Magazine Blog

Le dernier des "Harry"

Par Aude Lemaire

Toi le visiteur assidu (et de bon goût!) ou l'internaute égaré... si tu n'as pas encore lu l'ultime ouvrage de J.K. Rowling en matière de Potter passe ton chemin, sinon à tes risques et périls car je risque de lâcher au fil de mon récit des bribes d'informations assez capitales quant à la destinée - peut-être funeste qui sait - du Potter balafré !
Acheté vendredi 18 h - fini dimanche 15 h avec la nette impression d'avoir bousillé tout un week-end... que m'arrive-t-il, c'est Harry bon sang, LE bouquin que j'attends depuis que le 6ème tome est sorti !!
Est-ce la fin trop mielleuse des Reliques de la Mort qui me laisse un sentiment de trop peu, de facilité de la part de l'auteur ? L'histoire presque exclusivement centrée sur Harry et ses 2 comparses, au diable les personnages croustillants d'arrière plan, la psychologie, les états d'âmes des autres protagonistes ? Le fait que c'était téléphoné d'avance, qu'il n'y ait presque aucune surprise ?
Parce que pour tout vous avouer, je voulais que ça se termine ainsi, ben oui je suis de la génération Cendrillon moi madame, j'aime quand tout est beau, tout le monde il est gentil... Mais bon on est quand même en présence de Voldemort là, Sadam à coté c'est Blanche-Neige un peu et puis paf, un branche de sureau et l'autre est sur sa caisse, on sort le champ', dans la foulée il épouse Ginny... On est loin de Dallas et de son univers impitoyable ! C'est un peu facile comme fin, je veux bien que c'est un bouquin destiné aux enfants à la base, mais j'avais espéré une fin un peu plus larmoyante, un peu plus trash, un chouillat plus maléfique.
Certains trucs m'ont un peu chiffonnés... le principal étant le passage tout à la fin, ou presque.
Voldemort qui est censé être LE mage noir que la terre ait jamais porté, le gars qui sait savoir ce que tu penses, sans même que t'aie besoin de le dire tout haut et qui même sait que tu mens, alors que tu transpires pas ni ne bégaye... est incapable de voir que Harry est mort pour de faux ! Pas logique !
A coté de ça j’ai été un peu surprise de voir avec quelle facilité Potter, qui est très marqué selon le livre par les décès qui surviennent autour de lui durant le livre, se remet avec une étonnant facilité des évènements qui le frappent vous ne trouvez pas ? Alors que, d'après l'auteur c'est limite s'il ne voulait pas se tirer une balle tellement il était submergé par le chagrin…
Je suis très déçue par ce dernier opus, peut-être parce que je sais que c’est le dernier, que je ne connaîtrais jamais plus l’attente pour savoir ce qu’il se passera ensuite, plus de lecture tard dans la nuit pelotonnée sous la couette retardant toujours le moment où je poserais mon livre…
Quoi qu’il en soit, si vous voulez apprendre quelques détails croustillants sur les personnages rendez-vous sur Wikipédia, on y apprend notamment que Dumbeldore était gay (si ça c’est pas de l’info capitale)!!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossier Paperblog