Magazine Culture

Jeudis du Bocata : Qui est Germaine Tillon ?

Par Bernard Vassor

BOCATA

31, rue Milton 75009 Paris

01.40.16.82.85

Jeudi 21 janvier

20H.30

"LES IMAGES OUBLIEES

DE GERMAINE TILLION"

Qui est Germaine TILLION ?

Documentaire inédit de 52 minutes réalisé par

François GAUDUCHEAU avec la participation

d’Augustin BARBARA

et de Nancy WOOD

Sans doute ce film vous intéressera ? c'est celui qui donne la parole à cette femme qui a traversé le siècle, comme première  ethnologue des Berbères des Aurès, comme une des premières résistantes (Réseau du Musée de l'Homme), et trahie, séjour dans le camp d'extermination de Ravensbrück où sa mère est morte en  Chambre à Gaz (sujet d'actualité)qui enquête sur la torture  et qui fait cesser les attentats contre les civils pendant  plusieurs semaines pendant la Guerre d'Algérie et...qui crée les CENTRES SOCIAUX et qui institue le droit des prisonniers à faire des études...

Très connue à l'étranger, encore peu en France

C'est une chance  de voir ce film

La projection sera suivie d’un échange en présence

d’Augustin BARBARA, socio-ethnologue.

Entre 1930 et 1940, dans le massif des Aurès en Algérie, 1500 photos ont été prises par une jeune femme dont la pensée et l’engagement ont marqué le XXème siècle : Germaine TILLION. Ces clichés témoignent d’un monde bouleversé, mais surtout, ils éclairent la vie et la personnalité de leur auteur de manière inattendue.

Une telle découverte, à la fois inopinée et exceptionnelle a conduit le réalisateur à filmer les retrouvailles de Germaine TILLION avec ses images que l’Histoire a oubliées pendant plus de 60 ans. C’est l’occasion également d’apprendre à connaître ce personnage riche et combatif, grand acteur et témoin du siècle qui ne se lasse jamais de relater anecdotes, faits historiques et d’y apporter son regard d’ethnologue. 

Née en 1907, Germaine TILLION est un témoin du XXème siècle. Elève de Marcel MAUSS – le père de l’ethnologie- dans les années 30, elle séjourne dans les Aurès, en Algérie. Elle y accumulera quantité de notes et photographies sur la population berbère des Chaouïas.

L’armistice de 1940 imposera à Germaine TILLION l’acte de résistance, elle animera « le réseau du Musée de l’Homme ».

Arrêtée puis déportée  dans le camp de Ravensbrück, elle poursuit son travail d’ethnologue en étudiant les organisations sociales du camp. Elle continuera ses enquêtes après la guerre sur les horreurs du nazisme, puis celle du stalinisme.

De retour en Algérie à partir de 1954, Germaine TILLION s’oppose aux attentats contre les civils pratiqués par le FLN comme à certaines actions de l’armée française notamment la torture utilisée par certains de ses membres. Elle s’engage en créant « les centres sociaux » destinés à enrayer la « clochardisation » par l’instruction des jeunes algériens.

Auteur de nombreux ouvrages, l’ethnologue se montre toujours vigilante sur les droits humains et fondamentaux, privilégie encore le dialogue et envisage les perspectives offertes à l’humanité.

La revue « Esprit » lui a consacré un numéro spécial et Jean Lacouture une biographie « Le témoignage est un combat »

Œuvres de Germaine TILLION (disponibles dans toutes les bonnes librairies.)

Les ennemis complémentaires, guerre d’Algérie, (préface de Jean Daniel) Ed. Tirésias. 2005.

Les ennemis complémentaires. Ed. de Minuit, 1958.

L’Afrique bascule vers l’avenir. Ed. Tirésias, 1999.

Le harem et les cousins. Point essais, Seuil, 1982, n° 141, livre de poche.

Ravensbrück. Ed. du Seuil, 1973.

Le Verfügbar aux Enfers (une opérette à Ravensbrück) Ed. La Martinière, 2005.

La traversée du mal : entretiens avec Jean Lacouture sur France-Culture) , Arléa, 2000.

Il était une fois l’ethnographie, Le Seuil, 2000,

L’Algérie aurésienne, Ed. de la Martinière.2001,

A la recherche du vrai et du juste (A propos rompus avec le siècle) Présentés par S.Todorov. Seuil, novembre 2001.

Combats de guerre et de paix. Seuil,2007,

Le siècle de Germaine Tillion (sous la dir. de Tzvetan Todorov) Seuil, 2007

Fragments de vie (textes rassemblés et présentés par Tzvetan Todorov). Le Seuil. 2009.

Et la revue ESPRIT Février 2000, « Les vies de Germaine Tillion » numéro spécial

Et la biographie écrite par son biographe :

Jean Lacouture, Le témoignage est un combat : une biographie de Germaine Tillion , Paris, Ed. du Seuil, 2000, 348 p.

L’Opérette-revue « Le Verfügbar aux Enfers » sera représentée à Nantes les 14, 15 et 16 mai 2010 à la Salle Vasse à Nantes .

Germaine TILLION a écrit cette opérette pendant sa détention dans le camp d’extermination de Ravensbrück(où sa mère est morte en chambre à gaz). A travers cette œuvre , elle veut lutter contre la mort et les Nazis par le rire et la dérision.

Des représentations de cette opérette ont eu lieu en 2007 au Châtelet à Paris.

Les soirées sont gratuites. Si vous souhaitez y participer, merci de réserver vos places afin que nous puissions nous organiser. Ceux qui le souhaitent peuvent se restaurer à partir de 19H.30 ou après les causeries. Durant les interventions nous interrompons le service.

Carine et Eusebio


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bernard Vassor 2258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines