Magazine Rugby

Les dérives du rugby pro

Publié le 16 janvier 2010 par Pierre Salviac

Cette Coupe d’Europe a donnי l’occasion א leurs amis britanniques de mettre en relief les dיrives du rugby franחais. Pour fourchettes dans les yeux de leurs adversaires deux joueurs du Stade Franחais ont יtי reconnu coupables. Et ont יtי sanctionnיs. Exit Dupuis et Attoub. Et haro sur ces "salauds" de franחais qui n’ont pas encore compris que le rugby יtait un sport de voyous pratiquיs par des gentlemen.

Si les tabloןds anglais ont une propension naturelle א chercher la paille dans l’oeil du voisin ils feraient mieux de balayer devant leur porte parce que s’agissant des clubs anglais ils sont loin d’ךtre tous exemplaires. Deux d’entre eux qui participent א cette Coupe d’Europe traמnent une mauvaise rיputation.

C’est le cas de Bath adversaire du Stade Franחais ce week-end. La saison derniטre trois joueurs de ce club : Lipman, Crocket et Higgins ont יtי suspendus pour ne pas s’ךtre rendu א un contrפle antidopage. Il ont יtי dיclarיs suspect d’usage de cocaןne. Dיjא quelques mois plus tפt Stevens, pilier international, avait יtי suspendu deux ans pour un contrפle positif א la cocaןne. Malgrי cette culpabilitי avיrי Stevens avait reחu le soutien du syndicat des joueurs anglais et reחu l’appui de Lawrence dallaglio qui avait יtי condamnי 10 ans plus tפt pour usage de cocaןne.

L’autre club anglais qui n’est pas un modטle de vertu est celui des Harlequins. L’ailier Tom Williams a יtי suspendu 12 mois pour ךtre impliquי dans l’affaire du "bloodgate". L’an passי lors du match contre le Leinster il avait cיdי sa place sur saignement א la 75 טme minute. Cette fausse blessure provoquיe par l’יcrasement d’une capsule de faux sans sur son cuir chevelu avait provoquי le retour sur le terrain du buteur numיro 1 de l’יquipe א un moment du match oש de toute יvidence il apparaissait qu’une pיnalitי qualifierait les Harlequins. L’ERC avait sanctionnי cette tricherie. Dean Richards, le directeur sportif du club, avait יtי invitי א dיmissionner, entraמnant dans son sillage le mיdecin et le kinי. Mais le club des Harlequins n’avait pas יtי exclu au moins un an de la Coupe d’Europe. Et voilא pourquoi ce week-end les tricheurs des Harlequins se trouvent sur la route du Stade Toulousain.

Je met en exergue le cas de Bath et de Harlequins parce qu’au moment oש de l’autre cפtי de la Manche on voudrait faire passer le Stade Franחais pour le vilain petit canard de la Coupe d’Europe il me paraמt opportun de renvoyer le ballon dans le camp d’en face.

Cela dit, fouchette, drogue, faux sang, tous ces faits tיmoignent d’une dיrive du rugby professionnel. Malheureusement aucun nation n’a l’exclusivitי de ces excטs. Il me paraמt important de les rappeler de temps en temps pour inviter tout le monde א les combattre.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierre Salviac 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines