Magazine Politique

Dietrich Bonhoeffer

Publié le 17 janvier 2010 par Lgdeluz

Encore une citation dénichée sur le blog les yeux ouverts

bonhoefferdiet.jpg
"Comprendre la réalité n'est pas la même chose que connaître les évènements extérieurs, mais c'est percevoir l'essence des choses. L'homme le mieux informé n'est pas forcément le plus sage ; car en réalité, il risque justement, par la multiplicité de son savoir, de perdre de vue ce qui est essentiel. Inversement, la connaissance d'un détail apparemment trivial permet souvent de voir les choses en profondeur. Ainsi, le sage cherche à acquérir la meilleure connaissance possible des évènements, sans jamais devenir dépendant de ce savoir. La sagesse consiste à reconnaître ce qui est important dans les faits donnés."

Dietrich_Bonhoeffer

Cette note m'a inspiré car ce qui me dérange souvent dans le débat politique c'est la position du pointilleux, du procédurier sans recul. Vous expliquez qu'une construction a couté 500 000 euros à la communauté, que son utilité sociale est discutable et qu'il y a un retour sur investissement qui est négatif. Le politicien répond en disant : « c'est faux! Le bâtiment n'a couté que 482 000 euros ». Le procédurier va invariablement suivre le raisonnement de l'argument le plus précis, uniquement parce qu'il est précis.

J'en connais un ou deux qui vont écouter un discours thématique jusqu'à ce que surgisse un petit doute sur un seul fait. Si vous n'êtes pas précis et incollable sur tous les points d'un dossier, alors votre argument ne vaut plus rien. Oubliez l'esprit, le message, le concept, ça ne les atteint même plus.

Si je pousse l'argument plus loin, je dirais que le révisionniste est un pointilleux classique, un pinailleur. Le révisionniste va nous expliquer qu'il n'y a pas eu 6 millions de morts durant la Shoah, mais plutôt 2 ou 3. Le révisionniste va nous expliquer que les déportés ne sont pas morts dans des chambres à gaz, car telle fenêtre n'était pas là, telle bâtisse n'était pas une chambre à gaz, etc..

bonhoeffer.jpg
Comme le dit Dietrich_Bonhoeffer, qui lui-même est mort le 8 avril 1945, dans un camp de concentration Nazi: «La sagesse consiste à reconnaître ce qui est important dans les faits donnés».

Ce qui est important c'est que des millions d'individus, hommes, femmes, enfants et vieillards, ont été déportés vers leur mort certaine, dans des conditions inhumaines. Ce qui est important c'est que les Etats et les citoyens européens ont au mieux laissé faire, au pire participé à cette « épuration ethnique » administrativement organisée. Ce qui est important, c'est avant tout de travailler ensemble pour ce que ce genre de chose ne se reproduise plus jamais. Ni ici, ni ailleurs.

Voilà pourquoi je me méfie beaucoup du procédurier pinailleur.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lgdeluz 1358 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines