Magazine Info Locale

Sous le thème «Égéries et divas de nulle part», l’artiste-peintre Abdelhalim Raji expose ses œuvres jusqu’à 15 janvier à la galerie Marsam de Casablanca.

Publié le 14 janvier 2010 par Madeinmorocco
Abdelhalim Raji, l’un des artistes-peintres figuratifs de la scène expose ses œuvres jusqu’a 15 janvier à la galerie Marsam de Casablanca. À travers son exposition intitulée «Égéries et divas de nulle part», Raji à travers une cinquantaine de portraits de femmes dévoile l’élégance de leur corps, de leur port de tête, la finesse, la sensualité et l’expressivité de leurs traits. Dans les toiles de Raji, les maîtresses ou les femmes sont représentées majestueuses et impressionnantes, parées de coiffures différentes et portant des bijoux. «Les thèmes traités sont certes classiques, le portrait , la nature morte, le cheval, les costumes, les bijoux… mais n’est pas Raji n’importe qui ! la récurrence du portrait féminin est quasi obsessionnelle», a écrit Zineb Chraïbi Abderrazik, copropriétaire de la galerie. Et d’ajouter: «Egérie inspiratrice sublimée ou diva sacralisée, la femme est de partout et de nulle part, la fierté de son ascendant est caractéristique de chez-nous, certes mais semblerait remonter à un brassage d’une généalogie éloignée dans le temps et l’espace». Selon elle, l’artiste nous invite tout simplement à remonter le fil du temps. Le rêve de plusieurs rencontres se cristallise, l’Orient et l’Occident, l’Asie mineure, l’Inde, Byzance, l’Egypte, la Numidie, la Turquie, l’Afrique profonde et mystérieuse, le Sahara, l’Afrique du Nord, tout le bassin méditerranéen, des trésors surannés surgissent tout à coup à la conquête des lumières.

«Mon travail est une recherche esthétique, intime et émotionnelle. Il peut m’arriver de répéter le même portrait dix fois, sans savoir où cela peut m’emmener. Bien que mes œuvres soient figuratives, elles relèvent de l’inconscient et je suis à ce jour bien incapable de répondre aux interrogations qui se posent, d’ailleurs je ne veux pas essayer de rationnaliser ce travail car cela le dénaturerait. Tout ce que je peux dire, c’est que le portrait me permet de me perdre dans une aventure, dans un monde magique et intemporel», souligne l’artiste Abdelhalim Raji. Né en 1957 à Marrakech, Raji est diplômé des Arts Appliqués à Casablanca en 1979. Il a obtenu un BTS en expression visuelle et un diplôme supérieur des arts appliqués et des métiers d’art à l’Ecole Olivier de Serre de Paris en 1982. Il a fait plusieurs expositions au Maroc et en France.
Son travail et sa touche personnelle sont une recherche permanente sur la maîtrise du dessin et des matières. Aussi, il a réalisé plusieurs portraits, peintures à l’huile et au pastel, pour des particuliers. Il compte à son actif plusieurs expositions au château de Courtanvaux en France, à la maison Josphine Lahatou en France, la galerie Marsam de Rabat et autres.


Par : Siham Jadraoui

http://www.webarabic.com

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Madeinmorocco 20 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine