Magazine Culture

Etats-Unis: La crise bancaire ... devant nous?

Publié le 03 novembre 2007 par Danielriot - Www.relatio-Europe.com

Les spécialistes qui estimainet que "la crise  financière et bancaire américaine est devant nous "semblent avoir raison contre les experts optimistes. Une correspondance du "Monde" résume la situation . Une situation qui n'est pas réjouissante quand on sait que l'Europe est évidemment exposée aux risques de contaminations...

"Volatile"... Le terme revient en boucle dans la bouche des analystes américains. La situation est "volatile", manière de dire que l'on ne voit plus très bien où l'on va. Et que si le pire n'est jamais sûr, il n'est pas non plus exclu. Aux indicateurs économiques rassurants récemment publiés répond, note le Wall Street Journal, une "anxiété" croissante et explicite des marchés financiers.

Vendredi 2 novembre, lors des nombreux débats sur les chaînes de télévision spécialisées, analystes et experts ont rivalisé de certitudes contradictoires, qui évoquant la perspective d'une "débâcle" bancaire, qui assurant que les "rumeurs alarmistes exagérées" et la "morosité" des milieux d'affaires seraient de peu de poids devant la bonne santé fondamentale de l'économie américaine. PDG d'ING Etats-Unis, Cathy Murphy admettait sur Fox Business Network que "les investisseurs particuliers deviennent nerveux", les conjurant de ne pas "surréagir" face aux craintes diffuses des marchés.

En soirée, cependant, la morosité était montée d'un cran : la dernière "rumeur" diffusée par le site Internet du Wall Street Journal voulait que le PDG de Citigroup, Charles Prince, ait l'intention de démissionner lors de la réunion "d'urgence" de son conseil d'administration convoquée pour ce week-end. Si tel était le cas, il serait le second patron d'une grande banque américaine poussé vers la sortie, après Stanley O'Neal, son homologue de Merrill Lynch, mardi 30 octobre."


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :