Magazine France

Manipulation

Publié le 17 janvier 2010 par Malesherbes

Le 2 juin 2008, Denis Olivennes a reçu la direction du Nouvel Observateur, avec l’intention bien affirmée d’en développer le site Internet. Je relève ici le dernier avatar de ce site. Comme chaque matin, j’ai reçu la newsletter de nouvelobs.com, datée du 17 janvier à 9 h 15 mn. En deuxième position de Les titres d’actu à 8 heures, sous l’en-tête Politique, j’ai lu ceci :

«  SONDAGE - L’UMP donnée gagnante aux régionales 17.01 à 08.55 »

Cliquant sur cette rubrique, j’ai vu apparaître un article intitulé :

« L’UMP est donnée en tête aux régionales NOUVELOBS.COM ! 17.01.2010 ! 11.25 »

J’ai pu ensuite accéder enfin à l’information brute : « Créditée de 33% des intentions de vote, la liste UMP/NC/MPF est suivie des listes PS (22%) et Europe-écologie-Verts (15%), selon un sondage CSA pour le Parisien/Aujourd’hui en France daté du dimanche 17 janvier. » Cette information, sensiblement plus objective que les précédentes, n’en est pas moins incomplète. Les résultats d’un sondage doivent en effet être accompagnés de la mention de la date à laquelle ce sondage a été effectué, de la taille de l’échantillon consulté et de la méthode de sélection. Mais soit, un journaliste ne peut pas tout savoir.

Je fais cependant la remarque suivante : même une fois les résultats obtenus, il est malaisé de savoir qui a gagné. Selon ses convictions, on choisira les pourcentages de voix obtenues, par rapport aux votants ou aux inscrits, leur variation par rapport aux régionales précédentes ou, sans vergogne, par rapport à d’autres élections, le nombre de régions détenues, sa variation par rapport aux régionales précédentes, l’écart des résultats par rapport aux objectifs de tel ou tel parti, par rapport aux prévisions résultant d’une moyenne des sondages, de tel ou tel sondage, orienté ou non , publié ou non publié, par rapport aux prédictions issues de telle ou telle boule de cristal bien choisie. Ceci posé, la plus élémentaire honnêteté eut dû conduire l’auteur de ce titre à écrire : « L’UMP est donnée en tête au premier tour des régionales».

Ce qui m’amène à poser la question suivante : le rédacteur a-t-il péché par précipitation ou bien a-t-il suivi son inclination personnelle ou la pente suggérée par son directeur, si complaisant avec le pouvoir ? Je l’ignore. Toujours est-il que ce titre les déshonore l’un et l’autre.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Malesherbes 59 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte