Magazine

Elle ou lui, elle et lui

Publié le 17 janvier 2010 par Stéphan

La bisexualité est généralement vue comme une orientation sexuelle située à mi-chemin entre les deux grands courants dominants, le courant dit « naturel » (l’hétérosexualité) et son exact opposé (l’homosexualité).
On entend même dire, parfois souvent que le bisexuel serait en réalité un homosexuel qui n’ose pas s’affirmer comme tel.
C’est ainsi qu’on présente celui qui ne regarderait pas au sexe de son partenaire, le « bi » : il serait en recherche permanente de tous les types de sexualité. Pour le dire autrement, le bisexuel ne pourrait  se satisfaire qu’en compagnie d’un être porteur des deux sexes ou en multipliant les conquêtes, d’où l’idée du bisexuel présenté parfois comme un être lubrique et dépravé.
Or, « la bisexualité ne consiste pas en un désir permanent et insatiable des deux sexes mais correspond juste à la capacité d’éprouver du désir et du plaisir quel que soit le sexe du partenaire ».
En réalité, l’attirance pour l’autre du bisexuel serait plus noble et plus belle, puisque l’élection d’un individu ne se ferait pas en fonction de son sexe, mais de toute sa personne, de sa propre singularité : « l’histoire d’amour engage bien au-delà du sexe et ramène toutes les frontières, toutes les différences et toutes les limites à un indépassable singulier : il y a l’autre et puis les autres ».

Elle ou lui, elle et lui

Citations extraites de l’ouvrage de Karl Mengel – Pour et Contre la bisexualité. Libre traité d’ambivalence érotique


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphan 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte