Magazine Culture

INVICTUS, film de Clint EASTWOOD

Par Geybuss

http://media.zoomcinema.fr/photos/11374/thumbs/affiche-invictus_630_630.jpg

Synopsis : En 1994, l'élection de Nelson Mandela consacre la fin de l'Apartheid, mais l'Afrique du Sud reste une nation profondément divisée sur le plan racial et économique. Pour unifier le pays et donner à chaque citoyen un motif de fierté, Mandela mise sur le sport, et fait cause commune avec le capitaine de la modeste équipe de rugby sud-africaine. Leur pari : se présenter au Championnat du Monde 1995...



Film historique avec Morgan Freeman, Matt Damon

                                                               
                                           
     
            
                                                                                                                                               

-toile4.jpg

 
                                                      
Mon humble avis :Il fut une époque où Clint Eastwood montait à cheval, cigare aux lèvres et dégainait plus vite que sont ombre. Ensuite, il s'est mis, à donner des coups de points sur tout ce qui bougeait. Et enfin, il est passé derrière la caméra. Depuis, ce n'est que du bonheur, de l'intelligence, de la finesse. Rappelez vous "Sur la route de Madison", Million dollars Baby, Gran Torino. J'en oublie certainement . Mais j'ajoute aujourd'hui à cette liste Invictus et là on se dit : c'est tout de même bien qu'Hollywood ait de grands moyens".
L'apartheid est aboli, Nelson Mandelaest président de la république après 30 ans de prison. Lors d'un match de Rugby, Nelson Mandela réalise que le public blanc applaudit l'équipe des Spring Boks d'Afrique du Sud, alors que les noirs encouragent l'équipe adverse. Le pays est donc encore bien divisé. Mandela va faire le paris de mener cette équipe traditionnellement perdante en finale de coupe du monde et de réunir tout le pays autour d'elle. Au fil du film, l'euphorie gagne le pays entier, et la salle obscure aussi bien entendu, sentiment que nous partageons avec une émotion intense. C'est une partie de l'histoire de l'Afrique du Sud qui paraît anecdotique et dont personne n'a capté l'importance. Et pourtant... Blancs et noirs applaudissent la même équipe, se serrent la main, dansent ensemble, même si c'est tout d'abord avec hésitation et pudeur. Puis la joie entière d'un peuple enfin réuni autour d'un leader, Mandela, et d'un héros, le capitaine de l'équipe de Rugby.
On retrouve Morgan Freeman dans la peau d'un Mandela plus vraie que nature. Exceptionnel Morgan Freeman. Quant à Matt Damon, il tient bien sa place et n'a de toutes façons plus grand chose à prouver. Tout est magistralement mis en scène et filmé, depuis la fausse placidité de Mandela et ces joies qui paraissent si simples,  à la liesse de stades et surtout, aux Matchs de Rugby qui me paraît vraiment un sport éprouvant, pour ne pas dire violent.
Un film qui permet aussi et surtout de faire plus ample connaissance avec ce grand homme qu'est Nelson Mandela, dont on parle moins maintenant qu'il a quitté la scène politique. Il ne faudrait pas qu'on l'oublie non plus. On redécouvre un homme d'un respect, d'une gentillesse, d'un courage, d'une force de travail, d'une intelligence, d'un humour et surtout d'une sagesse hors du commun. Mandela, où l'homme du pardon et de la dignité.
Vous l'aurez compris, un film à voir sans hésitation.
(Vous pourrez aussi revoir le film
Good by Bafana qui parle de sa captivité.)
Petites infos : Le titre Invictus" signifie "Invincible" et provient du poème favori de Nelson Mandela.


Nelson Mandela ayant affirmé qu'il ne voyait personne d'autre que Morgan Freeman pour l'interpréter, le comédien fut le premier engagé sur le film.


Bande-Annonce 1 Invictus.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Geybuss 1558 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines