Magazine Humeur

Sans débat, pas de démocratie !

Publié le 15 janvier 2010 par Nicolas007bis

Hector

Vincent Peillon a été, hier, l'auteur d'un fort mauvais coup d’éclat en faisant, au dernier moment et délibérèment faux bon à Arlette Chabot qui l’avait sollicitée pour un débat sur l’identité nationale avec Eric Besson dans le cadre de son émission "A vous de juger" !

Non seulement, il lui a volontairement laissé croire, jusqu’au bout, qu’il viendrait, sachant pertinemment qu’il ne le ferait pas, mais en plus il balance une déclaration pour demander sa démission pour avoir osé organiser un tel débat !...organiser un débat sur l’Identité Nationale, vous vous rendez compte !!!!

«L'eurodéputé PS Vincent Peillon a affirmé vendredi que son faux bond au débat sur France 2 jeudi soir, où il devait affronter le ministre de l'Immigration Eric Besson, n'avait pas été décidé à la dernière minute mais préparé "depuis longtemps. Je crois que si on n'attire pas fortement l'attention sur les choses, les choses ne se font pas. Si j'avais annoncé plus tôt ma décision que j'avais prise depuis longtemps, alors on aurait peut-être trouvé un remplaçant, il y en a toujours un pour venir à la télévision, et on aurait refait l'émission autrement", a déclaré M. Peillon sur RMC. Donc, je pense qu'il fallait procéder comme ça et je n'y ai pas réfléchi seul, il y a des moments où il faut trouver des moyens de se faire entendre et des moyens d'entrer en résistance, je pense qu'on en est là", a-t-il ajouté. Si on ne comprend pas qu'il faut à un moment résister et se faire entendre fortement tant pis. Moi je suis en cohérence totale avec mes valeurs", a assuré le responsable PS. » (sic l’AFP).

Monsieur Peillon a non seulement refusé de participer à ce débat, mais il a, de surcroit, interdit à qui que ce soit d’y être à sa place !
Il a non seulement refusé le débat mais censuré le débat !!!!

Disons le tout crument cette attitude est lamentable, pitoyable, honteuse !!!!

Au-delà de l’attitude extrêmement décevante de Vincent Peillon, pour lequel j’avais jusqu’à présent une certaine estime, le débat sur l’identité nationale révèle la pire tare de la politique française : l’impossibilité de débattre sereinement et efficacement sur un sujet quel qu’il soit !

Que le débat ait été lancé par le Gouvernement avec des arrière-pensées électorales, libre à chacun de le penser !

Que le débat soit mal organisé et la question mal posée, probablement !

Que certains en profitent pour exprimer tout haut leur xénophobie voire leur racisme, certainement !

… mais il n’en reste pas moins que le sujet pose de vraies questions auxquelles nous ferions bien de répondre collectivement au lieu d'en laisser le soin à quelques extrémistes !

Pourquoi devrait-il y avoir des sujets tabous ?...par crainte que ceux qui ne sont pas du même avis, que ceux qui n’ont pas la même vision sur ces sujets en profitent pour « pervertir » l’opinion du peuple ?

Par crainte des populistes qui joueraient sur les plus bas instincts des naïfs et influençables citoyens que nous sommes ?

Dans ces cas, il faut vraiment avoir peu de confiance en ses propres certitudes ou en sa force de conviction pour refuser de débattre !

Peut-être qu’à l’inverse, pense t’on que tout cela est d’une telle évidence, que tout le monde est parfaitement d’accord sur tout et que débattre ne peut rien apporter de plus !...c’est comme si on lançait un débat pour vérifier que tout le monde est bien d’accord sur le fait que l'eau mouille !

Dans ce cas, à l’inverse, il faut en avoir des certitudes et des œillères pour ne pas voir que sur beaucoup de sujets autour de ce thème, comme l’immigration mais pas seulement, il y a de nombreuses questions qui méritent d’être débattues pour que la collectivité nationale fonctionne mieux et de manière plus apaisée !

La Gauche reproche au Gouvernement de vouloir se servir du thème de l’identité nationale pour justifier sa politique d’immigration !

Et alors !! … il faut savoir aller un petit peu au delà du procès d’intention !!!!

Même si on se limite au sujet de l’immigration, au vu des réactions que provoquent la moindre expulsion d’immigrés clandestins, pourtant opérée dans le cadre de la Loi de la république, il y a clairement un manque de consensus sur un sujet important !....Et comment peut-on le rechercher, sinon le trouver, ce consensus, sans débat ??

Et puis, qu’est ce qui empêche la Gauche de définir son propre périmètre de réflexion ?...en l’occurrence, qu’est-ce qui empêchait Vincent Peillon d’aller expliquer sa vision de l’Identité nationale ?

Il y a comme cela, en France, une sorte de totalitarisme idéologique, qui interdit d’aborder sereinement et efficacement un tas de sujets considérés comme politiquement incorrects au sens ou l’entend l’idéologie dominante !...le seul fait de les mettre sur la table suffit à vous faire traiter d’hérétique ou pire encore de vouloir remettre en cause le modèle social français, rien de moins !

Citons, en vrac, l’immigration, la retraite par capitalisation, la répression de la délinquance, l’efficacité des Services publics, la TVA sociale etc etc

Vouloir débattre de l’immigration, c’est tout de suite faire le jeu de Le Pen sinon adopter ses idées, comme s’interroger sur l’inadaptation des sanctions face à certaines délinquance, c’est être un sécuritaire fascisant !

Prenons l’exemple de la TVA sociale. Au moment des Législatives de 2007 quelqu’un, à l’UMP, avait eu le malheur d’évoquer la TVA sociale comme une voie à explorer pour faire évoluer notre fiscalité, et voilà que le PS en a fait son unique slogan de campagne, assénant sans qu’il y ait eu le moindre débat, qu’une telle idée était parfaitement antisociale !

A l’époque, dans un billet au titre très explicite «Opposition sans Valeur Ajoutée ? », je suggérais déjà aux Socialistes de « (..) laisser les vieux tabous au placard et en acceptant de considérer, sans à priori, et avec lucidité et objectivité toutes les pistes qui pourraient permettre d’améliorer la situation de la France. »

2 ans et demi après, et sur un sujet pourtant fort différent, j’aurais pu reprendre le même titre pour ce billet, et avec le point d’interrogation en moins !
2 ans et demi après, je cherche toujours la valeur ajoutée de l’opposition !!!!

La violence et la démesure des termes utilisés par Peillon qui veut, sans pudeur, transformer son attitude sectaire, incorrecte et mesquine, en « moyen d’entrer en résistance », rien de moins, montre bien l’incapacité du Parti Socialiste (puisqu’il prétend lui-même n’avoir pas pris cette décision seul) à sortir d’un cadre idéologique étroit et plus grave encore, à participer positivement au fonctionnement de la démocratie !

Car sans débat, pas de démocratie !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicolas007bis 70 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines