Magazine Afrique

Vers l’Arabie heureuse ?

Publié le 14 janvier 2010 par Argoul

L’actualité fanatique a mis en lumière ce pays d’islam, coincé au fond de la péninsule arabique, traversé de shismes et de tribalisme, travaillé de retour littéral aux origines. Les Occidentaux étaient souvent vus comme des otages en puissance; ils apparaissent maintenant comme du bétail à égorger. C’est du moins ce que disent les médias. Or le Yemen est un peu plus compliqué que les raccourcis des pressés peu lettrés. Il suffit d’y avoir voyagé lorsque c’était possible. Sabine l’a fait. Réactualisons son voyage.

L’occasion de rencontrer la Reine de Saba, de traverser le désert le plus chaud du monde, le Rub Al-Khali, de se plonger dans une histoire millénaire, de découvrir une, non des architectures uniques au monde, le Yémen avec ses 21 600 000 habitants sur ses 527 968 km² m’attend. Bordé par l’océan indien et la mer Rouge, frontalier avec l’Arabie Saoudite, c’est un monde à lui seul.

islam-dans-le-monde-carte.1262948979.jpg

yemen-habban.1262949044.jpg

L’architecture yéménite devrait être un coup de cœur. Dans chaque région elle diffère. Les bâtisseurs locaux ont apporté une réponse appropriée au climat, à la topographie, à la culture, à l’histoire des habitants. Parmi les types de constructions : la terre, employée sur les plateaux descendant vers l’Est comme les villes d’Amran, de Saada; la pierre en montagne comme à Jibla; la paille, comme dans la partie africaine de la Tihama; le pisée dans l’Hadramaout; la brique à Zabid; la pierre et la brique à Sanaa.

Grâce à ces constructions variées, vous allez découvrir les éléments décoratifs, les ouvertures de chacun de ces types : portes travaillées, fenêtres diffusant la lumière, fenêtres donnant la vue, fenêtres-espions, fenêtres-vitraux (camaria), meurtrières…

Quelques traditions yéménites :

L’homme yéménite porte traditionnellement à la taille la jambia (prononcez djambia), poignard à large lame plus ou moins recourbée. Autrefois, elle était le symbole du passage à l’âge adulte pour les adolescents, mais de plus en plus d’enfants la portent maintenant. Elle avait une fonction qui s’estompe : la confisquer, la restituer… « La vendetta » fait toujours partie des relations intertribales.

yemen-fouette-queue.1262949023.jpg

yemen.1262948998.jpg

On parle de 20, 40 voire 60 millions d’armes pour les 21 millions d’habitants. Sur les marchés, aux bords des routes, on peut acheter des kalachnikovs, des grenades, des mitrailleuses, enfin tout ce qui est armement pour un petit billet de 100 $. Il est loin le temps de la jambia, elle ne sert plus qu’au décor et surtout à marquer le rang de l’individu. Certaines sont des œuvres d’art. Avec un peu de chance, le touriste peut admirer les hommes dans la danse de la jambia.

L’homme et la femme yéménite s’adonnent à « la passion verte », le qat. Stimulant proche des amphétamines, interdit car péché en Arabie Saoudite, prohibé comme substance toxique en France, le quat fait partie de la vie des Yéménites. Des chiffres ? On considère que 50 à 90% des hommes, 30 à 50% des femmes de plus de 18 ans le consomment, et que 15 à 20% des enfants de moins de 12 ans le mâchent. Le Coran n’apporte aucune lumière sur cette consommation particulière, sinon que, comme l’alcool, tout ce qui enivre et empêche l’homme de penser par lui-même est prohibé. Les gouvernements ont tenté de lutter contre ce phénomène, d’en limiter la vente, mais beaucoup de gens vivent de sa culture et de sa vente, alors… Si les hommes mâchent la verte dans la rue, les cafés, en conduisant, les femmes ont leur qat party dans leur coin à elles ou chez des amies. C’est un coupe-faim qui fait baisser le taux de cholestérol, ce n’est pas « une drogue », voici quelques-unes des qualités du qat décrites par le Yéménite, qui avoue dépenser la moitié de son salaire à la passion verte. Le qat a remplacé le café, il est beaucoup plus lucratif pour le cultivateur mais, à l’opposé, il faut pour le cultiver beaucoup d’eau dans un pays qui n’en possède pas beaucoup, et il prend la place des autres cultures, il est donc un frein au développement.

yemen-village.1262949062.jpg

Que produit le Yémen ? De l’encens, de la myrrhe, un peu de café, un peu de pétrole, et il surpêche des requins pour les ailerons… destinés à l’Asie chinoise, où la chose est considérée comme poisson à bander. Accessoirement quelques terroristes, comme l’a montré l’actualité de fin d’année.

Sabine


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Elberadweg vers Hambourg, bis

    Elberadweg vers Hambourg,

    © Éric McComber Lire la suite

    Par  Eric Mccomber
    JOURNAL INTIME, TALENTS, VOYAGES
  • Vers Koh Wai

    Vers

    [singlepic id=432 w=320 h=240 float=center] Je vais mettre de l'essence et je retourne à White Sand Beach à reculons. Je me rends sur la plage, la chaleur... Lire la suite

    Par  Bob37
    ASIE, VOYAGES
  • Vers le Laos

    Vers Laos

    ça cogne à ma porte, je suis déchiré, j'ouvre la porte c'est Stéphane qui me dit qu'on part vers Bangkok sous peu. Je remets mes choses dans mes sacs en... Lire la suite

    Par  Bob37
    ASIE, VOYAGES
  • Javier Garcia vers Benfica

    Javier Garcia vers Benfica

    C'est presque une tradition, le club portugais adore faire des affaires avec le Real et obtient de bons prix chez ceux qui sont assurés de ne pas jouer... Lire la suite

    Par  Glorieuxbenfica
    FOOTBALL, SPORT
  • Chemin vers la paix

    Voici un extrait du livre de Peace Pilgrim "Etapes vers la paix intérieure" :     "Dans ma jeunesse, je fis deux découvertes très importantes. Lire la suite

    Par  Brunetisa
    BIEN-ÊTRE, CÔTÉ FEMMES, PSYCHO, SANTÉ
  • Tournée vers le passé

    Tournée vers passé

    Savez-vous pourquoi certains Pi Xiu sont représentés avec la tête tournée vers l'arrière ?Certains Maîtres disent que les Pi Xiu avec la tête tournée symbolisen... Lire la suite

    Par  Fengshui
    BIEN-ÊTRE, CÔTÉ FEMMES, PSYCHO
  • Retour vers le futur

    Pour en finir avec le dossier combi, une vidéo tournée ce week-end lors de la finale 200m 4 nages de l'Us Open. Tous les nageurs de la finale avaient décidé de... Lire la suite

    Par  Pascal Boutreau
    SPORT

A propos de l’auteur


Argoul 1120 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog