Magazine Côté Femmes

Ouarzazate, la nouvelle Mecque du cinéma mondial!

Publié le 17 janvier 2010 par Fatizora
Les portes du désert marocain recèlent un joyau envié et fréquenté depuis longtemps par les grands du monde du cinéma. Mais, avec l’ouverture de nouveaux studios, Ouarzazate se hisse désormais au rang de pôle international du septième art.

Après Hollywood et Bollywood, voici Ouarzazate. Dans le sud marocain, cette cité aux portes du désert est une "ville mythique qui séduit depuis toujours des générations de metteurs en scène, de cinéastes, de réalisateurs et d’acteurs", avance Le Matin du Maroc. Et le journal marocain n’a aucun mal pour se justifier: "Après Louis Lumière, qui, en 1897, y a filmé son Chevalier marocain, Orson Welles, David Lean, Michael Douglas, Martin Scorsese, Ridley Scott et bien d’autres y ont fait un tour. Des légendes du cinéma ont vu leurs films gagner en notoriété et en célébrité après leur tournage dans cette capitale
marocaine du cinéma."


18---Ouarzazate---Studios-cine--108---Resolution-de-l-ec.JPG

Un succès qui n’a rien de fortuit. Ouarzazate, ce sont des infrastructures cinématographiques considérées par leurs promoteurs comme les plus grandes au monde, un "studio naturel de dunes, d’oasis et de montagnes aux sommets enneigés qui fait que la
ville s’adonne sans limites au septième art", explique La Vanguardia de Barcelone. Une vocation qui devrait se renforcer depuis l’inauguration, le 12 janvier 2005, des studios CLA, propriété des producteurs Martha et Dino Laurentiis, des studios Cinecittà et de leurs
partenaires marocains, notamment l’homme d’affaires Saïd Alj.

"Situés à Isfoutabil, à 10 kilomètres de la ville, les studios CLA s’étendent sur une superficie de 160 hectares et ont nécessité un investissement global, pour la phase de démarrage, de 70 millions de dirhams" (6,35 millions d’euros), note Le Matin. "Comprenant deux plateaux de tournage de 2 357 mètres carrés chacun, des ateliers de production, de décoration, d’architecture et décors, ces studios devront accueillir annuellement la production de trois à cinq grands films internationaux et générer environ 200 000 journées de travail." En effet, outre ses qualités naturelles, la région dispose d’un personnel technique qualifié, et surtout
bon marché.
activity 590 1 M
"Exonérations fiscales, tarifs aériens et hôteliers préférentiels, facilités de transit douanier : le Maroc a compris dès le début des années 1990 que ses dunes et sa lumière ne suffiraient pas", note La Gazette du Maroc. C’est que "la concurrence est menaçante. Malte, la République tchèque, le Mexique et la Roumanie sont devenus aussi des terres d’accueil du cinéma mondial."

Mais La Vanguardia ne partage pas les inquiétudes de La Gazette : "Il est possible qu’avec le
temps, et surtout après l’ouverture des studios CLA, les avantages financiers s’amenuisent, mais ce qui sera difficile à égaler", souligne le quotidien catalan, "c’est l’environnement et la lumière". Sans parler "des pur-sang des écuries royales" et des "personnels et munitions des forces armées" marocaines.

"Cinéma étoile" est le nom d'une nouvelle salle de cinéma qui ouvrira ses portes à Ouarzazate, devant les cinéphiles de la capitale du cinéma au Maroc.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fatizora 735 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte