Magazine Caricatures

Gloria Estefan

Par Va33

Cuba libre

1;a des "boites de nuits", dingue!) avec le Miami Sound Machine.

La reine de la pop latine revient avec un quatrième album en espagnol, son 25e au total. 90 Millas, c’est... 90 milles, la distance qui sépare Cuba de la Floride, où la famille de la chanteuse s’était réfugiée. Comme Mi Tierra (1993), Abriendo Puertas (1995) et Alma Caribena (2000), l’album est un hommage à l’île patrie et à ses habitants, un message d’espoir véhiculé par sa musique aux racines afro-cubaines, un rythme devenu maintenant typique de Gloria et d’Emilio Estefan, son mari. Si l’ensemble des paroles semble dégager un air de déjà-entendu, la musique, elle, est solide comme le roc. La raison n’est pas mystérieuse : la chanteuse compte sur la collaboration de légendes comme le trompettiste Arturo Sandoval (et Andy Garcia, interprète de son personnage à l’écran), le guitariste Carlos Santana, Jose Feliciano, Papo Lucca (génial au piano), Johnny Pacheco, Paquito D’Rivera, Alfredo « Chocolate » Armenteros et bien d’autres. Mission accomplie pour ce disque dansant et revendicateur où Gloria effectue un retour explosif.
Bref, "When the sun is setting in the sky, everybody knows it's party time!"

No llores, déjà numéro 1 des hits latinos aux Etats-Unis !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Va33 29 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte