Magazine Culture

Du théâtre ce soir !

Publié le 05 novembre 2007 par Jotbou

‘une des missions de service public réside dans la mise à disposition de la culture pour le grand public. Sur le papier, cela ne semble pas totalement compatible avec des objectifs d’audience. Mais en ciblant une pièce grand public avec des acteurs populaires, les chances de réussite étaient plus grands et cela s’est magnifiquement vu ce samedi.

Et pourtant la mise à l’antenne d’une pièce de théâtre n’est pas quelque chose de nouveau en soit (même si ici elle avait la particularité d’être le fruit d’une seule représentation diffusée en direct) puisque de 1966 à 1988, l’émission “Au théâtre ce soir” s’était déjà employée à en proposer la diffusion.

Qui plus est, lorsqu’un panel de français est interrogé sur la qualité et ses attentes vis à vis des programmes de télévision, la culture par le biais du théâtre se place toujours sur le podium des principales envies du public. Paradoxal, puisque lors d’anciennes tentatives du même genre, ce qui fait foi en télévision à savoir l’audience médiamétrique avait été très mauvaise (enfin, mauvaise pour la télévision mais excellente pour ce qui est du théâtre). Car oui, il faut arriver à répondre à cette (supposée) envie de culture tout en restant dans ce qui amène du public à savoir le divertissement…

C’est un peu la même chose, lorsque l’on interroge ces mêmes français à propos de leur chaine de télévision préférée. De manière constante, c’est la chaine franco-allemande Arte (moins de cinq pour cent de part d’audience chaque soir) qui ressort en tête des enquêtes alors que TF1 (environ trente pour cent du public chaque soir) elle, se retrouve assez régulièrement lanterne rouge.

Alors ce samedi, c’est un authentique exploit qu’à réussi France 2 en première partie de soirée, à savoir rassembler pas moins de cinq millions quatre cents mille téléspectateurs pour la représentation de la pièce de Sacha Guitry, “Faisons un rêve” ! Totalement inespéré, même dans les rêves les plus fous de la direction du service public.

Alors pour la première fois, les attentes des uns correspondent avec les résultats récoltés par les autres. De plus, France 2 grâce à cette opération se place totalement dans ses prérogatives de service public, l’accès à la culture pour tous. Et cela à dès le départ de la retransmission était parfaitement expliqué par Christophe Hondelatte qui a fait référence au tarif d’entrée au théâtre (ici, quarante cinq euros) pas nécessairement à la portée de tous mais qui ce soir n’était plus un obstacle puisque la télévision vous offre cela “gratuitement“. Voilà une belle argumentation faite à ceux, nombreux, qui pestent contre le prix de la redevance audiovisuelle.

Mais au delà de cela, la pièce est comme je l’ai déjà dit grand public, pas du tout élitiste avec des acteurs très connus de tous. Dans la manière de retransmettre le spectacle également, le téléspectateur ne se sentait pas du tout perdu puisque plans d’ensemble, rapprochés ou gros plans se succédaient dans un rythme communément utilisé à la télévision. Car rester sur un plan d’ensemble, comme celui qu’on les spectateurs de la salle, aurait certainement fatigué plus d’une personne.

Enfin, le théâtre à la télévision possède une dose supplémentaire d’authenticité à l’instar de certains autres programmes, puisque ici, nous sommes face à une vraie performance (qui plus est en direct) qui ne peut être triché. De plus, la retransmission ne demande pas une multitude d’effets de scène et la réaction du public n’est fonction d’aucun chauffeur de salle. Une authenticité salvatrice !

France 2

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jotbou 225 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte