Magazine Côté Femmes

Education respectueuse: Portrait d'Odile Anot

Publié le 14 janvier 2010 par Mamandurable

Education respectueuse: Portrait d'Odile Anot
Odile Anot est maman de trois garçons âgés de 14 à 21 ans. "Passionnée de naissance", comme elle se décrit, elle vit les choses à fond et intensément. Son énergie et son engagement lui permettent de réaliser le "défi un peu fou" de publier avec une équipe de parents et de professionnels, le magazine des parents chercheurs® L'enfant et la vie, dont elle est la rédactrice en chef. L'objectif de cet outillage: "mieux comprendre les besoins de nos enfants afin de mieux les aimer". Cette publication d'avant-garde, fondée en 1969 par Jeannette Toulemonde, se veut sincère, proche de chacun et éclairante. 
Pouvez-vous nous parler de vos activités, votre engagement dans le domaine de la parentalité ?
Je veille, avec mon équipe de parents, de journalistes et de professionnels de l’éducation, à travers la diffusion de nos 224 pages annuelles à ce que nos quelques milliers de lecteurs soient bien outillés, gagnent en confiance en eux et en leurs enfants. Cela ne se fait pas en un jour, j’en sais quelque chose... Vous aussi, non ? 
Objectif de cet outillage : mieux comprendre les besoins de nos enfants afin de mieux les aimer . Oh bien sûr on les aime àtort et à travers parfois, nous faisons comme nous pouvons . Mais pourquoi se priver d’aimer mieux, les connaître àla fois dans leurs étapes de croissance incontournables liées à leur âge et quelque soit l’époque et l’enfant... et les connaître dans leur personnalité propre, voila qui est exigeant et passionnant à la fois. 
J'ai mis longtemps à saisir la clé qui permet d'ouvrir les yeux, pourtant j'étais éducatrice de jeunes enfants durant dix ans... Je vous confie cette clé de lecture. Elle est simple, elle est accessible à tous, elle est géniale, elle est gratuite: il s'agit de les entendre et de les regarder avec l'esprit ouvert. Que veut-il me dire par son ‘non’, par sa fuite, par son cri, par son œil qui pétille, par son pas de danse, par son lever tôt le matin, par son lever tard le matin, par son élan à cet instant ???
Attention tout n’est pas signifiant ou ce serait invivable mais dans les actes ordinaires de la vie on peut trouver des signes qui parlent de ‘qui est cet enfant ? ‘ et ‘ce qu’il vit, ressent’... Avec lui ou parfois sans lui s’il refuse notre aide ou parce qu’il est trop jeune, se mettre dans cette attitude de parent chercheur ® telle qu’on l’aime à l’Enfant et la Vie.. Et essayer du neuf, en parler parfois ouvertement mais pas toujours... Se questionner, le questionner sans que ce soit un interrogatoire ou de la curiosité ou la volonté de se rassurer. Non parce qu’on s’intéresse à sa vie, parce qu’il compte pour nous ce petit là... 
Pourquoi tient-il tant à cette relation qui lui fait du mal ? Pourquoi fait-il si vite ses devoirs dans cette matière ? Que se passe-t-il quand il a mal à la tête après cette activité, à chaque fois? Nous n’avons pas les réponses, nous avons des propositions, des invitations et le moyen de donner un environnement humain et matériel qui permettra de débloquer des situations, de favoriser un développement harmonieux. Et qu’il exprime lui même ses réponses. Parfois sans parler le problème de pipi au lit ou de peur de se coucher ou de relation conflictuelle ou de refus de quitter la maison ou de besoin excessif d’être toujours dehors, voila que cela s’atténue et disparaît peu à peu, pas de recette magique mais un changement discret, parfois peu perceptible . Et soudain on réalise ; Tiens il ne se ronge plus les ongles ou voilà qu’il part à l’heure ouIl s’est adressé à moi sans m’agresser verbalement, etc... Qu’avons-nous fait ? On a été ouvert à lui, à ce qu’il vit, compréhensif, aimant et on a cherché, on s’est fait aider parfois ou l’enfant aussi...
Il me semble que plus on est soi-même connaisseur de ce que l’on est, vit, engage et de ses émotions, plus on est à même d’accompagner nos enfants. Voilà ce que notre équipe aime transmettre modestement, car nous sommes des parents ordinaires et l’équipe de professionnels avec qui nous travaillons ne tient pas à passer pour plus ‘capable’ que d’autres...

A travers la publication de votre magazine L'enfant et la vie, vous êtes quelque part une spécialiste de la relation parents-enfants. Je vous pose donc la même question qu'à vos pairs: Derrière le professionnel de la parentalité, il y a aussi un parent... quel genre de parent êtes-vous ?
Bonne question car il n’est pas tout donné aux personnes qui travaillent dans l’éducatif... ON pourrait le croire mais non pas du tout...
Je suis  un parent évolutif, c'est-à-dire que sur 21 ans d’exercice j’ai changé à la fois parce que mes enfants ont des personnalités différentes mais aussi parce que je suis différente d’il y a 21 ans ! Et heureusement. Je demeure un parent un peu inquiet, voire très inquiète parfois. Je me fais facilement du souci quant à leur santé, leur avenir, des détails que je pourrais lâcher une bonne fois... Mais n’est-ce pas maternel de penser à eux  ainsi ? J’espère ne pas leur avoir refilé trop de mes peurs...
Je suis, je crois, un parent responsable, c'est-à-dire que je ne les lâche pas dans l’adversité, je vais au front avec eux, je les défends si besoin, je les accompagne, pas seule. Puisque j’ai la chance de partager cette mission avec un compagnon de vie qui a les mêmes aspirations profondes que moi en matière d’éducation : éveiller nos enfants à leur liberté intérieure, autrement dit qu’ils apprennent à se connaître et à engager leur vie en référence à eux-mêmes et aux valeurs qui les animent.
J’ai beaucoup appris de Maria Montessori à ce sujet : je ne suis pas chargée de tout pour eux, surtout pas de faire leur bonheur, l’enfant est l’artisan de sa vie et je suis accompagnatrice, mon enfant n’est pas moi et je ne suis pas lui et qu’il a donc ses sentiments propres et moi les miens. J’ai appris à lâcher prise sur mes projets pour eux pour les accueillir très différents, uniques et partir d’eux et de leurs élans à eux... Même si je ne manque pas de leur exprimer mon point de vue... A 19 et 21 ans et habitant loin pour études et 14 ans, difficile d’imposer ! Quoique en rusant je peux y arriver mais ils me connaissent suffisamment pour déjouer mes pièges et me ramener à mon besoin : 
« Maman qu’est-ce que tu veux au fond ? Dis-le !
- J’aimerais que l’on aille tous souhaiter bonne année ensemble à vos grands-parents, ils comptent pour moi, vous comptez beaucoup plus que vous ne le croyez pour eux. Peut-on faire cet effort malgré toutes les tentations qu’on pourrait avoir à ne pas y aller, j’en tirerai de la joie et de l’apaisement dans ma relation à eux? » 
Et chacun se situe !
EN fait je suis une maman chercheuse et une maman qui doute. Je suis aussi une maman qui n’a pas mis en premier la vie domestique, je suis une maman qui a intensément aimé être maman et qui n’a pas encore totalement désinvesti ses rêves de vie de famille alors que réalistement les aînés ne partagent plus que 20 jours par an étant en études plus loin. Je ne m’en lasse pas d’être parent et ça tombe bien car quand cela nous arrive , c’est pour toujours ! 
Retrouvez le site de L'enfant et la vie: www.lenfantetlavie.fr

Education respectueuse: Portrait d'Odile Anot
Odile Anot aime aussi prendre soin des couples à travers quelques stages annuels qu'elle anime avec son mari avec l'outil PRH (Personnalité et Relations humaines): www.prh-france.fr
Education respectueuse: Portrait d'Odile Anot


Une dernière chose... Cette année, L'enfant et la vie fête ses 40 ans d'existence ! Une journée exceptionnelle est organisée le 27 Mars 2010 sous le thème "Aujourd'hui des enfants, demain des hommes". Les informations seront bientôt détaillées sur leur site internet !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mamandurable 446 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte