Magazine Culture

Le retour de la bête - WOLFMOTHER

Publié le 17 janvier 2010 par Jenzinemag

Wolfmother

Le capitaine Cook, en abordant les terres Australes, ne s’était pas trompé. Ces terres-là ont, en elles, quelque chose qui est de l’ordre de l’exception et l’histoire du Rock ne me contredira pas. Toute la musique, ou plutôt toutes les musiques, sont représentées sur le sol de la plus grande île du monde. Rock, Hard-Rock, Punk, New-Wave, Dance, Pop,... Ils sont tous là ; oui, tous les groupes les plus incroyables viennent d’ici : Easybeat et leur "Friday On My Mind", AC/DC et son Hard-Rock kangourou, Rose Tattoo et son Blues-Rock testostéroné, les Bee-Gees et leur incroyable répertoire, Radio Birdman et son Punk Rock furieux, Nick Cave et son Rock grandiose, Midinight Oil et leur Rock ethno martelé, INXS, Men At Work, ou encore plus récemment The…Airbourne. Bref, l’Australie est une terre génitrice de talents. Je pourrais aussi vous parler de The Saints, ce groupe mythique et cultissime, qui avait tout compris avant 1977 et qui, à Brisbane, construiront le plus grand album de Punk Rock de tous les temps. Mais revenons justement à la ville de The Saints (Brisbane) car c’est ici que le rescapé chanteur-guitariste de Wolfmother est venu enregistrer son dernier album. "Cosmic Egg" est dans les bacs depuis peu. En voilà une bonne nouvelle ! Car en matière d’actualité, l’Australie fait davantage parler d’elle pour ses incendies que pour ses groupes de musique. Et si...? Et si ce n’était là juste qu'une cause à effet en matière d’incendie ? Et si Wolfmother avait réussi l’épreuve du feu du deuxième album.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jenzinemag 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte