Magazine Culture

Le restaurant "Boulanger" de la rue Bailleul

Par Bernard Vassor

Par Bernard Vassor

En 1271, cette rue s'appelait rue d'Averon. Elle commençait rue de l'Arbre à Sel (Arbre Sec) pour finir rue des Poulies.Curieusement le premier restaurant parisien s'appelait Boulanger ouvert en 1765. Il était situé rue Bailleul-Saint-Honoré, à l'angle de la rue Jean-Tison. Ce nommé Boulanger imagina de donner à manger des bouillons. Comme il n'était pas traiteur, il n'avait pas le droit de servir de ragoûts. Il contourna les règles en présentant sur de petites tables de marbre sans nappe des oeufs, des volailles au gros sel et du bouillon. Il avait noté sur son enseigne une inscription tirée de l'évangile : "Venite ad me, omite qui stomacho laboratis, et ego restaurabo vos". Tel fut l'origine du mot restaurateur.

"La femme du Boulanger" ne fut certainement pas étrangère au succès de l'établissement. Diderot vanta les qualités "de la belle restauratrice de la rue des Poulies" (actuelle rue du Louvre)

En face, se trouvait d'après un historien du XIX° siècle (qui confond Boulanger et boulanger !) une maison de campagne (frappée d'alignement en 1828) de la reine Blanche avec une tourelle qui ressemblait à celle de l'hôtel Hérouet rue des Francs-Bourgeois (qui existe toujours). Le restaurant  Boulanger (qui avait changé de propriétaire, un nommé Duru*) disparut en 1854, lors du percement de la rue du Louvre, anciennement rue des Poulies.
D'après une photographie d'Atget *Duru qui tenait aussi l'Auberge de la Providence au faubourg du Roule

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bernard Vassor 2258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines