Magazine

Steinbeck : Rue de la sardine

Publié le 16 janvier 2010 par Corboland78

Steinbeck sardine.jpgJohn Steinbeck est né à Salinas (Californie) en 1902, prix Nobel en 1962 pour l'ensemble de son œuvre, il décède en 1968. En plus de son talent littéraire, ses romans s'adaptant facilement au cinéma lui vaudront une grande renommée. Quelques bouquins incontournables, Des souris et des hommes, Tortilla Flat et son chef d'œuvre Les raisins de la colère. Ce dernier, se déroulant durant la crise économique des années 30, fait partie de ces livres qui vous marquent pour la vie, à lire absolument.

Revenons-en à notre sardine. L'action se déroule à Monterey un port de pêche, non loin de Salinas, dans la rue de la Sardine. John Steinbeck va nous décrire la vie de ce microcosme vivant entre terrains vagues et rues délabrées. Chômeurs, épicier chinois, bordel, docteur etc. tous les habitants de ce quartier vivent comme ils peuvent. Tous se connaissent et s'observent. Chaque chapitre raconte une petite histoire différente mais tout du long nous suivons Mack et ses potes, des bras cassés au chômage vivant de petites rapines mais caressant des rêves de midinettes ; quand ils récupèrent un entrepôt désaffecté pour y loger, ils se hâtent de le meubler et d'y mettre des rideaux, plus tard Mack s'occupera avec un dévouement attachant d'une petite chienne. Les gros durs du quartiers ne sont en fait que des brutes au grand cœur incapables de mesurer la portée de leurs actes quand par exemple, voulant organiser une petite fête pour remercier le docteur de ses bienfaits, ils vont déclencher une catastrophe en chaîne cassant tout dans la maison du malheureux toubib, qui finalement leur pardonnera.

John Steinbeck nous donne à voir à prime abord, une population miséreuse de petits arnaqueurs, mère maquerelle et putes, mais si on prend le temps de mieux connaître ces gens, ils cachent des trésors de tendresse. « Quelqu'un eut-il regardé par l'autre bout de la lorgnette, il eût pu dire « ce sont des saints, des anges et des martyrs » et ce serait revenu au même ».

« J'ai jamais roulé un homme saoul, c'est pas maintenant que je commencerai ! déclara Mack. Faut tout de même qu'on sorte d'ici. Y va se sentir tout chose, quand y se réveillera, et y va nous met' tout sur le dos, ça c'est couru ! Ah ! non je veux pas rester ici ! » Mack jeta un coup d'œil sur les rideaux brûlés, sur le plancher trempé de whisky et de trace de chiots, sur la graisse de lard coagulée après le fourneau. Il se dirigea vers les chiots, les examina soigneusement, tâta les os, souleva les paupières, retroussa les babines, et fit choix d'une petite chienne superbement tachetée, d'œil noir et de museau grenat. »Viens, viens, chérie » murmura-t-il. »

John_Steinbeck.jpg
John Steinbeck  Rue de la sardine  chez Folio        


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • La rue comme horizon

    comme horizon

    Noté 3.00 sur 5 « La rue comme horizon » Si vous avez aimer, abonnez-vous à mon flux RSS ! Lire la suite

    Par  Maxime13
    SOCIÉTÉ
  • Jouons dans la rue

    Jouons dans

    L’un des premiers artistes new-yorkais a être tristement décédé du Sida dans les années 80 s’appelait Keith Haring. Cet artiste emblématique de l’art urbain a... Lire la suite

    Par  Hushhush
    MARKETING & PUBLICITÉ
  • Détails… Rue Chappe

    Détails… Chappe

    En descendant la butte Montmartre, trouvé ces étonnantes fresques au coin de la rue Chappe et de la rue Berthe. Tout près de la galerie Chappe. A vous de juger! Lire la suite

    Par  Paristoujoursparis
    EN FRANCE , EUROPE, RÉGIONS DU MONDE, SORTIR, VOYAGES
  • De Delarue à la rue

    Quand Brahim Asloum est passי boxeur professionnel aussitפt aprיs sa mיdaille d’or aux Jeux Olympiques on lui prיdisait un grand avenir. Cornaquי par Delarue... Lire la suite

    Par  Pierre Salviac
    RUGBY, SPORT
  • Rue nocturne et pluvieuse

    nocturne pluvieuse

    Cette nuit-là, il y a eu un orage comme on en voit rarement. J'ai voulu prendre la pluie battante, mais ni mon appareil photo ni ma moquette n'aimant l'eau,... Lire la suite

    Par  Laura Dove
    PHOTOS, TALENTS
  • Faber Castell dans la rue

    Faber Castell dans

    Pour promouvoir ses crayons de couleur, Faber-Castell choisit la preuve par la démonstration.Pour ce faire, elle profite de l’existence de graffitis colorés,... Lire la suite

    Par  Jérémy Dumont
    FOCUS EMPLOI, MARKETING & PUBLICITÉ
  • La rue Virginie Ghesquière

    Blessée lors d'une bataille, son identité est dévoilée...Le petit sergent, vaillant soldat des guerres de L'Empire, était une femme!A cette découverte, deux... Lire la suite

    Par  Esquermoise
    INFO LOCALE

A propos de l’auteur


Corboland78 254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte