Magazine Médias

L'amour est dans le pré : A vous de choisir !

Publié le 15 janvier 2010 par Poclatelephage
M6 a lancé hier la saison 5 de sa foire aux célibataires de la campagne. Il m’a fallu beaucoup de volonté et de courage pour résister à la tentation de planter là les cœurs en jachère pour continuer de récupérer de mon séjour éprouvant, enfin surtout de ma journée passée à attendre à Gatwick, en Angleterre.
L'amour est dans le pré : A vous de choisir !
Ils sont douze cette année à chercher l’âme sœur. J’imagine que la chaîne mise sur des abandons pour que la pilule passe cet été. Ils sont douze et, certainement parce que je ne suis absolument pas concernée par la démarche, je les ai trouvés pour la plupart relativement semblables et assez peu intéressants.
Je me souviens cependant de…
Vincent (sur la bannière le deuxième en partant de la droite), évidemment parce que le jeune homme ne laisse pas indifférent, victime d’un accident, il conserve sur le visage des traces de brûlure. Son côté écorché vif en fait le candidat le plus remarquable et déjà le plus attachant, à mon sens, de la promotion 2010 de « l’amour est dans le pré ».
Paul (sur la bannière celui dont le photo est coupé par le nom de l'émission) m’a également marqué parce que je l’ai trouvé plutôt touchant avec son côté timide et son envie de fonder sa propre famille.
Guy (le troisième en partant de la gauche sur la bannière) et ses deux mètres ont eu le mérite d’ouvrir l’émission, ce qui devrait garantir à ce grand garçon de 38 ans qui travaille avec son papa une quantité de courrier assez intéressante.
Je me souviens évidemment également des deux seules femmes de la saison. Agnès revient pour une deuxième saison consécutive après avoir essayé de séduire à sa manière bourrue un éleveur de porcs. J’ai beaucoup de sympathie pour elle, même si son côté brut de décoffrage risque de lui jouer des tours. A l’inverse, la sympathique et souriante éleveuse de chevaux devrait recevoir plein de lettres des amoureux de la plus belle conquête de l’homme désireux d’épouser ce bon parti.
Dans la catégorie « boulet » chère à Norbert ou Jilien, l’amoureux malheureux de la séduisante Nathalie et de la pétulante Lilah, nous comptons deux magnifiques spécimens le pauvre Freddy et l’inquiétant Pascal. Je pense que Pascal devrait être le grand perdant de la compétition…
Jean-Pierre, qui a quand même fait pleurer Karine Le Marchand en chantant « l’envie d’aimer », devrait, lui, recevoir des monceaux de courriers de dindes émoustillées par sa performance de grand romantique blessé par la vie. Il s’avèrera certainement au final être le plus gros mufle de la saison.
L'amour est dans le pré : A vous de choisir !
Je l’ai déjà indiqué sur le Post, mais la grande gagnante de l’émission est déjà Karine Le Marchand à qui je vais envoyer un courrier avec une photo récente (POC à l’air égaré dans le Starbuck du Gatwick) dès que j’aurais terminé cet article. Karine est drôle, nature et sensible. Bref, elle réunit toutes les qualités pour accoucher les âmes tourmentées des agriculteurs déçus par l’amouuuuuuuuuuuuuur.
Les filles, si vous êtes intéressées par l’un des beaux gosses mentionnés ci-dessus et surtout présents sur le site web de l’émission, n’oubliez pas qu’ils vivent pour la plupart avec leurs vieux parents, qu’ils ont envie de faire des enfants très, très vite et que vous devrez TOUT plaquer pour aller vous installer dans la maison qu’ils ont déjà construite et aménagée pour vous (emprisonner) recevoir ! A bonnes entendeuses…
Sinon, les garçons, aucun problème, les deux femmes peuvent à l’inverse tout plaquer pour vous sans souci !
[Aujourd'hui, grande promotion anglaise, deux posts pour le prix d'un, retrouvez juste en dessous un sujet sur les dîners presque parfaits de la semaine !]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Poclatelephage 1254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines