Magazine Humeur

Le premier de l'année !

Publié le 15 janvier 2010 par Papote

J'aurais pu le faire plus tôt dans la semaine mais 1/ je ne voulais pas perturber vos habitudes (n'est-ce-pas Day ?), 2/ je voulais avoir fini le livre dont je vous parlais hier et 3/ c'est bien beau de râler mais j'avais besoin de réfléchir à tout ça...

C'est un sujet dont on nous rebat les oreilles depuis plus de six mois et qui a, notamment, permis à notre Nini-Patte-en-l'air national (j'ai nommé Nico Sarko) de faire passer une réforme constitutionnelle, l'air de rien, qui nécessiterait de pouvoir reprendre la Bastille tellement il bafoue renie le principe de la séparation des pouvoirs qui assure l'essence même de la démocratie...
Bref, je m'égare un peu...

Donc, la burqa, épicentre du séisme qui secoue la société française.

burqa

Je vous préviens immédiatement, j'ai eu beau réfléchir et me poser la question dans tous les sens, je n'ai pas de solution à proposer mais, une chose est sûre, c'est que cette loi qui nous pend au nez ne l'est pas non plus mais qu'elle va être votée, elle va être inscrite dans notre droit national et, ça, c'est grave !
Je vais donc plutôt essayer de poser les problèmes et ce qu'ils m'inspirent...

Si je résume les antagonismes généraux (je ne fais pas non plus un ouvrage circonstancié et définitif du problème, hein) :
- pour les uns, la burqa est une atteinte à la liberté des femmes qui se trouvent emprisonnées, que l'on contraint à porter le niqab ou la burqa et c'est également une atteinte à la laïcité de notre pays.
- pour les autres, le principe de liberté de notre pays doit prévaloir avant tout et si on interdit le port de la burqa (ou du niqab), on condamne ces femmes à l'isolement complet.

1/ Sur le principe de la laïcité :
Si on interdit tout signe religieux ostentatoire alors il faut être logique jusqu'au bout et interdire aux juifs le port de la kippa ou des peyots, interdire aux catholiques le port de la soutane et du voile religieux, interdire aux moines bouddhistes le port du kesa sur le territoire français.
Et si on doit pousser le raisonnement à son extrême, on ne devrait pas respecter les jours fériés catholiques (adieu Noël, Pâques et l'Ascension !) ou alors il faut en faire de même pour toutes les religions (allons-y pour Aid-al-Kebir et Yom Kippour !).
Je déteste ces religions d'interdits, de punitions. Si Dieu existait et était un dieu d'amour (quelle que soit son obédience), pourquoi imposerait-il qu'on se flagelle au sicaire, qu'on soit encore plus malheureux dans l'optique d'être heureux un jour, de ne pas regarder quelqu'un droit dans les yeux, de se voiler aux yeux du monde ?
Oui, je dois être naïve mais si Dieu existait et était un dieu d'amour, il devrait être heureux qu'un prêtre puisse se marier, aimer et être aimé. Il devrait être heureux qu'une femme puisse voir le monde qu'il a créé autrement qu'à travers les grilles d'une burqa. Il devrait être heureux qu'on le respecte, qu'on le loue, qu'on l'aime et qu'on le fête dans la joie plutôt que dans la pénitence, la douleur et la peur.
Par ailleurs, si on fait de la sémantique, nous sommes dans un état LAIC, c'est à dire qui n'est attaché à aucune religion, pas dans un état ATHEE, qui n'autorise aucune religion.

Religions

2/ Sur le principe de la peur de la montée de l'intégrisme dont ces signes peuvent être le symbole :
Est-ce en interdisant le port de la burqa en public on peut changer les croyances personnelles des gens ?
Les fanatismes de tous bords sont effrayants et celui qui nous touche au plus près en ce moment ou le plus directement est celui de la religion musulmane mais ce n'est pas en en cachant les signes qu'il n'existera plus. Si on veut combattre les intégristes de tous poils, il faut s'attaquer à leurs sources.
La montée en puissance des fondamentalismes religieux n'est pas un leurre, ni une invention. Il y en a toujours eu et il y en aura toujours dans toutes les religions.
Mais il est sûr que nous assistons à une montée en puissance des radicalismes religieux et quand on voit qui on a à la tête de l'église catholique romaine, je pense qu'on a intérêt à la mettre en veilleuse au lieu de critiquer le fondamentalisme des autres grandes religions monothéistes parce que je suis tout autant horrifiée de voir des attentats islamistes, que de voir la virulence de l'ultra-orthodoxie des haredims, que de voir la façon dont la petite fille brésilienne, sa mère et l'équipe médicale qui les a soutenues ont été traitées par l'Eglise.
Et ne me dites pas que les islamistes sont plus violents ou barbares que les autres parce que s'il le faut je peux vous rappeler les croisades du Moyen-Age, les massacres de la Saint Barthélémy et autres...
Et si je vous dis :
- "La loi de Dieu est au-dessus de n'importe quelle loi humaine. Alors, quand une loi promulguée par des législateurs humains est contraire à la loi de Dieu, cette loi n'a aucune valeur"
- "Tous ceux qui en ont la possibilité ont l'obligation de faire tout ce qu’ils peuvent pour détruire les portes de l'enfer, quelle que soit la manière choisie"
- "Il est dans la nature de *** (si je mets le terme, vous aurez la réponse) de dominer, d’imposer sa loi à toutes les nations et d’étendre son pouvoir dans le monde entier"
A qui pensez-vous ? A quelle religion ?
Oui, je sais, je digresse un peu mais j'avais besoin aussi de rétablir certaines réalités d'ordre général.

3/ Le port de la burqa oppression ou liberté individuelle :
On va me dire que la liberté des uns s'arrête où commence celle des autres. Certes...
Donc, si on part du principe que le port de la burqa est une atteinte à notre liberté, c'est surtout car cela choque certaines âmes "sensibles" mais de quel droit notre liberté à nous aurait plus d'importance que la leur ?
Parce que c'est l'opinion de la majorité ?
Mais, dans ce cas là, nous en serions encore à l'esclavagisme et la peine de mort serait encore d'actualité car, à l'origine, les Victor Schoelcher et Victor Hugo n'étaient pas majoritaires et que leurs idées révolutionnaires brimaient les libertés des esclavagistes.
Certains vont me dire que ces femmes ne portent pas la burqa par choix et que ce n'est donc pas leur liberté et que notre devoir est de les aider à la conquérir.
Je suis d'accord pour dire qu'il est évident que pour beaucoup de femmes, ce n'est pas un choix volontaire mais un choix imposé.
Cependant, il y a des femmes aussi qui le portent par choix personnel (même si ce n'est qu'une infime minorité). En ce moment, il y a un phénomène médiatique qui enflamme les esprits. C'est le choix qu'a, à priori, fait la chanteuse Diam's de porter le voile et qui nourrit une polémique sans fin. Mais si, REELLEMENT, cela correspond à son choix à elle de vivre sa religion comme ceci ou comme cela ? Si cela ne l'empêche pas de rester celle qu'elle est au plus profond d'elle-même. On se doit respecter cette nouvelle orientation dans sa vie tant que cela ne lui est pas imposé contre son gré par un tel ou un tel.
On ne me forcera pas à croire en tel ou tel dieu et je n'oblige personne à penser que ce ne sont que des légendes destinées à endormir les masses et à leur faire avaler les pires injustices et les pires couleuvres.
Que faire ? En interdisant d'office et systématiquement, ne risque-t'on pas de priver certaines d'un mode de pratique et de croyance religieuses auquel elles sont attachées ? De quel droit pouvons-nous nous permettre de nous ériger en juge ?
Et, par ailleurs, est-ce-que le fait d'interdire va libérer les femmes dont les maris ou les chefs religieux leur imposent ce port ?

300px_Liberte_egalite_fraternite_tympanum_church_saint_pancrace_aups_var

En conclusion, personnellement, j'admets que l'idée de la burqa, du niqab ou autre a tendance à me choquer car j'y vois l'emprisonnement, la contrainte, le fanatisme...
Mais je me dis aussi que ce n'est pas parce que, moi, ça me choque sur la nature même de l'objet, que je trouve ça révoltant que cela puisse être imposé et non choisi, qu'on a le droit de l'interdire sachant que ce ne sera qu'une interdiction de façade qui n'aura pour conséquence que de cacher ces femmes un peu plus encore et de les enfermer à jamais dans leur ghettos.
Je me dis aussi que ce n'est pas en interdisant cette manifestation visuelle de leur croyance qu'on va régler le problème du radicalisme religieux et que notre intolérance ne fera qu'exacerber la leur...
Je suis contre l'oppression que ces femmes peuvent subir mais ce n'est pas en les réprimant, elles, par le biais de cette loi que nous ferons cesser la dictature qu'exercent les hommes et chefs religieux sur elles. Au contraire, on les y soumettra encore plus intensément.
Je pense aussi que notre pays est extrêmement riche culturellement grâce à tous les métissages de notre histoire, à tous les apports culturels liés aux conquêtes, aux guerres, aux échanges, aux brassages des peuples mais j'avoue avoir du mal à trouver où on peut trouver un espoir de partage, de métissage, d'échange dans cet ostracisme...

Je suis pas POUR la burqa mais je suis CONTRE son interdiction...

Par ailleurs et pour finir le tour d'horizon sur le sujet, je me permets de vous rappeler l'action "Foulards Bleus" de Miss Rainette (ici et , chez elle, et ici et , chez moi). Le poster existe bel et bien mais, pour l'instant, c'est le point mort au niveau de sa diffusion ici et là-bas.
Si quelqu'un a un tuyau, une piste, contactez Miss Rainette ou moi (je lui transmettrai aussitôt).

foulards_bleus

A bientôt !

La Papote


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Avec ta taxe carbone de merde .... tu nous pompes l'air SARKO .... !

    Taxe Carbone : Sarkozy fixe à 17 € la tonne de CO2 Le chef de l'état a confirmé que la taxe ne concernera que les énergies fossiles, pas l'électricité. Les... Lire la suite

    Par  Revolution44
    HUMEUR, SOCIÉTÉ
  • En l'air

    l'air

    Un blog reste souvent en l'air alors que le monde continue de tourner. Sans pouvoir aller très loin, sans pouvoir se poser. Ne cherchez pas plus loin, le monde... Lire la suite

    Par  Mtislav
    BLOG, FRANCE, INTERNET, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • L'idéologie du tout foutre en l'air

    L'idéologie tout foutre l'air

    Selon moi, la plupart des z’hommes politiques actuels (en particulier à gauche) se mettent le doigt dans l’oeil jusqu’au coude (c’est “ballot” ! Nan ?). Lire la suite

    Par  Jlhuss
    HUMEUR, SOCIÉTÉ
  • Comme chaque année, c'est le 23 février

    Comme chaque année, c'est février

    Je ne voulais pas forcément en parler (car je l'ai déjà fait en 2007 et en 2009), mais cette animation originale de Zeban m'a fait changer d'avis, je parle de l... Lire la suite

    Par  Aurialie
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Avec Sarko Immo, construisez en zone inondable !

    Le résident de l’Elysée est aller faire son petit tour en hélico dans les régions sinistrées de Vendée et Charente pour y faire de belles déclarations à... Lire la suite

    Par  Popote67
    FRANCE, INFO LOCALE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Le duel Nico-Sarko

    duel Nico-Sarko

    Les Régions perdues pour la droite ? Tout l’annonce. Vérification dans quelques heures. Disons plus justement que les Régions, perdues par Chirac, n’auront pas... Lire la suite

    Par  Jlhuss
    HUMEUR, SOCIÉTÉ
  • Tiens ? Je ne participerai pas au No Sarko Day demain...

    Tiens participerai Sarko demain...

    Nous avons eu des élections, et j'avais failli oublier ce No Sarkozy Day. Ben oui, normalement le résultats des urnes auraient du satisfaire les tenants de cett... Lire la suite

    Par  Falconhill
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ

LES COMMENTAIRES (2)

Par Irroul
posté le 17 janvier à 18:39
Signaler un abus

merci pour c eplaidoyer... moi non plus je n'ai pas de réponse à la question, mais je sais que le projet de loi visant à interdire est une erreur et ne fera qu'aggraver la situation (qui ne l'est pas encore d'ailleurs) ! pace e salute

Par Justokor
posté le 17 janvier à 15:27
Signaler un abus

D'accord avec Papote.On ne doit interdire aucune foi mais on doit regretter que chacune d'elle se prétende exclusive des autres. Un organisme m'a un jour envoyé 2 femmes dont une masquée. je n'ai pas pu dialoguer avec, tant j'étais mal à l'aise de ne ne pas pouvoir suivre sur son visage les réactions provoquées par mes paroles. Je ne sais pas parler à un fantôme ou à un mur ! Et vous ?

A propos de l’auteur


Papote 9759 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte