Magazine Poésie

Donnant-donnant

Par Deathpoe

D'un point de vue gigantesque
Nous sommes allés éclater les bulles de napalm
Que Dieu lançait en s'amusant.
L'air est gris
Il neige du sperme et de la cendre
En continu
J'invoque ta bouche autour de mon sexe
Celui de l'humanité.


Et quand est-ce que ce sera notre tour
D'aller visiter les réseaux de la ville
Les mendiants aux distributeurs de banque.
[Le moteur éteint aime-moi
Au contact à l'acide
"On éteint la lumière?"
Supposer l'orgasme un filigrane
Le feux d'artifice par la fenêtre
Nus sans masques en jouissant
Nous avons joué aux acteurs de l'idéal:
Le nouveau calendrier centième
Le foie gras et le champagne;
Salle-de-bain pour pièce d'à côté.]
Le soleil-matin s'étirait
Et l'on m'a demandé de mentir
En dormant.
J'ai siroté mon whisky
Comme bébé son biberon
Ai vomi cent fois ni toit
Dans le ciel messin
L'ascenseur chantait
Accuse l'idole, le chat-pantin.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Deathpoe 179 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines