Magazine Culture

Bright Star : l’élégance du Romantisme britannique…

Publié le 16 janvier 2010 par Artyficielles

Bright Star : l’élégance du Romantisme britannique…J’aime l’Elégance, c’est une certitude.. pour clore une semaine très intense, mon amie Caro, qui connaît mes goûts, me conseille d’aller voir le film Bright Star : elle connait mon faible pour l’élégance britannique… par ailleurs, j’ai quelques lacunes en matière de poésie britannique Romantique.

Dernier film de Jane Campion, réalisatrice unique du chef d’œuvre La leçon de piano… dont nous étions un certain nombre à attendre le prochain opus…

Le Romantisme a ceci d’unique que chaque ressenti et sentiment est exacerbé à l’extrême.. ce film le narre… avec quelques longueurs malgré tout (le rythme de la vie bourgeoise du XIXème siècle est loin de s’apparenter au rythme effréné du XXIème siècle…), mais cette œuvre réunit l’élégance, la justesse de ton et de posture, l’authenticité des jeux d’acteurs (tous de parfaits inconnus à mes yeux), le tout dans un environnement bucolique de cottage anglais…

Synopsis : Londres, 1818. Un jeune poète anglais de 23 ans, John Keats, et sa voisine Fanny Brawne entament une liaison (platonique) amoureuse secrète. Emportés par l’intensité de leurs sentiments, les deux amoureux découvrent les sensations, sentiments et douleurs de la passion amoureuse … jusqu’à ce que l’irrémédiable se produise… (je vous laisse le découvrir..).

Bright Star : l’élégance du Romantisme britannique…
http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Keats : (…) John Keats, poète romantique anglais, né le 31 octobre 1795 à Finsbury Pavement, près de Londres, mort à Rome de la tuberculose le 24 février 1821 est un des poètes les plus importants de sa génération… (…) Chantre de la nature sauvage synonyme de liberté et de pureté (Ode to Autumn - Ode to a Nightingale) et revendiquant la primauté de la sensation (Ode on Melancholy), John Keats est aujourd’hui considéré comme un des poètes emblématiques du romantisme anglais. Il s’est attaché aussi à d’autres thèmes romantiques comme la solitude (Hymn to Solitude), le goût pour le Moyen-âge (Isabella - La Belle Dame sans Merci) et pour le folklore (The Eve of St Agnes) tout en conservant l’attachement aux mythes classiques (Lamia - Hyperion) 2. Il doit également une grande part de son inspiration à des poètes comme Spenser, Shakespeare, Milton, et Dryden.

Pour beaucoup de commentateurs de son œuvre, les textes les plus achevés de John Keats sont ses odes, toutes écrites en 1819 3 et qui restent parmi les plus connus des poèmes de la littérature anglaise

(…) Sa vie et son œuvre ont inspiré la trame des romans de l’auteur de science-fiction Dan Simmons, notamment dans les cycles Hypérion et Endymion, ainsi que certains passages du concept-album The Lamb Lies Down on Broadway du groupe de musique anglais Genesis.

Bright Star, le film de Jane Campion sélectionné pour le Festival de Cannes 2009, met en scène le poète au moment de sa rencontre avec Fanny Brawne, qui avait déjà inspiré à Rudyard Kipling sa nouvelle Sans fil (1902)

Petit conseil : c’est plutôt un « film de fille » : les filles, je vous déconseille fortement d’y traîner votre « mec » : c’est la crise conjugale assurée « post-projection »…

J’ai quand-même aimé… particulièrement le pur style anglais : langue et accent si mélodieux à l’oreille..

Un petit extrait pour… soit vous donner l’eau à la bouche… soit vous dissuader de vous déplacer…

:-)

Bright Star : l’élégance du Romantisme britannique…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Star Trek

    Star Trek

    « Star Trek » de JJ Abrams ( Paramount) Petite piqûre de rappel . Quand Gene Roddenberry imagine il y a une quarantaine d’années  son monde inter-galactique, se... Lire la suite

    Par  Gicquel
    CINÉMA, CULTURE
  • Dark star

    Dark star

    Genre: Science-Fiction Année: 1974 Durée: 1h25 L'Histoire: Cela fait 20 ans maintenant que le "Dark Star", vaisseau d'exploration terrien, voyage à travers... Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • DVD : Star Trek XI

    Star Trek

    Cela n’est un mystère pour personne : la licence “Star Trek” au cinéma avait été très mal exploité dans ces derniers épisodes cinéma (qui se souvient de... Lire la suite

    Par  Corwin
    CULTURE, LIVRES
  • Le Romantisme allemand de Douglas Sirk, par Francis Moury

    Romantisme allemand Douglas Sirk, Francis Moury

    À propos des trois coffrets Douglas Sirk édités par Carlotta en 2007, 2008 et 2009 : Coffrets n°1 et n°2 : huit films (1953-1959) de la période américaine;... Lire la suite

    Par  Juan Asensio
    CULTURE, LIVRES
  • Bright star

    Bright star

    Un peu déçue par ce film où la contemplation des images et de la composition des scènes de genre, comme des tableaux, prend presque  toujours le pas sur... Lire la suite

    Par  Marymalo
    CINÉMA, CULTURE
  • BRIGHT STAR de JANE CAMPION

    BRIGHT STAR JANE CAMPION

    Bright Star s'impose à la manière d'un poème raffiné, servi par des acteurs inspirés et porté par une intensité déchirante. Lire la suite

    Par  Abarguillet
    CINÉMA, CULTURE
  • Bright Star, de Jane Campion - Keats en rossignol sans automne

    Bright Star, Jane Campion Keats rossignol sans automne

    Jane Campion aura réussi à éviter l'écueil qui la guettait, dans l'histoire d'amour de John Keats et de Fanny Brawne: celui d'aplanir la poésie romantique au... Lire la suite

    Par  Timotheegerardin
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Artyficielles 996 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine