand le même Anelka, contré, laissait le but ouvert à Gignac, ce dernier trouvant tout de même ... la touche !
Lloris, dont j'aime beaucoup la vitesse et la vista assurait bien l'essentiel. La défense française dans son ensemble peut être saluée puisqu'elle n'a pas pris de buts ainsi que les deux milieux défensifs. On notera que Lassana est monté en puissance tout au long du match et que les propos de Patrick Viera de fait prêtent bien à sourire...
Sur l'animation offensive en revanche c'est tout de même bien décevant. Gignac a tenté, même marqué mais hors jeu et aussi raté jusqu'à l'immanquable. Henry a promené son ombre sur le flanc droit sans jamais déborder à l'instar d'Anelka à gauche. Même si Govou n'était peut être pas agen, on aurait aimé voir Malouda pilonner l'arrière-garde irlandaise. En tout cas plus longtemps que durant les arrêts de jeu, sa rentrée d'ailleurs provoquant un allongement de la durée du match ce qui, lorsque l'on mène à l'extérieur peut paraître curieux. Place au match retour pour lequel il me semblerait utile de disposer de vrais joueurs offensifs de couloir tant Evra notamment, malgré ses qualités, peine quand même à réussir un débordement.
Des débordements il n'y en eut pas tant que ça à Toulouse pour un France-Afrique du Sud assez fermé mais là encore les visiteurs n'y sont pas pour rien. Et puis, pour ceux qui ont raté le début de match et bien vous avez tout raté puisque les Sprinboks eux-même le disent, leur hymne a été tellement saboté.... qu'ils ont perdu. Il fallait y penser. Après l'entraineur de hand ball qui rentre sur le terrain pour arrêter une contre-attaque ou le coach de hockey qui vide son banc sur la glace de mécontentement, voici venu le temps de la faute à l'hymne mal joué...
Parfois à la limite sur quelques phases de percussions adverses, la victoire des français ne souffre pourtant d'aucune discussion tant le paquet d'avants notamment a été compact, discipliné et puissant. Le 5 a plus que bousculé les champions du monde en mélée et les troisième lignes ont coupé quasiment tout ce qui dépassait. Le tout orchestré par l'étonnant Dupuis que j'ai trouvé trés bon dans ses orientations, sa vitesse d'exécution, sa capacité à jouer au pied... seul bémol à mon sens la débauche d'énergie que nécessite son jeu rend l'exercice de buteur délicat. Il a d'ailleurs un peu gaché. Sinon, les lignes arrières ont tout de même été assez quelconque même si l'ancien grenoblois Vincent Clerc y est allé de son essai ; je n'ai pas trouvé l'ouvreur particulièrement vif et inspiré. Quand à la paire de centres, elle n'est jamais passée ce qui est un signe, Marty le rentrant y est par contre parvenu. Enfin Traille à l'arriere ne m'a jamais trop convaincu, idem pour cette fois même si son jeu au pied est précieux quand on joue à gagne terrain. Une belle victoire dans un match d'une belle intensité au cours duquel les boks n'auront que rarement montré l'étendue de leur capacité et se seront fait beaucoup contrés. Si tôt dans la saison internationale, le groupe France parait bien armé et plutôt cohérent dans son jeu. Capitaine Dussautoir est un bon choix qui redonne de l'ambition sur la scène internationale. Ca, c'est pour le côté rugby. Côté foot c'est bien plus brouillon et besogneux mais aller en Afrique du Sud malgré Domenech sera déjà une sacrée performance. Après, qui sait, la Coupe du monde est un tournoi donc la logique est rarement respectée...http://www.blogonautes.com/maj/40301-831f521f69721ffa54a05bb45aaad982 http://www.etoile-blog.com/rss-politique.php

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ytty54 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog