Magazine France

Prise d’otages à Bagdad Ajaccio… ?

Publié le 31 octobre 2007 par Marc Vasseur
  Dans la torpeur du petit matin… réveillé à 5 heures… d’une oreille encore mollassonne, j’écoute les informations : déploiement des forces de l’ordre sans précédent, barrières anti-émeutes, attentat… la première chose qui me vient à l’esprit c’est de me dire « ah ben merde, encore du grabuge dans la zone verte de Bagdad »…   Retour en studio… stupeur… on venait d’évoquer le conseil des ministres décentralisés à Ajaccio… et bien déjà le coût en CO2 de ce petit barnum était fort élevé, si en plus on doit rajouté tous les « faux frais »… ça devient un gouffre financier sans précédent aux retombées pour le moins anecdotiques… il faut tout de même oser le dire.   D’autre part, il y a un truc qui m’énerve prodigieusement ; désormais à chaque mouvement de grève, on a droit au qualificatif de preneurs d’otages pour les grévistes… en ce jour de quadrillage sécuritaire digne d’un G8, peut-on avancer que nous sommes en face d’une prise d’otage légalisée par l’Etat ? J’en conviens… c’est excessif mais ça l’est tout autant quand on évoque ces mots pour une grève… vous ne croyez pas ?   Et sur le fond, que va-t-on retenir de tout ce cirque… rien si ce n’est le même propos de notre Président augmenté substantiellement, le désormais historique « Je veux »… qui fonctionne à merveille en Corse comme ailleurs… on a toujours autant d’attentats dans cette magnifique région, on a toujours autant de clandestins aux abords de Calais malgré la fermeture du centre de Sangatte… la liste est non limitative… il serait injuste de passer sous silence une grande réussite… et rapide de Nicolas Sarkozy… l’augmentation de son pouvoir d’achat en trois jours, voté par une UMP rebelle… enfin d’après ce qu’on lire ici ou là…     Une chose est certaine, ce conseil des ministres fait causer les rédactions… on ne le répètera jamais assez, Sarkozy est un maître en matière de communication… d’une coquille vide, il en fait un évènement dont on est obligé de parler… même moi. Sarkozy maîtrise le calendrier… ce qui en soi n’est pas illogique… ce qui est nouveau c’est qu’il en mesure de dicter l’importance d’un non événement… et ça c’est beaucoup plus inquiétant.   En survolant les sites de nos quotidiens préférés, je suis tombé sur un article du monde assez révélateur de leur état d’esprit et de cette collusion de plus en plus prégnante entre pouvoir et médias… ce quotidien volant au secours de notre Président suite à sa prestation/confrontation avec la presse américaine…  où d'ailleurs l'accueil fut loin du compte rendu donné par ce quotidien... à lire watchingsarko sur ce thème.   Ca me laisse un drôle de goût dans la bouche… et très honnêtement, brocarder cette dernière en ce moment… c’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité. Abonné depuis quelques années à Courrier International, ça me permet d’avoir un petit jugement sur les grands titres américains… et très souvent… on est loin de l’allégeance vis-à-vis de l’administration américaine dont fait preuve une certaine presse française à l’égard de notre pouvoir…    Enfin... c'est la France d'Après... je crois qu'il serait bon que j'arrête de lire le meilleur des mondes en revenant du taf...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marc Vasseur 262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine