Magazine Finances

Compte rendu du Salon maison-bois-énergies renouvellables de Toulouse

Par Fabien Trouche
e premier Salon dédié à l'habitat bois et énergies renouvelables de Toulouse m'a franchement plu. Je ressentais une certaine excitation parce que j'étais là-bas en temps qu' observateur privilégié pour Immo-Sat.com. Je venais découvrir ce nouveau secteur de l'économie Française auquel je porte de l'intérêt et dont j'entends beaucoup parlé. J'y suis allé pour le comprendre, afin d'essayer de vous expliquer le pourquoi d'un tel engouement (incité par notre gouvernement).

 

Le Salon reflétait une ambiance assez « cool ». Certes, il y avaient des stands, bardés de commerciaux, qui venaient là pour remplir leur carnet de commande mais il y avait aussi des stands qui présentaient des concepts et qui renseignaient sur leur travail en prennant le temps de vous expliquer les choses sans vous sortir un discours archi-rodé axé sur les crédits d'impôts.J'ai ainsi pu parler de maisons autonomes (avec rachat du suplus d'électricité produit par la maison), de constructions en murs de paille, de géothermie, .... Beaucoup de gens posaient des questions et le Salon avait quelque chose en lui-même d'instructif et de pédagogique. On venait ici, non seulement pour découvrir mais aussi pour se renseigner et échanger.

 

Devant la « coolitude » ambiante d'un public conquis, composé à la fois d'initiés, de badauds et de jeunes (beaucoup), il me semblait que j'étais en train de participer à la naissance d'un phénomène qui allait s'ancrer dans la durée. C'était le premier Salon dédié à l'habitat bois et énergies renouvelables de Toulouse mais je suis sûr que ce ne serait pas le dernier... En fait, avec du recul, je pense que ce Salon jettait les bases d'un nouveau système économique dans le bâtiment qui allait supplanter l'ancien. J'étais en train d'assister à l'éclosion d' une économie plus rationnelle, plus intelligente, aux prémices d'une économie dotée d'une plus grande conscience : celle de maîtriser au mieux sa propre consommation. J'étais témoin d'une économie qui proposait des matériaux de construction plus écologique, plus isolant et moins cher (Ex : la paille). Ainsi, comme le dirait Yann Arthus-Bertrand, l'habitat écologique n'est plus réservé à des initiés aux revenus confortables. Aujourd'hui, on peut bâtir une demeure qui soit à la fois écologique et économique. Le marché de l'écoconstruction s'est démocratisé et se voit abordable pour (presque) toutes les bourses.

 

Cependant, à la réflexion, je me suis aperçu que cette révolution écologique va au-delà de l'engouement actuel : c' est une étape obligée pour le développement de notre pays. Une question de survie pour être énergétiquement indépendant face aux pays détenteur de matière énergétique. Tout l'engouement provoqué par le gouvernement pour l'écoconstruction consisterait à terme à créer une obligation, une nouvelle norme dite "verte". Comme le dirait Jean-Louis Borloo, Ministre de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement durables. : « il n'y a pas d'autre perspective que la révolution écologique pour une croissance durable ». En effet, certains même prédisent déjà, qu'à la revente, il n'y a pas encore de prime à la maison verte. Ce n'est qu'une question de temps : cela fera bientôt partie des critères de coût global. A fortiori quand la hausse des prix de l'énergie sera insupportable. 

Mais au fait, pourquoi ? 
Aujourd'hui sous couvert de la révolution écologique c'est surtout la raréfaction des ressources de notre planète qui nous oblige à prendre des mesures écologiques pour supporter une politique énergétique indépendante.La population ne cesse de croître, les ressources étant limitées, il va de soit que l'énergie est de plus en plus chère pour le consommateur parce difficile à produire. Et le problème ne va aller qu'en s'empirant. 

Y-a-t-il une solution ? 
Oui (Ouf !). La révolution nous vient d’Allemagne. Notre voisin, dépourvu de ressources fossiles d’envergure (comme nous !), et dont nous connaissons la sensibilité écologique, a perçu l’intérêt des énergies décentralisées, qui le mettent à l’abri des instabilités géopolitiques. En outre, cette stratégie lui permet de faire partie des leaders mondiaux des nouvelles énergies. Il se trouve que les énergies décentralisées sont toutes des énergies renouvelables : photovoltaïque, éolien, bois-énergie, biomasse, solaire thermique, géothermie. 

En quoi constituent-elles une révolution ?
C’est qu’aujourd’hui, elles sont enfin devenues accessibles au grand public et aux PME. La loi française permet aujourd’hui à chacun de produire de l’électricité à des tarifs d’achat avantageux par EDF (de 30 à 55 centimes le kWh pour le photovoltaïque, 8,2 centimes pour l’éolien). Il y a encore dix ans, produire de l’électricité était interdit à un particulier, sauf pour sa consommation personnelle dans des sites isolés ! Pour un particulier en France, la pose de 40 m² de panneaux sur sa toiture permet de produire autant que sa consommation annuelle d’énergie. L’esprit dans lequel se déploient les énergies décentralisées en Europe consiste à favoriser la vente de la totalité de la production aux distributeurs d’électricité. Ainsi, nous avons tous vocation à devenir producteurs et consommateurs d’énergie, moins dépendants de monopoles énergétiques, sans pour autant devenir indépendants. Quand je vous dis qu'une révolution inéluctable se prépare ... . Elle touchera tout le monde à moyen-long terme.


Il va donc de soi qu'au travers ce blog, je tenterai de vous faire découvrir l'éco-construction. Je pense d'ailleurs à vous faire connaître, dans un premier temps, l'organisme qui participe à la mise en oeuvre des politiques publiques en matière d'environnement, d'énergie et de développement durable : l'ADEME. 
Si certaines personnes initiés souhaitent apporter leur contribution, ce blog leur est ouvert et ils sont la bienvenue.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • XVI - Solde de tout compte

    Quelque part en septembre 2006, Paris la Défense Quitter un monde, ça commence comme ça : « La plume est plus forte que l’épée » disait l’adage, mais quand... Lire la suite

    Par  Marwan
    FINANCES, JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Le Salon des séniors

    Salon séniors

    Le 29 mars, 30 mars, 31 mars 2007 de 10h00 à 19h00Rendez-vous au Salon des seniorsParc des Expositions, Porte de Versailles - Hall 2. Lire la suite

    Par  Christophe Cochet
    CÔTÉ FEMMES, FITNESS, MINCEUR, SANTÉ
  • 24h de shopping à Toulouse

    shopping Toulouse

    Les rues roses et serpentées de Toulouse vous attendent de pied ferme. Le Soleil est là, ça tombe bien, votre CB a justement besoin de quelques vacances dans... Lire la suite

    Par  Croquemadame
    CÔTÉ FEMMES, MODE, SORTIR
  • Préparatifs du salon

    on s'active un peu du côté de chez moi.... Un petit travail numérique.... avec des étiquettes à faire... recto verso Mais aussi toute un petit travai... Lire la suite

    Par  Stéphanie Prud'homme
    CONSO, CÔTÉ FEMMES, MODE, STYLISME, TALENTS
  • Jour 304 - Toulouse

    Vivre, c'est faire de nos rêves des souvenirs.Sylvain TessonCe blog était censé être un moyen de diffuser de temps en temps des nouvelles des Amériques. Il est... Lire la suite

    Par  Fabrice Rimlinger
    À LA MONTAGNE, AMÉRIQUE LATINE, RÉGIONS DU MONDE, VOYAGES, UNE DE LA HOME
  • Compte rendu Vente Bruno Frisoni...

    Cet après midi j'ai fait un petit détour par la vente Bruno Frisoni. Lire la suite

    Par  Marilyne A
    BONS PLANS, CHAUSSURES, CÔTÉ FEMMES, MODE
  • Créez votre compte @live.com, @live.fr.....

    Dans la grande mode des "live" de Microsoft, il existe aussi les adresses mails @live, qui à terme viendront remplacer les @hotmail. Alors pourquoi attendre.... Lire la suite

    Par  Boris Luneland
    INTERNET, WEB2.0

A propos de l’auteur


Fabien Trouche 19 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte