Magazine Bien-être

Voie de gnose, voie d'amour

Publié le 17 novembre 2009 par Joseleroy

Dans un commentaire, un ami distingue l'amour du mystique chrétien et l'amour du sage non-duel.

Je pense qu'on peut sans doute distinguer la voie de connaissance non-duelle, disons la voie de gnose, et la voie de l'amour.

La première en effet cherche d'abord à connaitre l'absolu ; la seconde s'appuie sur l'amour pour dépasser les limites du moi.

Donc au moins au point de départ,on observe certaines différences. La voie de l'amour s'appuie davantage sur le sentiment, la dévotion  à l'égard d'un Dieu autre que moi. Elle est duelle au-début.

La voie non-duelle (qui est une non-voie en réalité), nous ouvre à la connaissance que l'absolu et moi sommes un, et non deux. Le sentiment n'est pas le moyen de cette découverte, mais la discrimination.

Mais la voie non-duelle n'est pas complète si la vision ne conduit pas à l'amour; de même la voie de l'amour est inaboutie si l'amour reste au niveau de l'émotion individuelle et n'ouvre pas à la vision de l'Un.

Il est clair que la Vision sans tête est une voie de gnose : elle nous éveille immédiatement à la connaissance de notre vraie nature, ici, maintenant, tout de suite.

Quel lien avec l'amour?

Douglas Harding répétait souvent:

"Quand vous aurez perdu votre tête, vous trouverez votre coeur"

La vision de Qui nous sommes nous mène en effet à la non-dualité, à l'unité, et... à l'amour. Car au bout du compte, la non-dualité vécue c'est l'amour.

En voyant mon absence de visage, ici au-dessus de mes épaules, je sors de la relation de confrontation avec les autres; je ne suis plus dans le face à face, mais dans le face là-bas à l'espace ici. Je ne peux qu'accueillir l'autre en moi, à zéro centimètre, je disparais en faveur de l'autre. Douglas disait même : je meurs pour renaitre en autrui.

Dans cette voie (ou non-voie si vous voulez) je commence par voir qui je suis et c'est sur le terrain de la vérité de moi-même que jaillit l'amour, et non à partir de l'illusion de quelqu'un qui voudrait aimer.

"Quelle merveille que le chemin d'amour où le sans tête  est révélé". Hafiz (soufi)

La vision est instantanée et totale ; elle ne connait aucun progrès; mais l'amour s'ouvre graduellement, et ne cesse jamais de croître.

Cependant quand on se rapproche du centre, toutes les voies se rassemblent et les distinctions tombent : la voie de gnose et la voie de l'amour n'en forme qu'une : la voie de l'Un.

Dans les stages, Douglas Harding évoquait souvent ces deux voies  -la vision et l'amour- auxquelles il rajoutait d'ailleurs deux autres voies - la voie du service et la voie de la beauté.: Il disait:

"Chacun de nous préfère une voie selon son tempérament, qui convienne à sa nature. De toute évidence, pour Douglas c'est celle de la vision. Mais je suis parvenu à la conclusion qu'une voie sans les autres a toutes les chances de mal tourner. Elle a besoin des autres voies. Heureusement, il y a un périphérique autour du Centre qui nous permet d'aller de l'une de ces voies aux autres.

quadruple_sentier_jpg

Quand une voie ne fonctionne pas très bien à cause du mauvais temps ou des travaux sur la route, nous sommes déviés sur la route circulaire pour aller vers le centre en empruntant une autre voie, Dieu merci. Ainsi, ce qui était pour moi, à l'origine, une voie de la vision linéaire est devenue, par la grâce de Dieu et les exigences du voyage, une convergence vers le centre le long des quatre voies." Douglas Harding

Ainsi, à l'approche du centre, toutes les voies se rejoignent et se complètent : la connaissance, l'amour, la beauté, le service ne font plus qu'une seule réalité : l'être.

Si l'amour et la vision commencent peut-être par des chemins différents vers la Source, en elle, aimer et voir sont identiques.

josé le roy

MaharshiRama

Ramana Maharshi: un regard ancré dans la non-dualité et la compassion

Autres réflexions:

Voir un témoignage de Catherine Harding sur l'amour

Voir un article de Gérard Nannini sur la vision sans tête et l'amour

Voir aussi un article sur les quatres voies de Douglas Harding du philosophe Serge Durand


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Joseleroy 216084 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines