Magazine Bien-être

Ravensare ou Ravintsare ?

Publié le 18 janvier 2010 par Do22 @DominiqueJeann
Connaissez-vous l’huile essentielle de ravensare aromatique? Souvent utilisée lors d’infections virales tel un rhume ou une grippe, le ravensare est une essence aromatique de plus en plus populaire.
Mais attention! Depuis maintenant plus d’un an, cette populaire essence a semé la confusion dans le domaine de l’aromathérapie. En effet, les spécialistes en botanique se sont aperçus que le ravensare aromatique était un autre arbre…. et que celui qu’on avait toujours appelé ravensare s’appelle en fait ravintsare. Mettons donc un peu de lumière là-dessus.
Tous deux venant du Madagascar, ces arbres sont identifié différemment par les dix-huit ethnies habitant l’île. Il a donc fallu une équipe de spécialistes en botanique pour démêler les dialectes et attribuer les noms latins appropriés.
Ravintsare Comme la cannelle, le laurier, le bois de rose et le camphre, le ravintsare provient de la famille des Lauracées. Cette famille produit des essences aromatiques très différentes les unes des autres selon la provenance de l’essence aromatique : l’écorce, les feuilles, les racines ou les fruits.
Selon les analyses chromatographiques, l’essence aromatique longtemps appelée ravensare serait très certainement de l’huile essentielle de ravintsare. Son nom latin est Cinnamomum camphora à cinéol. Hé oui, le même nom latin que le camphre!
D’origine asiatique, le camphrier produit de nombreuses sous espèces et le profil chimique de leur huile essentielle peut varier en fonction des terroirs. Excepté le camphrier du Japon (Hon-sho) qui produit de plus de 50% de camphre, il existe au moins quatre grands chémotypes dont le type cinéol (ravinstare) qui est produit à partir des feuilles du Cinnamomum camphora à cinéol. Cette essence est un puissant anti-viral, antibactérien et un excellent neurotonique qui a été décrit sous le nom de Ravensara aromatica comme une des découvertes les plus intéressantes en aromathérapie.
Par contre, la vraie essence de ravensare obtenue des feuilles du Ravensara aromatica Sonnerat a une structure chimique complètement différente. C’est un puissant antiviral, un anti-stress et un tonique général, qui n’a pas été produit de manière continue et qui est bien inconnu bien que son nom soit à tort très répandu. Une aute essence roduite sur le même arbre, mais à partir de l’écorce, le ravensare anisé (aussi appelé Havozo) a des propriétés semblable à l’huile essentielle de basilic (Ocimum basilicum ssp. basilicum) et une odeur se rapprochant de l’anis et de l’estragon. L’exploitation de l’écorce du Ravensare pour la production de son essence aromatique aurait un impact extrêmement destructeur sur la flore malgache.
Ainsi, soyez vigilent lorsque l’on vous proposera de l’huile essentielle de ravensare aromatique. Si son odeur dégage les effluves du cinéol (un peu comme l’eucalyptus), soyez certain qu’il s’agit plutôt du ravintsare, de son nom latin Cinnamomum camphora à cinéol. Pour sa part, l’essence du ravensare, de son nom latin Ravensara aromatica, est peu disponible et a une odeur plus terne et plus douce. Il est préférable d’utiliser d’autres essences ayant des propriétés similaires pour éviter la surexploitation et la disparition de cet arbre.
Merci à Michel Sommerard pour ces précieuses informations.

Véronik Tanguay
Jardin de Vie


.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Do22 758259 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines