Magazine Animaux

LES AVENIERES :Plusieurs animaux abattus dans leurs enclos

Par Maaxtal

Il faut vraiment faire avancer les choses en matiere de protection animale,car il est franchement inadmissible de laisser des hommes massacres des animaux inoffensifs par jeu.

http://www.lapetition.be/petition.php?petid=5552

1 MILLION SIGNATURES TO GIVE A VOICE TO ANIMALS

Car actuellement l etre humain est indigne de la planete.

Pourquoi un tel carnage ? Qui peut en vouloir à des animaux inoffensifs au point de les abattre ?

Depuis mardi, ces questions sont sur de nombreuses lèvres aux Avenières.

Plus précisément au hameau du Grand-Chaffard où, mardi au petit matin, plusieurs animaux, dans des enclos différents, ont été découverts dans une mare de sang. Abattus de plusieurs coups de feu.

Il y a tout d'abord ces brebis qui ont été victimes de coups de feu dans ce champ, situé à proximité de la route de Chartreuse. L'une a été retrouvée morte d'un coup d'arme à feu, une deuxième blessée, une troisième, affolée, s'est empêtrée dans la clôture de l'enclos. Un gros coup de stress qui s'est malheureusement soldé par une fausse couche : les deux agneaux qu'elle devait mettre bas sont morts.

Au même moment, et à quelques centaines de mètres seulement à vol d'oiseau, le propriétaire d'une jument devait faire le même et triste constat.

Dans son champ route de la Bièvre, sa jument âgée de 2 ans venait de mourir après une longue agonie.

Alors que les faits étaient portés à la connaissance des gendarmes des Avenières, un vétérinaire a expertisé les plaies de chaque animal. appel à témoins

Les personnes qui, dans la nuit de lundi à mardi, auraient entendu des détonations dans le secteur sont invitées à se rapprocher de la brigade des Avenières, tél. 04 74 33 60 17.

La jument serait morte des suites d'une perforation intestinale, le projectile traversant de part et d'autre l'animal.

Une même
arme utilisée

Selon les premiers éléments, une même arme aurait été utilisée. Il pourrait s'agir d'une arme de type carabine. Mais pour l'instant, aucun projectile n'a été retrouvé sur les deux animaux décédés.

Quant à la brebis blessée, également pleine, le vétérinaire n'a pu extraire le projectile au risque de compromettre la naissance des agneaux. Il le sera une fois que l'animal aura mis bas.

Les gendarmes ont de leur côté procédé à différentes investigations. Sont-ils en présence d'un même et seul auteur ? Très certainement étant donné la proximité des faits, commis au cours d'une même nuit.

Vengeance, acte gratuit ou fait d'un détraqué ? Toutes les pistes sont envisagées pour expliquer ces actes particulièrement odieux, même si la vengeance semble écartée, les animaux appartenant à différents propriétaires.

Cette enquête s'annonce délicate car les enclos du carnage sont quelque peu éloignés des premières maisons.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maaxtal 294 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines