Magazine Côté Femmes

"Ma" Foire du livre...

Par La Fille Aux Chaussures

   Alors, comment s'est passé cette Foire du livre?
Et bien, à vrai dire, ces cinq jours ont été beaucoup plus éprouvant que je ne le pensais... Le premier jour, il a fallu installer les stands, le tout sous le marché couvert, donc pas de chauffage et le tout, sous une température avoisinant les 10°C... Bilan : j'ai la crève et je n'arrive pas à m'en débarrasser...
Le vendredi, les écrivains arrivent : tous sont venus à bord d'un train spécialement affectés pour eux depuis pour eux, avec au programme, quelques réjouissances culinaires de la région: foie gras et magret de canard... Les pauvres, on les plaint déjà!
J'ai hérité du stand des plus pourris (coincé entre deux portes en permanence ouvertes aux quatre vents)... Jugés plutôt : Michel Cardoze (oui, oui, l'ex-Monsieur de la météo), Yves Guena (ancien Président du Conseil constitutionnel et, à 86 ans, chaud comme la braise...), Dominique Lormier, Ménie Grégoire (une ancienne gloire de la radio dont le boulot consistait à répondre à l'antenne aux courriers du coeur. J'avoue que son nom m'évoquait vaguement quelque chose mais sans plus. Elle, apparemment, ne s'était pas aperçue que cela faisait pratiquement 30 ans qu'elle était sortie circuit. Elle ne m'a jamais dit "bonjour" ni "au revoir" et a passé son temps à me regarder du coin de l'oeil...) et enfin, je garde le meilleur pour la fin : Agnès Abecassis (j'avoue qu'en regardant le quatrième de couverture d'une de ses "Oeuvres", je m'étais dit "cette fille a l'air sympa, enfin une avec laquelle on va pouvoir rigoler!". Et bien, comme quoi il ne faut jamais se fier au faciès des gens, la pseudo-écrivaine se révélant être une grosse C+%°*? Elle nous a fait déménagé tout le stand mis en place la veille et nous a fait ranger tous les livres grand format, la demoiselle ne voulant signer que les livres de poche... Ce qui me fait le plus rire, c'est qu'une nana qui a écrit des livres du style "Au secours, il veut m'épouser" puisse se prendre pour une star de l'écriture!
A part ça, toujours autant de monde. Et ça me fera toujours marrer de voir que les gens soient plus attirés par des "vedettes" (Jean-Pierre Foucault et Sophie Davant ont fait le plein!) que par de "vrais" écrivains.
Comme tous les ans, j'ai eu droit à ma dédicace d'Amélie Nothomb, toujours la même d'année en année... Il m'a presque fallu me battre pour décrocher le fameux sésame! Une fois devant elle, la seule qu'elle ait trouvée à me dire, c'est "vos nattes vous vont bien" ce à quoi j'ai rétorqué "j'espère que vous n'avez pas envie de tirer dessus!". Et là, grand moment de solitude : elle m'a regardée comme si j'étais un zombie ; du coup, j'ai vite repris mon livre et filé vers mon stand.
J'ai également acheté "Le Temps Chanel"  d'Edmonde Charles-Roux (ex rédactrice en chef de Vogue et Présidente du Goncourt). Ayant elle aussi fait une partie de ses études à Rome, je pensais pouvoir discuter un peu avec elle et bien, j'avoue que j'étais quelque peu rebutée par sa froideur...
Autre désillusion, l'annonce des nominés au Goncourt a été annoncé pour la première fois non pas à Paris mais à Brive. Je pensais assister à l'événement mais que nenni : j'ai eu la malchance d'arriver cinq minutes après le début de la cérémonie qui a du durer environ 32 secondes...
Voilà, voilà, pour les impressions...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


La Fille Aux Chaussures 4186 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte