Magazine

Enorme collection d'énigmes du Père Fouras !

Publié le 05 novembre 2007 par Obi3fr
Pas très aimÊdes citadins,
Enfants et vieux aiment l’attirer ;
Il peuple pourtant toits et jardins ,
des escrocs, il est le jouet.
Qui est-il ?
Mûr à point, l’été il est fauché
Fauché, on l’est de n’en point avoir
Qui est-il ?
C’est un petit air léger
qui nous ravit l’été
Sans « R », elle est glaciale
car plutôt hivernale
Qui est-elle ?
On la tourne pour avancer ;
Mais quand on l’est,
cela signifie « être branché »
Qui est-elle ?
C’est la partie intégrante d’un pont ;
Le rendre, c’est en avoir ras le bol ;
Contre les taches, c’est une protection
Qui est-il ?
aturelle.
Mais en l’accomplissant,
On prend des risques importants
Qui est-elle ?
Affichant de hauts bois
Il ne craint pas le froid.
Lorsqu’on le prend,
c’est pour aller plus loin
Qui est-il ?
Redoutable machine de guerre
Des murs lui cédèrent naguère.
Généralement, il blatère ;
C’est aussi un signe de naissance.
Qui est-il ?
Il peut être rond, carré et bien moulé
Servi au marché, il est découpé.
Ça ne vaut pas le coup d’en faire un,
Surtout pour de tout petits riens
Qui est-il ?
Le vinaigre n’est pas conseillé
pour l’attraper
Elle est évoquée quand la cible est touchée.
Le curieux aimerait parfois en être une.
Qui est-elle ?
Il a une arête
et deux ailes de chaque côté.
Parfois comparé à une trompette,
Qui n’est pas forcément bouchée.
Qui est-il ?
Il est bon quand il est tôt.
Quand il est tôt, il est petit.
Mais aussi il peut être beau.
Et quand il est tard, il est fini.
Qui est-il ?
La catastrophe vous a frôlé
Si près de vous il est passé.
Et personne n’est ménagé
quand rouge il est tiré
Qui est-il ?
Pour un secret, on peut l’acheter
On peut se taire et le garder.
Dans un studio, avant de filmer,
C’est toujours lui qui est demandé.
Qui est-il ?
Elle nous tire les larmes des yeux
Sans que nous éprouvions de chagrin.
Elle suit lentement son chemin
Qui la mène toujours vers les cieux.
On dit qu’il n’y en a pas sans feu.
Qui est-elle ?
Parfois nouvelle, parfois pleine,
Sa couleur n’est pas celle de l’ébène.
Des rêveurs elle est la retraite favorite,
C’est le pays des Sélénites.
Qui est-elle ?
Si le vent le pousse et l’excite,
Il dévore tout ce qu’il boit.
Son appétit est sans limite.
Mais s’il boit trop, il se noie.
Qui est-il ?
Toujours le premier, jamais le dernier,
Rien sans lui n’est jamais fini,
Car rien ne peut commencer sans lui.
Qui est-il ?
Quand le jour se lève, il est là,
Mais c’est à la fin qu’on le pose.
Il exprime aussi un état
Et aide à préciser les choses.
Qui est-il ?
C’est un accessoire très utile
Qui est petit et attachant.
Et s’il ne tient que par un fil,
Il se fixe aussi en pressant
Qui est-il ?
D’un être, ou d’une chose,
Elle est ce que l’on voit.
Et si par une on peut être trompé
Il en est d’autres que l’on peut sauver.
Qui est-elle ?
Cette donnée
que l’on voit changer
Tout au long de l’année,
Peut être fixée pour se rencontrer.
Qui est-elle ?
D’une arme à feu
Il peut être une pièce.
Et nos amis sont nombreux
Issus de son espèce.
Qui est-il ?
Douceur d’une ouvrière obscure
Et sans grade,
Friandise princière,
Régal de plantigrade.
Qui est-il ?
S’il vous voit vieillir sans jamais rien
vous dire, c’est parce qu’il est poli.
Alors réfléchissez,
dites-moi de qui il s’agit.
Qui est-il ?
Il aime à être montré et suivi,
Et l’imiter est toujours bon.
Il peut servir de leçon
Et de mise en garde aussi.
Qui est-il ?
Grâce à lui, on peut se nourrir ;
On peut se fleurir aussi.
Public, à tous il est ouvert,
Secret, il l’est pour ceux
qui aiment se taire
Qui est-il ?
Un requin peut nous y faire penser,
Un champion peut l’utiliser,
Mais il n’est alors pas pareil
À celui que l’on a dans l’oreille.
Qui est-il ?
On peut y mettre ses papiers,
Son argent ou bien ses clés.
C’est aussi une façon de se coiffer,
Ou bien encore un fruit à déguster.
Qui est-elle ?
Elle communique les vibrations
Qui font chanter le violon.
On la cherche par amour,
Mais on doit la rendre un jour.
Qui est-elle ?
Si en amour ils sont appréciés,
Les gros, eux, sont à éviter.
Les auteurs en ont des fameux,
Et certains servent pour des jeux.
Qui sont-ils ?
Autrefois, le maître en frappait
le cancre, qui la redoutait.
Utilisée par le dessinateur,
Elle doit être suivie par les joueurs.
Qui est-elle ?
Habitués des bibliothèques
ou danseurs, leur avarice et légendaire.
Au moindre grain,
Ils quittent le navire.
Qui sont-ils ?
Ni Dieu ni homme,
sa patience est reconnue.
Quand il est passé,
la conversation continue.
Qui est-il ?
On le demande,
On le poursuit
On le perd,
On le passe.
Qui est-il ?
Quand il est cloche,
Il ne sonne pas.
Quand il est melon,
On ne le mange pas.
Qui est-il ?
Au XVIIe siècle, elle était magique.
Au XVIIIe, elle devint gibet.
Aujourd’hui elle est rouge
pour le dernier.
Qui est-elle ?
A la mairie pour les mariés,
A la barre pour la vérité,
sur la piste pour le passer
Qui est-il ?
Il est aimé de la tête aux pieds
Mais ses tours sont détestés.
Qui est-il ?
Il a jardin et sports,
Malgré son renom.
Époque des veillées,
Au nord au sud, il a un nom.
Qui est-il ?
En noir ou en couleur,
Point besoin de docteur
Car s’il a bonne mine
On peut suivre sa trace.
Qui est-il ?
Son cheval n’est point sellé,
mais son plan toujours dressé.
Perdue ou gagnée,
Elle est toujours livrée.
Qui est-elle ?
Appliqué d’une main,
Il marque l’offense.
Activé des deux mains,
De la flamme il conduit la danse.
Qui est-il ?
Entêté par tradition,
son bonnet est humiliation.
Il est aussi grison,
Pour avoir du son.
Qui est-il ?
Son coup n’est pas fatal,
mais souvent musical.
Elle est cuite et moulée
Pour être mieux dégustée.
Qui est-elle ?
#244;t hivernale
Qui est-elle ?
On la tourne pour avancer ;
Mais quand on l’est,
cela signifie « être branché »
Qui est-elle ?
C’est la partie intégrante d’un pont ;
Le rendre, c’est en avoir ras le bol ;
Contre les taches, c’est une protection
Qui est-il ?
aturelle.
Mais en l’accomplissant,
On prend des risques importants
Qui est-elle ?
Affichant de hauts bois
Il ne craint pas le froid.
Lorsqu’on le prend,
c’est pour aller plus loin
Qui est-il ?
Redoutable machine de guerre
Des murs lui cédèrent naguère.
Généralement, il blatère ;
C’est aussi un signe de naissance.
Qui est-il ?
Il peut être rond, carré et bien moulé
Servi au marché, il est découpé.
Ça ne vaut pas le coup d’en faire un,
Surtout pour de tout petits riens
Qui est-il ?
Le vinaigre n’est pas conseillé
pour l’attraper
Elle est évoquée quand la cible est touchée.
Le curieux aimerait parfois en être une.
Qui est-elle ?
Il a une arête
et deux ailes de chaque côté.
Parfois comparé à une trompette,
Qui n’est pas forcément bouchée.
Qui est-il ?
Il est bon quand il est tôt.
Quand il est tôt, il est petit.
Mais aussi il peut être beau.
Et quand il est tard, il est fini.
Qui est-il ?
La catastrophe vous a frôlé
Si près de vous il est passé.
Et personne n’est ménagé
quand rouge il est tiré
Qui est-il ?
Pour un secret, on peut l’acheter
On peut se taire et le garder.
Dans un studio, avant de filmer,
C’est toujours lui qui est demandé.
Qui est-il ?
Elle nous tire les larmes des yeux
Sans que nous éprouvions de chagrin.
Elle suit lentement son chemin
Qui la mène toujours vers les cieux.
On dit qu’il n’y en a pas sans feu.
Qui est-elle ?
Parfois nouvelle, parfois pleine,
Sa couleur n’est pas celle de l’ébène.
Des rêveurs elle est la retraite favorite,
C’est le pays des Sélénites.
Qui est-elle ?
Si le vent le pousse et l’excite,
Il dévore tout ce qu’il boit.
Son appétit est sans limite.
Mais s’il boit trop, il se noie.
Qui est-il ?
Toujours le premier, jamais le dernier,
Rien sans lui n’est jamais fini,
Car rien ne peut commencer sans lui.
Qui est-il ?
Quand le jour se lève, il est là,
Mais c’est à la fin qu’on le pose.
Il exprime aussi un état
Et aide à préciser les choses.
Qui est-il ?
C’est un accessoire très utile
Qui est petit et attachant.
Et s’il ne tient que par un fil,
Il se fixe aussi en pressant
Qui est-il ?
D’un être, ou d’une chose,
Elle est ce que l’on voit.
Et si par une on peut être trompé
Il en est d’autres que l’on peut sauver.
Qui est-elle ?
Cette donnée
que l’on voit changer
Tout au long de l’année,
Peut être fixée pour se rencontrer.
Qui est-elle ?
D’une arme à feu
Il peut être une pièce.
Et nos amis sont nombreux
Issus de son espèce.
Qui est-il ?
Douceur d’une ouvrière obscure
Et sans grade,
Friandise princière,
Régal de plantigrade.
Qui est-il ?
S’il vous voit vieillir sans jamais rien
vous dire, c’est parce qu’il est poli.
Alors réfléchissez,
dites-moi de qui il s’agit.
Qui est-il ?
Il aime à être montré et suivi,
Et l’imiter est toujours bon.
Il peut servir de leçon
Et de mise en garde aussi.
Qui est-il ?
Grâce à lui, on peut se nourrir ;
On peut se fleurir aussi.
Public, à tous il est ouvert,
Secret, il l’est pour ceux
qui aiment se taire
Qui est-il ?
Un requin peut nous y faire penser,
Un champion peut l’utiliser,
Mais il n’est alors pas pareil
À celui que l’on a dans l’oreille.
Qui est-il ?
On peut y mettre ses papiers,
Son argent ou bien ses clés.
C’est aussi une façon de se coiffer,
Ou bien encore un fruit à déguster.
Qui est-elle ?
Elle communique les vibrations
Qui font chanter le violon.
On la cherche par amour,
Mais on doit la rendre un jour.
Qui est-elle ?
Si en amour ils sont appréciés,
Les gros, eux, sont à éviter.
Les auteurs en ont des fameux,
Et certains servent pour des jeux.
Qui sont-ils ?
Autrefois, le maître en frappait
le cancre, qui la redoutait.
Utilisée par le dessinateur,
Elle doit être suivie par les joueurs.
Qui est-elle ?
Habitués des bibliothèques
ou danseurs, leur avarice et légendaire.
Au moindre grain,
Ils quittent le navire.
Qui sont-ils ?
Ni Dieu ni homme,
sa patience est reconnue.
Quand il est passé,
la conversation continue.
Qui est-il ?
On le demande,
On le poursuit
On le perd,
On le passe.
Qui est-il ?
Quand il est cloche,
Il ne sonne pas.
Quand il est melon,
On ne le mange pas.
Qui est-il ?
Au XVIIe siècle, elle était magique.
Au XVIIIe, elle devint gibet.
Aujourd’hui elle est rouge
pour le dernier.
Qui est-elle ?
A la mairie pour les mariés,
A la barre pour la vérité,
sur la piste pour le passer
Qui est-il ?
Il est aimé de la tête aux pieds
Mais ses tours sont détestés.
Qui est-il ?
Il a jardin et sports,
Malgré son renom.
Époque des veillées,
Au nord au sud, il a un nom.
Qui est-il ?
En noir ou en couleur,
Point besoin de docteur
Car s’il a bonne mine
On peut suivre sa trace.
Qui est-il ?
Son cheval n’est point sellé,
mais son plan toujours dressé.
Perdue ou gagnée,
Elle est toujours livrée.
Qui est-elle ?
Appliqué d’une main,
Il marque l’offense.
Activé des deux mains,
De la flamme il conduit la danse.
Qui est-il ?
Entêté par tradition,
son bonnet est humiliation.
Il est aussi grison,
Pour avoir du son.
Qui est-il ?
Son coup n’est pas fatal,
mais souvent musical.
Elle est cuite et moulée
Pour être mieux dégustée.
Qui est-elle ?
Malgré ce qui se dit,
Le canard le redoute aussi.
Malgré son nom, il brûle aussi
Et les liquides il solidifie.
Qui est-il ?
Délicieuse,
Elle est croquée entre amis.
Dangereuse,
Elle est lancée aux ennemis.
Qui est-elle ?
Encore fléau à notre époque,
Par le loup souvent on l’évoque.
On peut hélas en souffrir
Parfois au point d’en mourir.
Qui est-elle ?
Bien mal gardé
Est le secret de ce jouet.
Mener sa vie
N’est qu’une facétie.
Qui est-il ?
Instrument du bourreau,
Elle accompagnait le billot.
Si ne la laisse point en terre,
On se prépare à la guerre.
Qui est-elle ?
Née d’un lapin ou d’un agneau,
Elle tient toujours chaud.
Qu’elle soit brute ou peignée
Elle peut venir des Pyrénées.
Qui est-elle ?
Quand on joue,
Il faut la rattraper.
Quand on la tire,
Il faut l’éviter.
Qui est-elle ?
Ses formules sont connues,
Celle du cœur est peu pratiquée.
Apanage des hommes civilisés,
Elle est encore bien méconnue.
Qui est-elle ?
Quand on est dedans,
On ne sait plus où l’on est.
Il n’est fait que d’eau
Mais peut devenir un impénétrable rideau.
Qui est-il ?
Signe habituel de réconciliation,
Pour Judas il fut signe de trahison.
On le donne, on le prend,
On le reçoit, on le rend.
Qui est-il ?
Ce Génois exilé
Ne vit pas les Indes convoitées.
Pour les yeux d’une Isabelle,
Il découvrit des terres nouvelles.
Qui est-il ?
Il est le point de départ
Sans mener nulle part.
Terreur de l’écolier
Surtout s’il est pointé.
Qui est-il ?
Malgré sa douceur,
Sa patte n’est pas sans douleur.
Jouer dessus
Est assurance d’être vainqueur.
Qui est-il ?
Souvent inhabité,
Il est inutile d’y parler.
Mais hélas, sans le désirer,
On doit parfois le traverser.
Qui est-il ?
Oiseau des champs
Au cri strident,
Il est auteur anonyme
De lettres pousse-au-crime.
Qui est-il ?
Il est hier, simple ou compose
Et peut remonter à l’Antiquité
Car, sans lui, demain
Ne signifie rien.
Qui est-il ?
Il est toujours à l’est
Et ne passera jamais à l’ouest.
Il assiste à un lever
Et jamais à un coucher.
Qui est-il ?
Chacun a la sienne que nul ne doit copier,
Car l’imiter peut nous faire emprisonner.
Fameuse et attestée, elle est collectionnée
Et pourtant, une simple croix peut la remplacer.
Qui est-elle ?
Elle porte manteau et tablier
Et se cache sous son rideau pour ronfler.
Une fois par an elle est visitée
Par un barbu au dos chargé.
Qui est-elle ?
En altitude, c’est une dépression
Et un passage que nous empruntons.
Pratique même s’il est faux,
Blanc, il se trouve dans un bureau.
Qui est-il ?
le machine de guerre
Des murs lui cédèrent naguère.
Généralement, il blatère ;
C’est aussi un signe de naissance.
Qui est-il ?
Il peut être rond, carré et bien moulé
Servi au marché, il est découpé.
Ça ne vaut pas le coup d’en faire un,
Surtout pour de tout petits riens
Qui est-il ?
Le vinaigre n’est pas conseillé
pour l’attraper
Elle est évoquée quand la cible est touchée.
Le curieux aimerait parfois en être une.
Qui est-elle ?
Il a une arête
et deux ailes de chaque côté.
Parfois comparé à une trompette,
Qui n’est pas forcément bouchée.
Qui est-il ?
Il est bon quand il est tôt.
Quand il est tôt, il est petit.
Mais aussi il peut être beau.
Et quand il est tard, il est fini.
Qui est-il ?
La catastrophe vous a frôlé
Si près de vous il est passé.
Et personne n’est ménagé
quand rouge il est tiré
Qui est-il ?
Pour un secret, on peut l’acheter
On peut se taire et le garder.
Dans un studio, avant de filmer,
C’est toujours lui qui est demandé.
Qui est-il ?
Elle nous tire les larmes des yeux
Sans que nous éprouvions de chagrin.
Elle suit lentement son chemin
Qui la mène toujours vers les cieux.
On dit qu’il n’y en a pas sans feu.
Qui est-elle ?
Parfois nouvelle, parfois pleine,
Sa couleur n’est pas celle de l’ébène.
Des rêveurs elle est la retraite favorite,
C’est le pays des Sélénites.
Qui est-elle ?
Si le vent le pousse et l’excite,
Il dévore tout ce qu’il boit.
Son appétit est sans limite.
Mais s’il boit trop, il se noie.
Qui est-il ?
Toujours le premier, jamais le dernier,
Rien sans lui n’est jamais fini,
Car rien ne peut commencer sans lui.
Qui est-il ?
Quand le jour se lève, il est là,
Mais c’est à la fin qu’on le pose.
Il exprime aussi un état
Et aide à préciser les choses.
Qui est-il ?
C’est un accessoire très utile
Qui est petit et attachant.
Et s’il ne tient que par un fil,
Il se fixe aussi en pressant
Qui est-il ?
D’un être, ou d’une chose,
Elle est ce que l’on voit.
Et si par une on peut être trompé
Il en est d’autres que l’on peut sauver.
Qui est-elle ?
Cette donnée
que l’on voit changer
Tout au long de l’année,
Peut être fixée pour se rencontrer.
Qui est-elle ?
D’une arme à feu
Il peut être une pièce.
Et nos amis sont nombreux
Issus de son espèce.
Qui est-il ?
Douceur d’une ouvrière obscure
Et sans grade,
Friandise princière,
Régal de plantigrade.
Qui est-il ?
S’il vous voit vieillir sans jamais rien
vous dire, c’est parce qu’il est poli.
Alors réfléchissez,
dites-moi de qui il s’agit.
Qui est-il ?
Il aime à être montré et suivi,
Et l’imiter est toujours bon.
Il peut servir de leçon
Et de mise en garde aussi.
Qui est-il ?
Grâce à lui, on peut se nourrir ;
On peut se fleurir aussi.
Public, à tous il est ouvert,
Secret, il l’est pour ceux
qui aiment se taire
Qui est-il ?
Un requin peut nous y faire penser,
Un champion peut l’utiliser,
Mais il n’est alors pas pareil
À celui que l’on a dans l’oreille.
Qui est-il ?
On peut y mettre ses papiers,
Son argent ou bien ses clés.
C’est aussi une façon de se coiffer,
Ou bien encore un fruit à déguster.
Qui est-elle ?
Elle communique les vibrations
Qui font chanter le violon.
On la cherche par amour,
Mais on doit la rendre un jour.
Qui est-elle ?
Si en amour ils sont appréciés,
Les gros, eux, sont à éviter.
Les auteurs en ont des fameux,
Et certains servent pour des jeux.
Qui sont-ils ?
Autrefois, le maître en frappait
le cancre, qui la redoutait.
Utilisée par le dessinateur,
Elle doit être suivie par les joueurs.
Qui est-elle ?
Habitués des bibliothèques
ou danseurs, leur avarice et légendaire.
Au moindre grain,
Ils quittent le navire.
Qui sont-ils ?
Ni Dieu ni homme,
sa patience est reconnue.
Quand il est passé,
la conversation continue.
Qui est-il ?
On le demande,
On le poursuit
On le perd,
On le passe.
Qui est-il ?
Quand il est cloche,
Il ne sonne pas.
Quand il est melon,
On ne le mange pas.
Qui est-il ?
Au XVIIe siècle, elle était magique.
Au XVIIIe, elle devint gibet.
Aujourd’hui elle est rouge
pour le dernier.
Qui est-elle ?
A la mairie pour les mariés,
A la barre pour la vérité,
sur la piste pour le passer
Qui est-il ?
Il est aimé de la tête aux pieds
Mais ses tours sont détestés.
Qui est-il ?
Il a jardin et sports,
Malgré son renom.
Époque des veillées,
Au nord au sud, il a un nom.
Qui est-il ?
En noir ou en couleur,
Point besoin de docteur
Car s’il a bonne mine
On peut suivre sa trace.
Qui est-il ?
Son cheval n’est point sellé,
mais son plan toujours dressé.
Perdue ou gagnée,
Elle est toujours livrée.
Qui est-elle ?
Appliqué d’une main,
Il marque l’offense.
Activé des deux mains,
De la flamme il conduit la danse.
Qui est-il ?
Entêté par tradition,
son bonnet est humiliation.
Il est aussi grison,
Pour avoir du son.
Qui est-il ?
Son coup n’est pas fatal,
mais souvent musical.
Elle est cuite et moulée
Pour être mieux dégustée.
Qui est-elle ?
#244;t hivernale
Qui est-elle ?
On la tourne pour avancer ;
Mais quand on l’est,
cela signifie « être branché »
Qui est-elle ?
C’est la partie intégrante d’un pont ;
Le rendre, c’est en avoir ras le bol ;
Contre les taches, c’est une protection
Qui est-il ?
aturelle.
Mais en l’accomplissant,
On prend des risques importants
Qui est-elle ?
Affichant de hauts bois
Il ne craint pas le froid.
Lorsqu’on le prend,
c’est pour aller plus loin
Qui est-il ?
Redoutable machine de guerre
Des murs lui cédèrent naguère.
Généralement, il blatère ;
C’est aussi un signe de naissance.
Qui est-il ?
Il peut être rond, carré et bien moulé
Servi au marché, il est découpé.
Ça ne vaut pas le coup d’en faire un,
Surtout pour de tout petits riens
Qui est-il ?
Le vinaigre n’est pas conseillé
pour l’attraper
Elle est évoquée quand la cible est touchée.
Le curieux aimerait parfois en être une.
Qui est-elle ?
Il a une arête
et deux ailes de chaque côté.
Parfois comparé à une trompette,
Qui n’est pas forcément bouchée.
Qui est-il ?
Il est bon quand il est tôt.
Quand il est tôt, il est petit.
Mais aussi il peut être beau.
Et quand il est tard, il est fini.
Qui est-il ?
La catastrophe vous a frôlé
Si près de vous il est passé.
Et personne n’est ménagé
quand rouge il est tiré
Qui est-il ?
Pour un secret, on peut l’acheter
On peut se taire et le garder.
Dans un studio, avant de filmer,
C’est toujours lui qui est demandé.
Qui est-il ?
Elle nous tire les larmes des yeux
Sans que nous éprouvions de chagrin.
Elle suit lentement son chemin
Qui la mène toujours vers les cieux.
On dit qu’il n’y en a pas sans feu.
Qui est-elle ?
Parfois nouvelle, parfois pleine,
Sa couleur n’est pas celle de l’ébène.
Des rêveurs elle est la retraite favorite,
C’est le pays des Sélénites.
Qui est-elle ?
Si le vent le pousse et l’excite,
Il dévore tout ce qu’il boit.
Son appétit est sans limite.
Mais s’il boit trop, il se noie.
Qui est-il ?
Toujours le premier, jamais le dernier,
Rien sans lui n’est jamais fini,
Car rien ne peut commencer sans lui.
Qui est-il ?
Quand le jour se lève, il est là,
Mais c’est à la fin qu’on le pose.
Il exprime aussi un état
Et aide à préciser les choses.
Qui est-il ?
C’est un accessoire très utile
Qui est petit et attachant.
Et s’il ne tient que par un fil,
Il se fixe aussi en pressant
Qui est-il ?
D’un être, ou d’une chose,
Elle est ce que l’on voit.
Et si par une on peut être trompé
Il en est d’autres que l’on peut sauver.
Qui est-elle ?
Cette donnée
que l’on voit changer
Tout au long de l’année,
Peut être fixée pour se rencontrer.
Qui est-elle ?
D’une arme à feu
Il peut être une pièce.
Et nos amis sont nombreux
Issus de son espèce.
Qui est-il ?
Douceur d’une ouvrière obscure
Et sans grade,
Friandise princière,
Régal de plantigrade.
Qui est-il ?
S’il vous voit vieillir sans jamais rien
vous dire, c’est parce qu’il est poli.
Alors réfléchissez,
dites-moi de qui il s’agit.
Qui est-il ?
Il aime à être montré et suivi,
Et l’imiter est toujours bon.
Il peut servir de leçon
Et de mise en garde aussi.
Qui est-il ?
Grâce à lui, on peut se nourrir ;
On peut se fleurir aussi.
Public, à tous il est ouvert,
Secret, il l’est pour ceux
qui aiment se taire
Qui est-il ?
Un requin peut nous y faire penser,
Un champion peut l’utiliser,
Mais il n’est alors pas pareil
À celui que l’on a dans l’oreille.
Qui est-il ?
On peut y mettre ses papiers,
Son argent ou bien ses clés.
C’est aussi une façon de se coiffer,
Ou bien encore un fruit à déguster.
Qui est-elle ?
Elle communique les vibrations
Qui font chanter le violon.
On la cherche par amour,
Mais on doit la rendre un jour.
Qui est-elle ?
Si en amour ils sont appréciés,
Les gros, eux, sont à éviter.
Les auteurs en ont des fameux,
Et certains servent pour des jeux.
Qui sont-ils ?
Autrefois, le maître en frappait
le cancre, qui la redoutait.
Utilisée par le dessinateur,
Elle doit être suivie par les joueurs.
Qui est-elle ?
Habitués des bibliothèques
ou danseurs, leur avarice et légendaire.
Au moindre grain,
Ils quittent le navire.
Qui sont-ils ?
Ni Dieu ni homme,
sa patience est reconnue.
Quand il est passé,
la conversation continue.
Qui est-il ?
On le demande,
On le poursuit
On le perd,
On le passe.
Qui est-il ?
Quand il est cloche,
Il ne sonne pas.
Quand il est melon,
On ne le mange pas.
Qui est-il ?
Au XVIIe siècle, elle était magique.
Au XVIIIe, elle devint gibet.
Aujourd’hui elle est rouge
pour le dernier.
Qui est-elle ?
A la mairie pour les mariés,
A la barre pour la vérité,
sur la piste pour le passer
Qui est-il ?
Il est aimé de la tête aux pieds
Mais ses tours sont détestés.
Qui est-il ?
Il a jardin et sports,
Malgré son renom.
Époque des veillées,
Au nord au sud, il a un nom.
Qui est-il ?
En noir ou en couleur,
Point besoin de docteur
Car s’il a bonne mine
On peut suivre sa trace.
Qui est-il ?
Son cheval n’est point sellé,
mais son plan toujours dressé.
Perdue ou gagnée,
Elle est toujours livrée.
Qui est-elle ?
Appliqué d’une main,
Il marque l’offense.
Activé des deux mains,
De la flamme il conduit la danse.
Qui est-il ?
Entêté par tradition,
son bonnet est humiliation.
Il est aussi grison,
Pour avoir du son.
Qui est-il ?
Son coup n’est pas fatal,
mais souvent musical.
Elle est cuite et moulée
Pour être mieux dégustée.
Qui est-elle ?
Malgré ce qui se dit,
Le canard le redoute aussi.
Malgré son nom, il brûle aussi
Et les liquides il solidifie.
Qui est-il ?
Délicieuse,
Elle est croquée entre amis.
Dangereuse,
Elle est lancée aux ennemis.
Qui est-elle ?
Encore fléau à notre époque,
Par le loup souvent on l’évoque.
On peut hélas en souffrir
Parfois au point d’en mourir.
Qui est-elle ?
Bien mal gardé
Est le secret de ce jouet.
Mener sa vie
N’est qu’une facétie.
Qui est-il ?
Instrument du bourreau,
Elle accompagnait le billot.
Si ne la laisse point en terre,
On se prépare à la guerre.
Qui est-elle ?
Née d’un lapin ou d’un agneau,
Elle tient toujours chaud.
Qu’elle soit brute ou peignée
Elle peut venir des Pyrénées.
Qui est-elle ?
Quand on joue,
Il faut la rattraper.
Quand on la tire,
Il faut l’éviter.
Qui est-elle ?
Ses formules sont connues,
Celle du cœur est peu pratiquée.
Apanage des hommes civilisés,
Elle est encore bien méconnue.
Qui est-elle ?
Quand on est dedans,
On ne sait plus où l’on est.
Il n’est fait que d’eau
Mais peut devenir un impénétrable rideau.
Qui est-il ?
Signe habituel de réconciliation,
Pour Judas il fut signe de trahison.
On le donne, on le prend,
On le reçoit, on le rend.
Qui est-il ?
Ce Génois exilé
Ne vit pas les Indes convoitées.
Pour les yeux d’une Isabelle,
Il découvrit des terres nouvelles.
Qui est-il ?
Il est le point de départ
Sans mener nulle part.
Terreur de l’écolier
Surtout s’il est pointé.
Qui est-il ?
Malgré sa douceur,
Sa patte n’est pas sans douleur.
Jouer dessus
Est assurance d’être vainqueur.
Qui est-il ?
Souvent inhabité,
Il est inutile d’y parler.
Mais hélas, sans le désirer,
On doit parfois le traverser.
Qui est-il ?
Oiseau des champs
Au cri strident,
Il est auteur anonyme
De lettres pousse-au-crime.
Qui est-il ?
Il est hier, simple ou compose
Et peut remonter à l’Antiquité
Car, sans lui, demain
Ne signifie rien.
Qui est-il ?
Il est toujours à l’est
Et ne passera jamais à l’ouest.
Il assiste à un lever
Et jamais à un coucher.
Qui est-il ?
Chacun a la sienne que nul ne doit copier,
Car l’imiter peut nous faire emprisonner.
Fameuse et attestée, elle est collectionnée
Et pourtant, une simple croix peut la remplacer.
Qui est-elle ?
Elle porte manteau et tablier
Et se cache sous son rideau pour ronfler.
Une fois par an elle est visitée
Par un barbu au dos chargé.
Qui est-elle ?
En altitude, c’est une dépression
Et un passage que nous empruntons.
Pratique même s’il est faux,
Blanc, il se trouve dans un bureau.
Qui est-il ?
Celui qui le possède est bien informé,
Malheureusement il est parfois crevé.
Celui de l’orgue on fait résonner
Et bienheureux il rend le jardinier.
Qui est-il ?
En musique c’est une note qui fait honte.
Il désigne une nuance de bleu.
Quand il sucre le café, il fait des heureux ;
C’est en V qu’il vole pour migrer.
Qui est-il ?
À peine fini, il se perd dans le passé
Et ne peut être ajourné.
Demain, ce ne sera plus qu’hier,
Hier, c’était simplement demain.
Qui est-il ?
Du début au bout de l’an,
On le garnit de l’histoire de notre vie,
Affaires, amours, jours et nuits,
Tout s’y inscrit précisément.
Qui est-il ?
Elle révèle tout de vous,
Que vous soyez génial ou fou.
Parfois anglaise ou bien gothique,
Celle des Étrusques reste hermétique.
Qui est-elle ?
Souvent créées par des religieux,
Elles peuvent être scientifiques,
Officielles ou diplomatiques.
Elles paraissent impossibles sur
un magnétophone.
Qui sont-elles ?
Vieux zinc tout bricolé
Ou oiseau de grande ponctualité,
C’est aussi une façon de se héler.
Qui est-il ?
Il fait sauter les courageux,
Et tomber les chaussettes quand il est lâche.
Arme des potaches,
Des petites filles, il tient les cheveux.
Qui est-il ?
C’est un étalon qui ne galope pas,
Un âge bienheureux et plein d’éclat,
Et s’il se laisse facilement aplatir,
On ne prend pas ses feuilles pour écrire.
Qui est-il ?
Bon courage !
(les réponses dans quelques jours :-))

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Les caprices d'un père

    Depuis la balustrade, on entendit quelques rengaines familiales : "REGARDE LES GENS QUAND ILS TE PARLENT !" Nous sommes dans un hall de supermarché, des gens... Lire la suite

    Par  Marsyas De Phrygie
    HUMOUR, JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Inerte, avait pensé le père

    Version plus propre de les caprices d'un père Depuis la balustrade, on entendit quelques rengaines familiales : "REGARDE LES GENS QUAND ILS TE PARLENT !" Nous... Lire la suite

    Par  Marsyas De Phrygie
    HUMOUR, JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Tel père, telle fille

    On pense ce qu'on veut de Virginie Despentes (moi je n'en pense rien), mais on ne peut pas dire que les deux premiers films adaptés de ses bouquins (Baise-moi e... Lire la suite

    Par  Rob Gordon
    CINÉMA, CONSO, CULTURE
  • Tel père, telle fille

    père, telle fille

    Un film de Olivier de Plas avec Vincent Elbaz, Daisy Broom, Elodie Bouchez, Léa Drucker, Frédérique BelComédie, France, 1h25mnsMa note : **SynopsisA 30 ans,... Lire la suite

    Par  Ffred
    CINÉMA, COMÉDIE, CULTURE
  • Visite guidée au Père-Lachaise

    Visite guidée Père-Lachaise

    Photo Only Photos. Samedi 4 août. Cimetière du Père Lachaise, Paris. Tombe de Jim Morrison, chanteur des Doors.Le cliché en haute définitionPromenade samedi... Lire la suite

    Par  Onlyphotos
    PHOTOS, TALENTS
  • Au nom du père

    Un ombre traverse les pages des aventures de Huckleberry Finn : celle de son père, homme brutal mort de façon violente. Twain ne lui réserve pratiquement... Lire la suite

    Par  François Monti
    CONSO, CULTURE, LIVRES, ROMAN
  • @, Je suis ton père...

    suis père...

    "Toujours plus loin, toujours plus fort, toujours plus haut...", voilà ce que disait Pierre de Coubertin. Cette maxime se rapportait au sport, mais certains... Lire la suite

    Par  Desp5845156
    MARKETING & PUBLICITÉ, A CLASSER

LES COMMENTAIRES (59)

Par le ligerien
posté le 24 août à 16:37
Signaler un abus

J'aimerai connaitre les enigmes du Père Fouras du mois de juin et juillet 2009

Merci

Amicalement

Par 
posté le 29 juillet à 15:05
Signaler un abus

Toutes les réponses aux 250 énigmes sont là : http://obi3fr.blogspot.com/2008/02/exclu-les-100-premires-rponses-du-quizz.html et là : http://obi3fr.blogspot.com/2008/02/en-exclu-pre-fouras-suite-et-fin-des.html

Bon courage à tous !

Par leanette97
posté le 05 juillet à 14:38
Signaler un abus

Je voudrais avoir les réponses

Par Alice
posté le 20 avril à 13:46
Signaler un abus

slt je bloque a toute les réponse

Par corina
posté le 17 avril à 11:27
Signaler un abus

Je suis bloquée à la question 62 :IL faut compter celle de la journée, celle du succès est recherchée. On peut la suivre, attentionnée, pour la réussir et se régaler. Je suis ... Merci à vous

Par Corina
posté le 08 avril à 11:43
Signaler un abus

A alison : la réponse est : journal A+

Par alison
posté le 02 avril à 19:08
Signaler un abus

la reponse de la 22 svp merci bcp

Par moi
posté le 01 avril à 13:45
Signaler un abus

le mot de passe c'est franche-comté de toute façon ché dans vos dents trop simple

Par yoyo17
posté le 27 février à 09:14
Signaler un abus

il s'agit de matin. svp je ne sais toujours pas où envoyer le mot de passe.... merci de me renseigner

Par lili
posté le 26 février à 08:56
Signaler un abus

pourriez vous me donnez la reponse a Il est bon quand il est tôt. Quand il est tôt, il est petit. Mais aussi il peut être beau. Et quand il est tard, il est fini. Qui est-il ?

s'il vous plait

A propos de l’auteur


Obi3fr 124 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog