Magazine

Ma seance de ppg dans les escaliers !

Publié le 17 janvier 2010 par Carmel

ppg2 004Devinette du dimanche : qu’ y-a-t-il de pire qu’une séance de préparation physique générale (PPG) ?
Une séance de PPG dans les escaliers et sous la pluie !

Fallait être folle pour enfiler sa tenue de running, mettre ses baskets et se rendre à un entraînement commando sous une pluie battante et un froid de canard.
C’est quand même une idée de malade, non ? Quand je pense que c’est Robert qui l’a eue, qu’il a tout organisé et qu ‘il n’y était pas…
Quoiqu’il en soit j’y suis allée, moi. Et fidèle à moi même, je suis arrivée en retard…Hum.

 Laurent, le coach avait eu la délicate attention de trouver à mes camarades un petit coin abrité pour l’échauffement activo-passif ( au passage j’ai adoré la chaise sur une jambe tendue !) et de nous dégoter 80m de pente abrupte douce pour commencer le circuit training.
5 fois 80m en foulées amples, retour cool en petites foulées suivies de 5 fois 80m de la même chose mais en montée d’abord suivie de la descente. Une tuerie. Les trois derniers 80m furent dantesques.

ppg2 006
Je ne saurais vous décrire la suite de manière clairvoyante, j’avais le k-way trempé, faim et les quadriceps-mollets et fessiers en compote.
En vrac, je me souviens de cloche-pied sur un pied puis sur l’autre, de montées en crabe, de sauts de grenouille, et sauts de grenouille stabilisés deux secondes en chaise , de sauts sur la pointe des pieds, de vitesse, de sprints, de sauts pieds joints, de montée rapide deux marches par deux, de pliométrie, de force excentrique et de force explosive. On a cassé des fibres aussi. Le tout en essayant de ne pas s’écraser comme une patate à chaque bond. Au-se-cours !
ppg2 005

Bon j’ai tout fait, hein. J’ai bien râlé aussi. Somme toute fiérotte d’avoir été au bout de cette séance de la mort. Bah oui, j’suisplus à une contradiction près.
Excellement coachée par un Laurent avare de compliments mais qui nous a  forcé à nous donner à 150% de nos capacités.

Je ne vous raconte pas le réveil du lendemain… très diffcile pour mes cuisses et mes mollets.
J’en ai d’ailleurs profité pour faire une bonne petite gastro dans la foulée, que j’ai généreusement refilé à tout le monde (comme ça c’est fait), sauf à Robert (qui ne pourra pas dire que je suis rancunière…).

Facebook
Digg
Blogger Post

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Carmel 150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog