Magazine Culture

Le Sénat reconnaît la spécificité du livre, exempté de LME

Par Actualitté
La LME va bel et bien connaître sa première - et unique, c'est promis, a dit le ministre de la Culture - exception et de taille ! En effet, le Parlement a aujourd'hui validé la proposition dite Gaymard concernant le secteur du livre, qui ne sera pas soumis aux nouvelles conditions financières imposées aux entreprises.
Le Sénat reconnaît la spécificité du livre, exempté de LMELes délais réduits, tels que les prévoyait la LME, auraient représenté un réel danger pour l'industrie du livre, estimait Hervé Gaymard, qui redoutait que ne soit mis en péril ce petit monde. « Cette mesure est tout simplement inadaptée à l’économie du livre qui repose sur des cycles d’exploitation lents, car la création littéraire a besoin de temps pour trouver son public », expliquaient alors les syndicats.
Il sera sain et sauf, puisque trois accords ont été votés, concernant les éditeurs, les libraires, la distribution et les sites de vente en ligne. Toutefois, « pour éviter cette épée de Damoclès » qu'incarnait la réduction des délais de paiement, la majorité considère qu'il faut aller encore plus loin.
Selon le ministre, interrogé par l'AFP, le « texte prend en compte la spécificité profonde du livre et de son secteur, celle de la longue durée ». Conscient de ce que le livre est un secteur à part, il ajoute que « le commerce de la librairie pratique des délais de paiement d'une centaine de jours en moyen, la rotation des stocks étant plus lente et l'exposition au public plus longue ».
Le vote positif du Sénat n'est cependant en rien une surprise, et l'on se doutait clairement que le Parlement ne viendrait pas contredire le travail déjà effectué. Pour le sénateur PCF Jack Ralite, cette « réduction des délais de paiement conduirait à une diminution de la durée de vie des livres et favoriserait les best-sellers au détriment d'ouvrages moins connus ». Un fait que tout un chacun veut absolument éviter.
En outre, signale-t-on, des députés socialistes ont voté en faveur de ce texte, incitant Serge Lagauche (au nom prédestiné) à se réjouir de l'« exemption qui se situe dans la continuité de la loi sur le prix unique du livre en confortant l'économie fragile du livre ».

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines