Magazine Assurances

11 astuces pour payer moins cher votre assurance auto

Publié le 15 janvier 2010 par Nicolas Koenig

Cet article, loin de contenir des secrets de grand mère, vous livre quelques bonnes pratiques et recettes pour payer moins cher son assurance auto. Suivez le guide pour devenir un assuré averti et économiser sur votre prime d’assurance !

11 astuces pour payer moins cher votre assurance auto

1) Comparez, comparez, comparez !
Ne pensez pas que tous les assureurs appliquent les mêmes tarifs, loin de là. Avec l’essor des comparateurs d’assurance en ligne, il est très facile de mettre en compétition la plupart des acteurs du marché. N’attendez plus et regardez, à garanties équivalentes, le prix de la concurrence. Utilisez ensuite ces résultats pour négocier une baisse auprès de votre assureur actuel, et s’il se montre inflexible, changez !

2) Regroupez vos contrats
Vous assurez déjà une ou plusieurs voitures, ainsi que votre habitation, votre santé ou encore votre retraite chez des assureurs ou mutuelles différentes ? Contactez chacun d’eux et présentez-leur votre situation : en regroupant l’ensemble de vos contrats chez le même assureur, certains consentent à des remises plutôt intéressantes (50% sur la 2e ou 3e voiture par exemple). Attention, si en général la plupart des assurances disposent de contrats automobile et habitation, certains « pure players » de l’assurance ne proposent pas à la fois l’assurance auto et l’assurance santé ou retraite. Renseignez-vous bien auprès de vos différentes assurances et choisissez au mieux.

3) Augmentez la franchise
D’une manière générale, plus votre prime d’assurance est faible, plus la franchise sera élevée. N’oubliez jamais que l’assurance auto a pour but premier de couvrir le prix des réparations que vous ne pourriez pas assumer vous-même suite à un accident. Si vous avez les moyens de payer de votre poche une réparation de 1000 €, augmentez la franchise à 1000 € et assumez vous-même les réparations. Cela vous permettra de payer moins de cotisation, et d’éviter de vous retrouver malusé en cas d’accident fautif (si arrangement à l’amiable possible). Soyez joueurs (c’est en prenant certains risque de l’on peut économiser de l’argent), mais attention cependant à ne pas négliger les garanties pour le conducteur et les passagers en cas d’invalidité ou décès.

4) N’assurez pas une vieille voiture avec une formule tous risques
Comparez bien la valeur de votre voiture à l’argus avec le coût de votre assurance et de la franchise. Bien souvent, pour une voiture relativement ancienne (plus de 10 ans), la côte est telle qu’en cas d’accident significatif, l’assurance refusera de réparer le véhicule si le coût des réparations est plus ou moins proche de la valeur argus. Inutile donc de payer pour du tous risques dans ce cas, contentez-vous d’assurer au tiers (avec bris de glace tout de même, car les éléments vitrés coûtent cher). Il est difficile de donner des « seuils » pour prendre ce genre de décision très personnelle. Evaluez bien ce point selon vos revenus et les risques financiers que vous êtes prêts à prendre, selon la valeur de la voiture et votre capacité à assumer vous-même les petites réparations. D’autres critères totalement subjectifs peuvent également intervenir, comme l’attachement personnel que vous avez pour votre voiture.

5) Soyez prudent
C’est tout bête, mais en conduisant prudemment et en étant attentif, vous éviterez les accidents liés à l’inattention. On dit souvent : « un accident, c’est un premier conducteur qui fait une erreur, et un second qui ne l’a pas anticipée ». Ne soyez pas l’un de ces deux conducteurs.

6) Choisissez une voiture qui coûte moins cher à assurer
Les assureurs décident des cotisations en fonction de chaque voiture. En toute logique, plus une voiture est susceptible d’être volée ou impliquée dans un accident, plus elle coûte cher à assurer. Renseignez-vous avant d’acheter certains modèles, cela pourrait vous faire changer d’avis : les voitures sportives, pour leur côté accidentogène, et luxueuses, pour leur côté « souvent volées », sont à éviter. Mais que cela nous vous empêche pas de vous faire plaisir tout de même !
Autre exemple, un peu extrême certes : il arrive que les pièces, notamment en carrosserie pour certains modèles, soient très chères et fassent également décoller les prix de l’assurance (on citera la Honda NSX avec sa carrosserie en aluminium).

7) Ne prenez pas votre voiture pour aller travailler
Assurer sa voiture pour des trajets privés est moins cher que pour des trajets professionnels. Si vous habitez dans une grande ville et avez la possibilité d’utiliser les transports en commun ou le covoiturage, signalez-le à votre assurance pour faire baisser votre cotisation. Cela vous fera gagner quelques euro, sans compter l’économie d’utilisation de la voiture (entretien et carburant).

8. Suivez des stages de conduite ou pilotage
Cette règle est valable surtout pour les jeunes conducteurs : n’hésitez pas à suivre des formations complémentaires, comme les « volants jeunes » ou les stages de prévention routière. Cela vous permet souvent de commencer votre vie d’assuré avec un bonus initial de 5 à 10%, au lieu de zéro. Là encore, renseignez-vous chez les différents assureurs, qui vous conseillerons sur les éventuelles formations qu’ils reconnaissent.

9) Installez un dispositif anti-vol
Il est clair qu’une voiture équipée d’une alarme et d’un anti-démarrage sera plus difficilement volée qu’un véhicule ne bénéficiant pas de ces sécurités additionnelles. Si votre voiture est équipée de tels dispositifs, n’oubliez pas de le signaler à votre assureur. Dans le cas contraire, comparez-en le prix avec la réduction de cotisation que cela engendre. Si le jeu en vaut la chandelle, sautez le pas (c’est également un plus lors de la revente future de la voiture, pensez-y).

10) Profitez des assurances au kilomètre
Depuis quelques années, on voit fleurir les assurances dont la cotisation dépend des km parcourus avec la voiture. Si vous roulez peu, intéressez-vous à ces formules souvent très attractives.

11) Assurez-vous directement chez le constructeur
Dernière astuce qui vaut son pesant d’or : saviez-vous que la plupart des constructeurs automobile proposent également de contrats d’assurance pour leurs clients ? Les prix de ces contrats défient très souvent toute concurrence, puisque le constructeur est à même de réparer une voiture de sa propre marque à tarif forcément préférentiel dans son réseau. Renseignez-vous directement en concession ou sur Internet en cherchant « constructeur assurances » (par exemple « Toyota assurances »).
Personnellement, en assurant ma voiture directement chez son constructeur, j’ai pu économiser 900 euro annuels par rapport à la cotisation demandée par mon assureur précédent, pour des conditions équivalentes (tous risques avec 30% de bonus).

A bon entendeur !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicolas Koenig 1719 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog