Magazine Bien-être

Wittgenstein 1 : le mystique se montre

Publié le 14 janvier 2010 par Joseleroy

Wittgenstein est un philosophe intéressant qui a développé des thèses proches du mysticisme.

Un livre récent L'immanence de l'égo de Christiane Chauviré, qui est une étude de la notion de sujet chez Wittgenstein, a de nouveau attiré mon attention sur ses textes.

wittgenstein


Dans le Tractatus , on trouve de beaux passages qui semblent montrer que le philosophe autrichien était sensible au mystère de la vision et de l'éveil :

"5.63 — Je suis mon monde. (Le microcosme.)
♦ 5.631 — Il n’y a pas de sujet de la pensée de la représentation.
Si j’écrivais un livre intitulé Le monde tel que je l’ai trouvé, je devrais y faire aussi un rapport sur mon corps, et dire quels membres sont soumis à ma volonté, quels n’y sont pas soumis, etc.. Ce qui est en effet une méthode pour isoler le sujet, ou plutôt pour montrer que, en un sens important, il n’y a pas de sujet : car c’est de lui seulement qu’il ne pourrait être question dans ce livre.
♦♦ 5.632 — Le sujet n’appartient pas au monde, mais il est une frontière du monde.
♦♦♦ 5.633 — Où, dans le monde, un sujet métaphysique peut-il être discerné ?
Tu réponds qu’il en est ici tout à fait comme de l’œil et du champ visuel. Mais l’œil, en réalité, tu ne le vois pas.
Et rien dans le champ visuel ne permet de conclure qu’il est vu par un oeil.
5.64 — On voit ici que le solipsisme, développé en toute rigueur, coïncide avec le réalisme pur. Le je du solipsisme se réduit à un point sans extension, et il reste la réalité qui lui est coordonnée.
5.641 — Il y a donc réellement un sens selon lequel il peut être question en philosophie d’un je, non psychologiquement.
Le je fait son entrée dans la philosophie grâce à ceci : que « le monde est mon monde ».
Le je philosophique n’est ni l’être humain, ni le corps humain, ni l’âme humaine dont s’occupe la psychologie, mais c’est le sujet métaphysique, qui est frontière — et non partie — du monde."

Ainsi, le monde n'est pas vu par un oeil ; il n'y a qu'un seul monde : mon monde, celui qui m'est donné maintenant, mais ce monde n'appartient à personne. Le sujet est absent du monde, il n'y a que le réel.

Et aussi, ces phrases :

« Ne pensez pas, mais voyez ! ». Recherches philosophiques, § 66.
6.522 - "Il y a assurément de l'indicible. Il se montre, c'est le Mystique."

Voilà comment montrer le mystique !!

Copie_de_loloaccueil


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Joseleroy 216084 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines