Magazine Politique

Haïti : tremblement de terre ou destruction systémique ?

Publié le 16 janvier 2010 par Sd (blog Pour Convaincre)
Les forces armées américaines s'impliquent, comme d'autres, à une très grande échelle dans la crise (destruction?) systémique haïtienne : un millier d'hommes déjà déployés (15/01), un navire hôpital (arrivée le 21/01), un pont aérien en cours de mise en place par l'Air Force, etc. D'autres pays comme la France font des efforts importants ; je laisse d'autres blogs plus spécialisés, l'évoquer mieux que moi.Haïti : tremblement de terre ou destruction systémique ?USAIDJe parle bien des conséquences du tremblement de terre qui vient de frapper très durement ce pays exsangue et pauvre (PIB/ha de 660 dollars par an!). Le bilan initial pourrait être terrible 50 000 à 200 000 morts (40% son statistiquement des moins de 14 ans!), selon les sources. Le bilan à long terme pourrait être encore plus terrible en raison de la destruction du peu d'administration nationale qui restait dans le pays. Pour l'instant, il y aurait 1,5 million de sans-abris sur une population de 10 000 000 de personnes. Port-au-Prince qui a été "rasée" regroupe 4 millions de personnes dans sa conurbation. Il va falloir nourrir ces gens et les reloger correctement. Passé le temps de l'urgence, pour retrouver des rescapés et soigner (pratiques de médecine de guerre) les blessés, il faudra reconstruire dans un environnement non sécurisé. Comment faire mieux, après la dévastation, qu'avant ? Un impératif : éviter le chaos. Il n'y a pas de solutions "miracle" mais certaines pistes pourraient être explorées. La mise sous tutelle de l'ONU de ce pays, pour quelques années, pourrait permettre à ce pays de sortir de sa situation actuelle. Les outils existent en terme de droit et d'administration : le Conseil de tutelle, initialement prévu pour la décolonisation. Haïti : tremblement de terre ou destruction systémique ?ONU (archives)Une autre question se pose : sommes-nous capable, chez nous, individuellement et collectivement de faire face à une catastrophe qui tuerait en quelques minutes 1% de la population (600 000 à l'échelle de la France) et en déplacerait 10% (6 millions à l'échelle de la France). La réaction initiale en cas de catastrophe et la résilience de la population, c'est une affaire de plans, d'adaptation, de citoyenneté, d'effectifs nombreux et d'entraînement. Il me semble qu'il faut conclure ce billet en pensant aux familles des 42 000 Haïtiens de France (dont la moitié vit dans les départements français d'Amérique) et à tous les survivants qui ont perdu des proches, le peu de richesse que souvent la vie leur avait laissé et l'espoir d'un avenir pour eux et leurs enfants. Pour aller plus loin et mettre en perspective : Haïti n'existe pas : 1804-2004 : deux cents ans de solitudeHaïti : tremblement de terre ou destruction systémique ?Présentation de l'éditeur
Haïti, la "Perle des Antilles", fut le premier et seul Etat à naître d'une révolte des esclaves. Malgré l'armada envoyée par Napoléon Bonaparte, l'ancienne colonie française devient indépendante en 1804. Hier, première république noire du monde. Premier État indépendant d'Amérique latine et des Caraïbes. Aujourd'hui, zone grise, pauvre et corrompue. Inquiétante. En 2004, le bicentenaire de l'indépendance est célébré dans le sang. Lutte fratricide entre un libérateur devenu despote, des bandes armées... et un peuple à bout de souffle. Les anciens colonisateurs, français et américains, chassent le Président et "rétablissent l'ordre". Etonnant clin d'œil de l'histoire : Haïti a-t-elle jamais existé? Paru en 2004, Haïti n'existe pas est une synthèse unique sur Haïti. Le livre est devenu un classique! Une mise à jour s'imposait.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sd (blog Pour Convaincre) 217 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines