Magazine

Facebook et la vie est belle

Publié le 13 janvier 2010 par Arf
Facebook et la vie est belle

Ma vie sur facebook
J'ai été tenté il y a quelques jours par la publication d'un statut à la con lorsque j'ai appris par le fondateur de facebook que désormais grâce au plus grand des réseaux sociaux, la vie privée ne l'était plus tout à fait.
Puis, je me suis ravisé. Ma vie privée n'apparaît pas sur facebook. Mise à part quelques échanges bien futiles et modérés avec mes amis. Rien qui ne nécessite un haro sur l'outil dont je suis encore libre de me déconnecter à tout moment.

350 millions de profils oubliables
Alors que certains s'interrogent sur un droit à l'oubli numérique qui serait inexistant ou du moins très difficile à obtenir, facebook continue son ascension. 350 millions de profils dont 15 millions en France en font le plus populaire des réseaux sociaux au monde.
De là à dire qu'il devient incontournable, il n'y a qu'un pas que je ne franchirai pas, même si je suis persuadé que dans quelques années, il sera devenu aussi naturel de mettre à jour son mur que d'émettre un SMS. Pour certains d'entre nous d'ailleurs, c'est déjà le cas.

Et facebook de s'ouvrir au monde
Il y a quelques semaines en même temps que twitter, facebook offrait vendait à Google la possibilité d'indexer une partie des mise à jour de son réseau. Hier fermé et propriétaire, le réseau s'ouvre désormais. Face à twitter, il fallait réagir.
Aujourd'hui, grâce certainement à l'acquisition de friendfeed au printemps dernier, facebook donne de nouvelles possibilités d'ouverture et de contrôle. Deux nouvelles annonces vont dans ce sens : La réponse par email aux commentaires qui permet à partir de votre client mail de faire un reply sans avoir besoin de retourner sur le réseau et la fonction permettant de marquer indésirable des contacts, des statuts ou des notifications. La première, si elle paraît anodine, prouve que facebook est prêt à se passer de quelques affichages de pubs pour permettre une meilleure interactivité. La seconde se prémunit des attaques inhérentes à cette ouverture.

Libre sur facebook
Je ne suis pas dupe. Je sais bien que facebook est un société commerciale, que ses principaux revenus découlent des informations que nous lui offrons. Que la publicité omniprésente se doit d'être ciblée et pertinente. Et comme beaucoup, j'ai pesté contre les applications débiles qui polluent le réseau. Toutefois, je prends le mieux et, grâce à un fin réglage des paramètres, ignore le reste. Je ne me sens pas ainsi spolié ni même menacé. Je reste un homme libre !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Arf 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte