Magazine Autres sports

Domination complète de l’Université Laval…

Publié le 18 janvier 2010 par Allezlesbleus
Le recrutement universitaire, 1ère phase.
Voilà un titre auquel on s’est habitué dans la LFUQ depuis 2002, mais qui risque de devenir récurrent pour les 5 prochaines années à la suite du recrutement tellement dominant, que nous en sommes à court d’épithètes pour qualifier le recrutement que les bicolores dorés ont complété jusqu’à maintenant.
Ce qui est particulier cette année, c’est le nombre de joueurs qui se sont « comités » dans la première phase du recrutement, qu’on évalue aux deux tiers des joueurs admissibles, habituellement, cette proportion prends place en seconde moitié (pour les étudiants faisant leur entrée à l'université en septembre).
Nous pourrions énumérer la litanie des joueurs tout étoiles que le Rouge & Or ont recrutés, mais ça risquerait d’être répétitif et douloureux. Disons simplement qu’ils vont débuter l’an prochain avec les joueurs défensifs par excellence AAA 2007 & 2008 (ils avaient déjà les joueurs offensifs 2007 et 2008), du MVP au Bol D’Or AAA, etc… On vous suggère de vous référer à notre fichier de référence qui est souvent au devant des annonces officielles. Succinctement, dans notre top 10 collégiaux des prospects collégiaux, Qc city en a 6* (plus possiblement les #11 et #12), les Carabins 1, et les autres équipes: 0 comme Ouellet. Rappelons que la LFUQ est constituée de 6 équipes…
Dire que les autres équipes sont stupéfiées est un euphémisme. Habituellement, Montréal, Sherbrooke, et même Concordia procèdent à une annonce de leurs recrues fin décembre/début janvier et tentent ainsi d’engager un mouvement positif pour attirer les recrues débutant l’université en septembre. Sherby vient de procéder à sa conférence, n’ajoutant que 3 joueurs de premier plan (Quévillon, Castonguay & Julien-Funk) à son alignement, Concordia n’a procédé qu’à quelques annonces par Twitter, et nous sommes toujours sans nouvelles officielles des Carabins.
Parlant des Carabins : Le recrutement se résume à l’embauche de Foucault, Gosselin de quelques autres et des 4 finissants des Nordiques de Lionel-Groulx. La clé pour sauver les meubles et d’avoir une profondeur leur permettant d’aborder les 9 matches de la saison serait d’aller recruter au moins un autre ailier défensif de qualité (David Ménard ?) et un des rares excellents receveurs encore disponibles.
Le Vert & Or : Avec la 5e année de Shoiry & Fils ainsi que la blessure career ending à Simard-Massé et le transfert de Shawn Giguère à la défensive, on a désespérément besoin de playmakers aux positions clés de quarts, demis-offensifs et receveurs de passes… et il y a peu de lumière au bout du tunnel, cette année du moins.
Souvent, on a dit à propos des cantonnais orientaux que le moment définitif de la saison 2009 fut leur défaite en fin de match à St-Mary’s. Nous croyons plutôt que ce fut leur défaite « décisive » à domicile contre le Rouge & Or. Après nous avoir battu et être « crinqués » comme jamais, ils se sont effondrés sans vraiment ébranler les troupiers du général Constantin. Cette défaite, combinée à leur exclusion des séries semble avoir découragé les recrues potentielles, aspirant à la Dunsmore un jour, de se vêtir de Vert dans la LFUQ.
On parle moins de ConU, mais avec les départs attendus des 2 Coreys au repêchage de la CFL, coach McGrath avait au moins deux immenses trous à boucher en plus de sa ligne défensive qui n’arrêtait personne l’an dernier. Il semble qu’il orientait ses efforts du côté de Francis Beaudet (Champlain) et de Julian Bailey (Vanier) pour reconstruire, lui aussi a vu ses prospects choisir l’université de l’autre côté de la 20. On sait que coach McGrath désire le plus possible faire le plein de secondeur, le prospect le plus intéressant encore disponible à ce niveau est William St-Laurent. La question qui demeure est, suite à leur humiliante défaite en demi-finale de la Dunsmore cet automne, est-ce que les étudiants torontois qu’il réussit habituellement à dénicher pour cimenter l’équipe seront intéressés à venir évoluer avec une équipe qui ne pourra compétitionner avec celle qui a l’habitude de trôner au sommet du classement SIC avant plusieurs années ?
Du côté de Bishop’s, plutôt tranquille jusqu’à maintenant, mais avec la venue de Benoit Groulx comme coordonnateur à l’attaque, il sera intéressant de voir s’il peut convaincre des francophones de calibre d’opter pour « l’expérience Bishop’s »…
Nous reviendrons dans un prochain billet sur des explications potentielles et l’impact de ce bulldozage de ce recrutement, mais on vous laissera sur 2 pensées :
- Une équipe constituée des non-partants des Rouge & Or serait assurée de faire les éliminatoires cette année… et d’aucuns pensent qu’elle pourrait terminer 2e dans les années subséquentes…
- On a beaucoup vanté dans les différents médias une nouvelle et rafraichissante parité dans la LFUQ en 2009, motivée entre autres par la victoire des Carabins sur les bicolores dorés et le fait que les 5 autres équipes pouvaient aspirer aux éliminatoires au dernier week-end de la saison. Oubliez tout ça maintenant !
Nous nous dirigeons davantage vers une parité à deux niveaux (le R & O et les autres) pour les prochaines années, enlevant beaucoup d’intérêt pour les amateurs de football de l’extérieur de la ville où se promène un bonhomme à grosse tête plastifiée menacé d’agression par des poêles à frire.
Nous reviendrons un peu plus tard sur les raisons possibles motivant les étudiants à opter pour les bicolores dorés, au mépris de toute logique.
*On prend pour acquis que Julian Bailey aille à Qc city, bien que nous n’en soyons pas convaincus.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Allezlesbleus 3258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines