Magazine

Tours: comment sont distribuées les subventions ?

Publié le 14 janvier 2010 par Ceintureventreplat

La ville de Tours a budgété cette année 19,476 M€ de subventions. Une manne convoitée, dont les parts varient évidemment d’un bénéficiaire à l’autre.

subventions aides tours budget
Chaque année, le service des finances de la Ville de Tours est ainsi sollicité par des centaines d’associations, en vue de l’attribution de subventions. Mais, tous ceux qui frappent la porte de la mairie ne décrocheront pas, au bout du compte, des espèces sonnantes et trébuchantes. « Sur les 850 demandes formulées, 580 ont été acceptées », détaille Jean-Luc Robin, directeur des finances et de la commande publique à la Ville.

Car, comme le rappelle l’adjoint aux finances, Frédéric Thomas, toucher de l’argent public, ça se mérite. « Il faut que l’association présente un intérêt local, insiste l’élu. On part du principe qu’un euro dépensé doit être un euro utile. » Et pour celles qui sont éligibles à ces précieux deniers, le montant alloué varie en fonction d’une foule de critères : « On doit faire une analyse précise du rôle que l’association va jouer dans son domaine et du public qu’elle va toucher. » Les arbitrages interviennent en commission municipale, le dernier mot revenant évidemment aux élus de la majorité.
Sur cet exercice 2010, la collectivité tourangelle a budgété 19,476 millions d’euros (M€) de subventions, une enveloppe sensiblement équivalente à celle des années précédentes. Plus de la moitié de cette cagnotte a été débloquée, lors du dernier conseil municipal, pour les structures dont nous publions la première partie de la liste ci-dessous. Elles pourront également espérer une quote-part dans la manne de 665.000 € (soit 4,75 € par habitant, à Tours) que la communauté d’agglomération Tour(s)plus a inscrite à son budget et qu’elle versera aux bénéficiaires désignés par la municipalité.
Pour les déçus ou les recalés, existe-il une voie de recours ? « On peut toujours prendre rendez-vous avec l’adjoint concerné, glisse Frédéric Thomas. Mais, il ne faut pas oublier que les subventions aux associations ne constituent pas une dépense obligatoire pour la commune. » Et ne représentent donc, en aucun cas, un dû.

source:  www.lanouvellerepublique.fr


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ceintureventreplat 656 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog