Magazine Société

La retraite, c'est à 60 ans avec 40 annuités cotisées

Publié le 13 janvier 2010 par Oldchaps

Cette majorité de Français se décompose en deux catégories, 41 % souhaitent en effet partir « le plus tôt possible » en cotisant davantage maintenant, tandis que 23 % d’entre eux souhaitent quitter leur travail « le plus tôt possible » quitte à perdre sur leurs futures pensions.
C’est très inquiétant de voir que le travail ne fait plus recette auprès des salariés. Les conditions de travail se sont dégradées de façon importante ces dernières années sans que, ni l’état, ni les entreprises ne mesurent à sa juste valeur l’ampleur de cette dégradation. Il a donc fallu plus de 25 suicides chez France-Telecom pour que les mots « stress » et « pression »  fassent leurs apparitions dans les médias. C’est bien entendu la partie immergée de l’iceberg.
48% des Français,c'est à dire la moitié des actifs, jugent que les réformes passées concernant le régime des retraites allaient « dans le mauvais sens ». 36% considèrent qu’il y’a eu des réformes sans donner un avis sur celles-ci. Et ils sont seulement 15 % à penser que les réformes passées allaient dans le bon sens.
Les mesures démagogiques du gouvernement actuel pour travailler toujours davantage, le week-end, et avec des heures supplémentaires lorsque les employeurs en ont la nécessité, a eu certainement un impact très négatif sur la vie des salariés au quotidien. Pour simplifier, les Français n’ont qu’une seule envie actuellement : c’est de se barrer « le plus tôt possible » de leur boite». Etrangement, la démagogie présidentielle n'emboite pas la pas des Français sur le thème de la retraite.
Les Français ne souhaitent donc plus aller à ce casse-pipe, tous les deux ou trois ans, celui qui consiste à allonger la durée des cotisations et à repousser l’age légal de la retraite. Ils savent de plus que les seniors, de toute façon, ne sont plus ré-employés par les entreprises si ils subissent un plan social.
De plus, lorsque j’entends un Jean-François Copé tomber d’accord avec François Hollande, lors de l’émission d'Yves Calvi Mots croisés, sur les modalités des réformes à venir sur les retraites. J'ai seulement envie de m'insurger.

Il me semble que le parti socialiste passe à coté de la réalité quotidienne que nombres de  salariés vivent actuellement dans la douleur.

Alors non François Hollande, nous ne sommes pas d'accord avec lean-François Copé, ni-même avec la majorité, sur ce sujet emblématique. Il est hors de question de toucher à quoi que ce soit! pourtant cela va certainement être le cas en Mai de cette année. Il est donc de notre devoir de porter haut et fort nos convictions afin de créer une disruption d'avec la droite sur ce thème: non nous ne sommes pas d'accord avec le gouvernement sur le mode de financement de la retraite.

La musique libérale joue à plein tube pour faire taire la contradiction
Nous apprenons donc sans surprise aujourd’hui que « le gouvernement travaille sur l’allongement de la durée du travail ». Nous pouvons même prévoir qu’il travaillera dans ce même sens en 2012.
Les syndicats travaillent depuis plus de trois ans sur la notion de pénibilité avec le patronat, sans arriver à trouver un accord, pour créer des catégories sociales exposées. Las, cette pénibilité…est héritée du XIXème siècle, c’est celle qu’exerce le travaille physique sur le corps et non celle qui provoque des suicides via depuis quelques années. Cette pénibilité du travail, via le stress et la pression est ressentie par des millions de Français quotidiennement, personne ne sait comment appréhender ce phénomène. Dans l’attente d’un meilleur traitement de ces maladies, il faudrait donc que nous soyons sourd à cette maltraitance actuelle ?
La recette libérale sur les retraites passe comme un mille-feuille dans la société Française, elle se diffuse tous les deux à trois ans par petits paliers franchis les uns après les autres.
Il est tant d’affirmer notre spécificité à gauche, la retraite fait non seulement partie de notre culture, mais elle est le creuset intergénérationnel républicain puissant de l’égalité de traitement entre personnes de tout les ages.
Mon objectif est sans aucuns tabous à ce sujet : il s’agit de revenir sur les accords passés et futurs pour maintenir la retraite à 40 annuités cotisées pour un age légal à 60 ans pour ceux qui le souhaitent.
Pour faire phosphorer la gauche à ce sujet, et afin de ne plus entendre la méprise de François Hollande au sujet des retraites, je viens de créer sur La Coopol le groupe:
La retraite : c’est à 60 ans

Et si cela vous semble invraisemblable, prenez donc un peu de recul avec nos aïeux, et une fois votre certitude acquise, le reste suivra :


Programme de la résistance
La retraite, c'est à 60 ans avec 40 annuités cotisées

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Oldchaps 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine