Magazine Focus Emploi

Existe en ciel

Publié le 01 novembre 2007 par Antonia Savey

Ne trouve plus le temps de rien. Heureusement respirer se fait sans ma volonté sinon je zapperais peut être aussi. Les todo list s'enchainent et plus je les fait courtes pour être certaine de viser les priorités, moins je trouve de temps pour moi. Le monde tourne un peu de travers mais finalement c'est tout pareil comme d'hab et si je ne sais pas ce que sont devenus les gens de l'Arche de Zoé depuis 3 jours, mon monde ne s'arrêtera pas de tourner pour autant.
Alors ce 1er novembre, j'ai tiré la prise. Les dossiers que j'ai ramené du bureau sont restés dans mon cartable, jai fait 20 minutes de vélo et quelques dizaines d'abdos. Respirer. Transpirer. Etre vivante.

J'ai pris The bouquin du moment avec mon lecteur MP3 et j'ai posé mes miches, mon stress et mes inquiétudes sur le canapé. Et quand la plus petiote a couiné Mam, kessekonmange ? J'ai même dit que j'allais faire la grève du repas. Zazie a plein tube dans les oreillettes me rappelle qu'il n'est pas acceptable de ne pas être un petit peu amoureux... et déjà tout ce qui n'est pas fondamental tension planning slides grève tgv crakottes à faire garder... se retire sur la pointe des pieds.

Existeenciel
Moi, j'étais déjà plus là, partie quelque part où l'émotion Existe en ciel. C'est le second livre de Christine Spadaccini qui poste ici ses commentaires sous le nom de Kiki. Quand j'ai commencé à déguster cette succession pas innocente de nouvelles en salivant d'avance, je n'ai pas voulu dépasser la nouvelle qui lève le voile sur le titre et j'ai mailé à son auteure trois bafouilles qu'elle vient de publier ici sur son blog.

Elle m'a répondu que surtout fallait pas que je me presse parce que ca ne racontait que des trucs pas cools. Des trucs de chienne de vie.

Moi ca me va bien bicoz dans la vraie vie aussi il y a bien souvent plus de trucs pas cools que de trucs vraiment merveilleux. J'ai un abonnement permanent aux trucs chienne de vie, comme tout le monde, et une carapace à (presque) toutes épreuves. Histoire de rien oublier. Histoire de pas oublier d'apprécier la moindre minute qui serait pas chienne. L'intensité fugace des derniers compensant la récurrence des premiers.

La preuve avec ses mots :

"Entre le début et la fin, il y a ce fil tendu : le fil de la vie. On fait ses premiers pas, funambule timide, une ombrelle fragile entre les mains, faite de rêves et d'espoirs. Mais l'exercice est périlleux. Souvent, on hésite, on tremble, on flanche, on bascule, on se rattrape in-extremis. Et on tombe aussi. Parfois il y a un filet. D'autres fois, non. Chaque pas compte. Chaque pas est le premier. Chaque pas peut être le mauvais. On croit savoir. On avance. On ne sait rien. On avance. Sur le fil, toujours. De l'horizon, en rêvant. Du rasoir, en se coupant. De l'histoire, en survivant. "

Vraiment, faites moi confiance, vous seriez impardonnables de ne pas avoir la curiosité de découvrir quel est donc ce truc qui Existe en ciel.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antonia Savey 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte