Magazine Santé

Pour 2010, choisissez votre camp.

Publié le 16 janvier 2010 par Gdm
Amis Biologistes, bonjour. Non, je n'ai pas pris comme résolution d'abandonner mon blog alors même que les experts du net ont decrété que le blogging est has been. Tant mieux, je suis plus à l'aise avec les antiquités. J'en profite pour vous souhaiter tant qu'il est encore temps une excellente année 2010. Quoiqu'il arrive sur le plan professionnel, soyez optimiste et gardez espoir car vous l'avez bien compris, dans quelques jours, la biologie médicale de Papa et Grand-Papa va être balayée. Cramponnez-vous, matelots, le navire tangue. Pour rester dans la métaphore maritime, j'aimerai dire un mot au sujet des moussaillons. Certains, plus dégourdis que les autres sont sortis de la cale, inquiétés par la houle. Il y en a même qui sont monté à la vigie et qui ont vu arriver les gros nuages noirs. Ils ont interpellés les matelots, les lieutenants et même le capitaine. Vous l'avez compris, je parle des Internes et jeunes Biologistes. J'ai lu et entendu certaines réponses des anciens et je dois avouer que je n'ai pas toujours aimé leur ton et leur contenu, plutôt goguenard et paternaliste. Celui qui les a le plus entendu, soutenu et défendu est le Président de la section G du CNOP. Les plus jeunes ne l'ont pas oublié et c'est la raison pour laquelle, ils répondront présents lorsque le CNOP sera à son tour secoué comme un cocotier. J'ai choisi mon camp : celui de la biologie médicale, du CNOP et des jeunes biologistes. C'est ainsi que je donne la parole à Relisath, une jeune pirate prometteuse. On achève bien les jeunes biologistes…

La réforme de la biologie médicale aura fait couler beaucoup d’encre. Elle aura divisé les anciens, fédéré les jeunes, révolté les idéalistes, fait naître des débats aussi improbables que décisifs. Cette réforme suit l’endoctrinement général : compétitivité, rentabilité, globalisation, mondialisation, concurrence. Des mots qui sied cependant mal à l’Humain et plus particulièrement à la Santé mais toutes les anticipations sont vaines et la désillusion viendra en tant et en heure. D’ici là, les responsables politiques auront changé et nous serons sans doute tenus pour responsables de la dégradation d’une biologie médicale devenue une vulgaire activité de service.
On peut faire du commerce avec tout, c’est sûrement cela la force du 21ème siècle.
La question est : comment cela a-t-il été si facile ?
En employant des armes de destruction massive : clivage des générations, dont la démographie est propice à opérer de drastiques bouleversements, division des unités syndicales, attentat aux Ordres professionnels, mise en défaut de la qualité d’un nombre dérisoire de structure pour mettre au ban l’ensemble d’une profession, absurdes modèles comparatifs européens, publication des revenus moyens des directeurs de laboratoire, auto-entrepreneurs libéraux en voie de disparition, caracolant en tête des revenus des professions de santé, sans compter les mirobolantes perspectives de revente des parts de laboratoires restructurés…
Mais peu importe à présent, en 2010, il faut aller de l’avant, cesser de « chouiner » comme diraient certains, se retrousser les manches, affuter ses crayons et peut être aussi chausser ses lunettes de presbytes afin de rester dans la course. Il faut aussi savoir quelle biologie nous voulons. Car si elle se dit médicalisée, peu de moyens lui en sont donnés, les missions du biologiste vont en effet se multiplier mais pas les diplômes!…
Les jeunes sont plus déroutés que délivrés de leur internat : plus de possibilité de s’installer en libéral, des postes de préleveurs jusque dans des galeries marchandes, des montagnes de procédures à rédiger, du management, de la validation biologique délocalisée, des clauses de non concurrence, des statuts d’associés sans part de capital, des audits qualité… Dans ces conditions, il va devenir difficile de motiver la jeune génération à devenir biologiste. Car si la discipline médicale reste plus que jamais passionnante et en évolution constante, la manière de l’exercer (au rendement) risque de décourager plus d’un futur praticien. La réforme promeut excellence et qualité, elle risque au contraire de conduire la biologie à moyen terme vers le modèle industriel allemand, encensé dans les couloirs des décideurs par d’acharnés lobbyistes, sans tenir compte des exhortations désespérées des responsables de la profession.
Notre spécialité n’a pas d’avenir si sa réforme désespère d’avance ses plus jeunes praticiens et joue le jeu de la finance, qui achète jusqu’aux consciences des plus anciens, gardiens de la mémoire de notre discipline. Naïvement, lorsque Relisath a commencé ses études, elle pensait compagnonnage, confraternelle transmission du savoir, cession éthique de patientèle, elle aurait été un des maillons de la chaîne des professions de santé, une génération fière parmi d’autres d’exercer une profession un peu à part.
Comme le monde a changé en si peu de temps…
C’est donc avec toute l’énergie et le naïf espoir de la jeunesse que je reste fidèle à mon engagement pour 2010 : une biologie déontologique, exercée par les professionnels et dédiée aux patients. Qui m’aime me suive…;-)
Je ne sais pas ce que vous en pensez mais moi j'apprécie.A ta santé Relisath (tu as intérêt à être aussi performante en biologie qu'en rhétorique, c'est le seul conseil que je te donnerai). GdM alias Cyril Caïman lors du Tonus des Pirates de 1997 à l'AP-HP.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • La moto de papa

    moto papa

    C'est pas parce qu'on est le père d'un génie qu'on est forcément une bille. Graziano Rossi, père de Valentino, a été un talentueux pilote en grands prix,... Lire la suite

    Par  Vonsontag
    F1/MOTO, SPORT
  • Mon papa

    papa

    Agitation La famille débarque Mon papa a téléphoné hier pour m’annoncer qu’il montait aujourd’hui! J’ai dit “Pas de problème! T’es le bienvenu!”. C’est vrai. Lire la suite

    Par  Dunia
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Gobage de Flamby par papa

    Ce gentil papa veut faire une blague à sa mignonne petite fille. Elle se sert sont Flamby et paf ! Disparu ! Le papa est un magicien hors pair :p Vraiment... Lire la suite

    Par  Lepingouin
    INSOLITE, VIDÉOS INSOLITES
  • Papa Malick

    Papa Malick

    Entre les avions de Dassault, vendus pas vendus, par Sarkozy aux Brésiliens, la réforme territoriale qui semble avoir pour le moment un peu de plomb dans l’aile... Lire la suite

    Par  Jeanyvessecheresse
    BEAUX ARTS, CULTURE, EXPOS & MUSÉES
  • Merci Papa !

    Merci Papa

    Déficitage et endettage sont les deux mamelles de la France. C’est la principale conclusion qu’on peut tirer du projet de budget 2010 qu’examine aujourd’hui le... Lire la suite

    Par  Yvesd
    SOCIÉTÉ
  • Anniversaire de mon Papa

    Anniversaire Papa

    Je me suis proposée pour faire le gâteau d'anniversaire de mon Vati ce week end. Au début, c'était un "pommier" (fraisier mais avec des pommes) qui était... Lire la suite

    Par  Good_stef
    CUISINE, RECETTES
  • Papa chéri ... mon cul !

    Alors là c'est le ponpon !Je suis allée voir ma mère à l'hôpital aujourd'hui, et en arrivant mon père était seul dans la chambre : ma mère était en train de... Lire la suite

    Par  Zoerose
    SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Gdm 35 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine