Magazine Humour

J''ai testé les éditions Chloé des Lys

Par Anaïs Valente

J’ai toujours un plaisir fou à parler de mes lectures, même si elles sont (trop) rares et (souvent) superficielles.
Parce que je consacre du temps à mon boulot (faut bien payer ses lasagnes et ses écharpes), à mon blog (faut bien tester les vibros plusieurs fois) et à ma vie privée (oui, j’en ai une aussi).  Parce que je suis raide dingue des séries télé et de la télé réalité.  Parce que je dors beaucoup.  Parce que je dois m’occuper d’un petit rongeur qui a besoin d’attention.  Parce que je me vautre avec complaisance dans des magasines féminins ou télé.  Pour tout ça, j’ai peu de temps pour lire des romans.
Mais quand j’ai eu connaissance de la maison d’édition Chloé des Lys, une petite maison d’édition belge qui monte qui monte qui monte, j’ai de suite décidé que je devais en parler.  Une petite maison d’édition qui respecte ses auteurs.  Une petite maison d’édition qui leur donne la parole.  Une petite maison d’édition qui ne leur promet pas monts et merveilles contre monnaie sonnante et trébuchante.  Ça méritait le détour !
Chloé des Lys publie une quarantaine d’ouvrages par an, de quoi trouver mon bonheur.
J’ai donc proposé aux divers auteurs qui ont été publiés de m’adresser leur ouvrage, afin que je puisse les lire, en parler, les faire connaître le cas échéant.  Ensuite, la balle est dans votre camp pour visiter le site de l’éditeur et vous offrir des heures de lecture.
Parce qu’il n’y a pas que les auteurs célèbres et les éditeurs ayant pignon sur rue, dans la vie. 
Qu’on se le dise.
Voici donc un aperçu de ce que vous pouvez trouver chez Chloé des Lys :
« Lena, une rencontre », de Claude Colson.  Une histoire d’amour.  Et de désamour.  Jean-Yves et Léna.  L’originalité du livre réside dans sa présentation, sous trois formes :  
L’histoire, tout d’abord racontée simplement, de manière neutre, pose la première brique, la rencontre, la naissance des sentiments.
Des poèmes font ensuite comprendre la passion qui anime les protagonistes, pure, forte, intense.
Enfin, des extraits du journal intime de Jean-Yves permettent de pénétrer plus encore dans son ressenti et son désarroi après la rupture.  Un livre déconcertant, qui mérite le détour.
« L’aquarelle bleue », de Chantal Adam.  Une tentative de meurtre.  Elle a tout oublié.  Ou presque…  Qui lui en veut à ce point ?  Avec l’aide de l’inspecteur chargé de l’enquête, et au moyen de pas mal de flash-back, elle va tenter de faire la lumière sur ce qui lui est arrivé…  Le dénouement est surprenant.  Le début de l’ouvrage est un peu lent à mon goût, ensuite, il captive jusqu’à la fin.
« Emotions, essence de vie », de Lunessences.  Ici, pas d’histoire.  Mais toute une histoire !  Des pensées, des réflexions, des déclarations, des poésies.  Sur l’amour, la tristesse, la vie… Voici une occasion de retourner enfin dans le monde de la poésie, actuellement un peu délaissé.
« Deux cafés sans sucre », de Franck Pélissier.  Je ne le cache pas, c’est mon préféré.  J’ai adoré.  J’ai dévoré.  Pourtant le challenge était ardu : me faire aimer cette histoire d’amour sur fond de jazz.  Je déteste le jazz.  Je hais le jazz. Ça m’horripile au plus haut point.  J’ai pourtant été captivée par la vie de ce musicien qui retrouve son tout premier amour.  Totalement envoûtée.  Du début à la fin.  J’ai ri, j’ai vibré.  L’essentiel y est.
A paraître prochainement (mais j’ai eu le privilège de les lire en avant-première intersidérale) :
« Contes bizarres », de Bob Boutique.  Tout est dans le titre.  Ce sont des contes.  Et ils sont bizarres.   C’est drôle, c’est angoissant, c’est surprenant.  Chacune de ces histoires plonge le lecteur dans un monde étrange, qu’il est difficile d’oublier ensuite…
« Après tout... » de Jacques de Paoli.  Un livre court et étrange, dont il faut comprendre les différentes facettes : l’amour, omniprésent, parfois sous sa forme la plus crue ; la science-fiction, étrange et captivante ; l’écologie, sujet ô combien d’actualité.  A découvrir.
Le site de la maison d’édition
Le blog de la maison d’édition
Seul bémol à cette découverte, si vous faites, comme moi, une allergie fulgurante aux fautes de frappe ou de mise en page, certains des ouvrages (pas tous, mais certains) risquent de vous provoquer de l’urticaire (mais en prenant quelques calmants, ça devrait vite passer)…
pour anais léna une rencontreCouaquaremotionsRecto_2_cafes_sans_sucre


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Je les ai !

    Je les ai reçus. Mes stickers. Même que Mako n'a pas encore les siens, la pauvre. Mais moi je les ai. Les trois. Super beaux. Et mon préféré, finalement, c'est... Lire la suite

    Par  Anaïs Valente
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • J'aime pô Noël

    J'aime Noël

    Je pourrais vous faire un billet sur la magie de Noël, les lumerottes, les cadeaux, le réveillon, l’amour qui émane de tous, le bonheur, la joie, la solidarité... Lire la suite

    Par  Anaïs Valente
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • J-14!!

    J-14!!

    Hey!Ca y est , je commence à compter les jours de mon retour en France, plus que 2 semaines! Heureusement que je termine par une clinique très occupée,... Lire la suite

    Par  Vetomon
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • J-4

    C'est un festival cette semaine, colique, colique colique... On a 7 coliques hospitaliées, dont 4 chirurgicales, et 3 en isloation sanitaire pour suspiscion de... Lire la suite

    Par  Vetomon
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • J-2 avant...

    avant...

    La nouvelle star... Bon ok je regarde plein de trucs idiots à la télé et j'assume mais là, alors que j'étais ravie que TF1 ne squatte plus mon écran avec Nikos... Lire la suite

    Par  Elisabeth Robert
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Télévie J-1

    L'an dernier, j'étais bénévole for the first time à la big méga soirée Télévie (un Téléthon à la belge).  J'avais adoré ça, l'ambiance, la joie, l'émotion. Lire la suite

    Par  Anaïs Valente
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Gloire à toi, J

    "Laissez moi mourir, Doc, ça ne vaut pas la peine de s'acharner" murmurai-je, languide, au jeune médecin qui palpait habilement mon sternum, et manipulait dans... Lire la suite

    Par  Mellebille
    JOURNAL INTIME, TALENTS

LES COMMENTAIRES (5)

Par  Thab11
posté le 27 mars à 22:27
Signaler un abus

On vous a refusé à la banque parce que votre crédit ne répond pas à leurs vous aviez besoin d'argent pour augmenter votre activité. Que vous ayez eu des retards de paiement inexplicables,un sur-endettement,un divorce ou une perte d'emploi ou autres.Vous pourriez avoir une deuxième chance au crédit particulier. Je présente à votre demande des prêteurs qui sont disposés à ré-évaluer votre solution financière.Que vous soyez fichés à la banque de France ou non, nous offrons des prêts négociable sur un taux de 2 %Mais juste honnête et fiable. Contactez-nous dès aujourd'hui et faites-nous connaître le montant d'argent que vous voulez emprunter, nous sommes près à vous satisfaire dans les heures suivant la réception de votre demande formulé. Contacte :ballah.thierry@orange.fr NB:Nous répètons, pas sérieux s'abstenir

Par  Thab11
posté le 27 mars à 22:27
Signaler un abus

Nous sommes des particuliers qui offre de prêt Particuliers en CDI et aux personnes en chaumages qui ont besoin de prêts pour les petits investissements personnels pour seulement 2% à 15% d'intérêt selon votre possibilité de remboursement sérieux et honnête Contactez-nous dès aujourd'hui E-mail:marin.pierre12@yahoo.com NB : Africain de la Cote Ivoire et du Bénin Nous vous demandons pardon de passer votre chemin pour usurpations des documents Français. Pas de sérieux s’abstenir

Par NP
posté le 27 mars à 21:55
Signaler un abus

Bonjour à Noann en passant. Et oui, je confirme ses propos. Publié chez eux = promotion néant. Quant à leurs ''promesses'', autant ne pas en parler. On se moque joyeusement des auteurs et on met systématiquement en avant monsieur D., dont les bouquins sont, comme par hasard, lus et critiqués par les nouveaux ''lecteurs bénévoles'' officiant chez CDL même. Quand vous signez un contrat avec eux et que vous n'avez même pas un exemplaire type au bout de + de 2 ans, vous vous posez des questions tandis que certains auteurs, toujours les mêmes, sont édités, encore et encore. Parti pris, démagogie, hypocrisie, choisissez ! Lorsque vous avez reçu de très bonnes critiques pour un premier bouquin, pour un second et que pour ce dernier l'attente est monumentale ( voir ci-dessus ) et qu'à ce moment là, vous leur demandes des comptes et de vous rendre votre contrat ( vous n'avez tjrs pas de maquette et n'en aurez jamais ! ), il est étonnant de voir votre 3ème bouquin à ce moment précis, hasard, hasard, descendu en fléche. A ce moment là, on n'est plus copains. Vous avez fait toutes les fautes du monde, syntaxiques, orthographiques, ponctuation, j'en passe et des meilleurs. Pourtant, le dit roman a été corrigé, comme les 2 autres. Serait-ce là une basse vengeance ? Non ! CDL est au-dessus de cela. Alors, mesdames et messieurs de chez CDL, mon contrat ne m'a pas été rendu mais je n'ai tjrs pas ma maquette. Un éditeur fantoche, encore un, lamentable, pitoyable !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Par noann
posté le 22 février à 21:30
Signaler un abus

Voilà un message de promotion qui mérite bien un rectificatif.

J'ai moi aussi été publié chez eux. Aucune promotion, aucune distribution en librairie.

Les auteurs de cette maison d'édition doivent vendre eux même

Un article détaillé ici :

http://noann-lyne.com/auteur/

Par Lunessences
posté le 25 juin à 10:43
Signaler un abus

Un article qui a le mérite d'être direct, une écriture entre humour et réalité, quelque chose de pensé et de naturel en même temps, à suivre certainement beaucoup d'écrits de ce genre Merci Anaïs Valente

A propos de l’auteur


Anaïs Valente 4342 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog